Loading...

Ancien Hôtel noble d'Andlau (Strasbourg)

De Archi-Wiki

25 rue de la Nuée Bleue

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1516
Structure Hôtel particulier

Date de construction 1732 à 1734
Architecte Jean-Martin Pfundstein
Courant architectural régence

Date de rénovation 1928 à 1934
Architecte Robert Danis

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 25/11/1991
Classement Monument Historique 2/3/1921
Classement Monument Historique 25/11/1991
Consultez les 8 actualités de l'adresse


Ancien Hôtel noble d'Andlau1

Date 1516

Les éléments les plus anciens de l' hôtel proviennent de cinq maisons établies sur ce site dès le XVe siècle. Un certain nombre de vestiges réutilisés dans l' édifice actuel évoquent ces constructions; pour le moyen age et la Renaissance, on notera surtout la porte gravée "Claus Berer" et datée de 1516, ou la tourelle d' escalier en vis sur cour, de plan octogonal. Vers 1568, Bernard de Botzheim unifie ces constructions disparates par l' édification d' une façade à deux oriels.

En 1713, l' hôtel passe au comte Antoine d' Andlau et son épouse Marie-Anne de Klinglin.

Acquis au nouveau courant architecturaux, ils entament la modernisation des deux ailes sur cour et notamment escalier d' honneur à rampe ouvragée en ferronnerie. A la suite du remariage de la veuve du comte d' Andlau avec la maréchal du Bourg, gouverneur de la province d' Alsace (1731), c' est au tour de l' aile droite sur rue d' être mise au goût du jour.

La nouvelle façade en grès rose réalisée par Jean-Marie Pfundstein allie une élévation à la française à des réminiscences locales de la Renaissance germanique perceptible dans la toiture comme dans les balcons à l' allemande un peu anachroniques. L' un des deux, au nord, réutiliserait les consoles d' un oriel antérieur. A mettre au compte du classicisme, scansion verticale de la façade par des pilastres et la présence de larges bandeaux déterminant trois niveaux d' inégale hauteur. Un fronton triangulaire coiffe les trois travées médianes; jusqu' en 1872, on pouvait y identifier les armoiries du grand prévôt du chapitre de la cathédrale, le prince Henri-Oswald de la Tour d' Auvergne, à qui l' hôtel fut cédé en 1737.

Propriétaire des lieux sous le Second Empire, le baron Alfred Renouard de Bussière, homme d' affaires et politicien, apporte quelques aménagements.2

D'après le dictionnaire historique des rues de Strasbourg: " A l'intérieur, porte flamboyante de 1516 avec la devise de Claus Berer : INANIS APTA, "prépare le Néant"

Hôtel d'Andlau (ancien)

Date 1732 à 1734
Architecte Jean-Martin Pfundstein

Ancien hôtel d'Andlau. L'hôtel à été reconstruit de 1732 à 1734.

Historique:

1449, 1466, 1587: Zum Wolkenberg (Jean Wolkenberg, barbier)

1531: Zu dem alten Koch (au vieux cuisinier)

1587: Zum Koch (au cuisinier)

1737: Hôtel de l' abbaye d' Andlau

1756-1789: Hôtel de la Prévôté du Grand Chapitre

1758: Trésorerie du Roy

1789: Hôtel de la Grande Prévôté

1809: Ecole de Droit

jusq' en 1823: Séminaire Épiscopal

1823 à 1825: Académie (Faculté de Médecine)

1829 à 1838: Poste aux lettres

1853: acquisition par le baron Renouard de Bussière qui y établit le siège de la Société de Navigation à Vapeur sur le Rhin.

1926: propriété du Port Autonome de Strasbourg3

Information

Date 2/3/1921

Façades et toiture; trois pièces au premier étage de l'aile droite qui ont conservé leurs lambris, leurs cheminées, et leurs trumeaux; escalier d'honneur (Cl.MH :2 mars 1921 J.O.du 16 février 1930)

Siège du port autonome de Strasbourg

Date 1928 à 1934
Architecte Robert Danis

La direction du port autonome prend possession des lieux en 1928 et engage des travaux menés par l'architecte Robert Danis jusqu'en 1934. C'est alors que l'on transféra les lambris des trois salons dans l'aile sur rue,tout en créant une réception mieux adaptée à l'escalier d'honneur.

Le port autonome occupe les locaux rue de nuée bleue depuis 19324

Information

Date 25/11/1991

Escalier en vis dans la tourelle d'escalier sur cour, et porte de 1516 signée Claus Berer au rez de chaussée; fragment d'encadrement gothique au premier étage; parquet marqueté du XIXe siècle dans la pièce située à l'angle gauche du premier étage sur la rue; escalier en bois avec garde- corps en ferronnerie dans l'aile gauche (Cl.MH. 25 novembre 1991)

Vestibule d'entrée néo-classique au rez de chaussée de l'aile sur la rue (Inventaire M.H. 25 novembre 1991)


Références

  1. Dictionnaire Historique des Rues de Strasbourg (Livre)
  2. Dictionnaire des Monuments Historiques d' Alsace.(p. 562 et 563
  3. Das Alte Strassburg Ad. Seyboth (p.9
  4. domaine du port Autonome

Contribuez aussi à cet article

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.


Jean-Daniel Lohner

Il y a 14 mois
Pointage 0

Façades et toiture; trois pièces au premier étage de l'aile droite qui ont conservé leurs lambris, leurs cheminées, et leurs trumeaux; escalier d'honneur (Cl.MH :2 mars 1921 J.O.du 16 février 1930)

Escalier en vis dans la tourelle d'escalier sur cour, et porte de 1516 signée Claus Berer au rez de chaussée; fragment d'encadrement gothique au premier étage; parquet marqueté du XIXe siècle dans la pièce située à l'angle gauche du premier étage sur la rue; escalier en bois avec garde- corps en ferronnerie dans l'aile gauche (Cl.MH. 25 novembre 1991)

Vestibule d'entrée néo-classique au rez de chaussée de l'aile sur la rue (Inventaire M.H. 25 novembre 1991)