Loading...

Ancien Hôtel de Saxe (Strasbourg)

From Archi-Wiki

27 rue des Juifs (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1767
Architecte Georges Michel Muller
Structure Hôtel particulier
Courant architectural Régence

Date de transformation 1779
Architecte François Pinot

Date de rénovation 2016
Architecte Roger Hemmerlé
Jean-Luc Bergmann

Classement Monument Historique 26/12/1927
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Ancien Hôtel de la Princesse Christine de Saxe

Date 1767
Architecte Georges Michel Muller

Historique

Claude Marie Rend de Purgerot de Wardener, capitaine au régiment Esterhazy, charge en 1767 le maître maçon Georges Michel Muller de la construction de son hôtel1. Sa femme Charlotte Clément avait acheté la même année le bâtiment préexistant au banquier Jean-Frédéric Ritzlaub2.

En 1779, la princesse Christine de Saxe (1735-1782) [archive], tante de Louis XVI et cousine du maréchal Maurice de Saxe, abbesse des Dames nobles de Remiremont confie des travaux de transformation à l'architecte François Pinot, (successeur de J. Massol), architecte travaillant pour l'évêché.

On lui doit probablement les boiseries Louis XVI dans l'aile droite du bâtiment et les deux grands vases à l'antique visibles dans la cour2. Ces derniers marquaient la liaison avec la cour intérieure de l'Ancien hôtel Waldner de Freundstein dit hôtel de Dartein, accessible par la rue des Charpentiers, qui avait été acheté trois ans auparavant par la princesse2.

Actuellement, en 2020, le bâtiment est aussi connu sous le nom de Maison diocésaine Saint-Pierre,et "abrite divers mouvements et services pastoraux de l'Archevêché de Strasbourg"2.

Descriptif architectural

Le bâtiment reprend les formules du style Régence, à la mode vers 1740. Il s'agit d'un des derniers hôtels particuliers dans ce style à Strasbourg3.

La façade entièrement en pierre de taille est d'ordonnance rigoureuse où les verticales, selon le goût strasbourgeois tempèrent à peine l'effet de bandeaux horizontaux séparant les étages. Les seuls éléments de décor sont les clés de cintres composées d'agrafes ainsi que quatre mascarons représentant les quatre saisons1 au 1er et 2e étage du corps central.

On trouve en particulier un étage en attique surmonté d'un fronton triangulaire percé d'un oculus.

Exactement dans l'axe de la façade, nous avons le portail d'honneur encadré d'une arrière voussure en appareillage à refends4.

Cour intérieure

Au fond de la cour intérieure se trouve un bâtiment d'un niveau dont la façade sur cour est percée de trois arcades. L'entrée est surmontée de la lettre 'C'. Pas plus de précision sur la signification de cette lettre, qui n'est d'ailleurs plus visible en 2020.

Intérieur5

L'escalier est orné d'un garde-corps en ferronnerie à volutes. Au premier étage, dans l'axe du bâtiment côté rue se trouve un salon avec une décoration de style Empire (vers 1800), comportant des sphinx et des personnages mythologiques. A côté, également vers la rue, se situe une salle de style néo-Renaissance ornée d'une cheminée en marbre et de boiseries sombres caractéristiques de la fin du XIXe siècle. Dans l'aile droite vers la cour au premier étage se trouvent plusieurs pièces ornées de boiseries de style Louis XVI, peintes en blanc avec quelques légères dorures.

Information

Date 26/12/1927

Classement parmi les Monuments Historiques le 26/12/1927 J.O.du16/02/1930

Ancien hôtel de Purgerot de Wardener dit hôtel de Saxe:façade sur rue

Restructuration et mise en sécurité et accessibilité

Date 2016
Architecte Roger Hemmerlé
Jean-Luc Bergmann

En 2016, la maison diocésaine fait l'objet de travaux de "restructuration et mise en sécurité et accessibilité" menés par l'agence Hemmerlé-Bergmann Architectes, qui consistent à réorganiser "des espaces intérieurs destinés à accueillir des activités de service" (bureau, chapelle, accueil, etc.)6.

Références

  1. a et b Les Mascarons de Strasbourg [archive] Brigitte Parent, Les Mascarons de Strasbourg, "Juifs (rue des) N°27", consulté le 3/01/2020
  2. a b c d et e Document de quatre pages fourni à l'occasion des journées du patrimoine de septembre 2020 "L'Hôtel de Saxe", texte de Bénédicte Bossard et Laurence Levard
  3. Visite guidée avec Isabelle Kapp, historienne de l'art.
  4. Connaître Strasbourg 1988
  5. Visite guidée aux journées du patrimoine de septembre 2020
  6. Liste des réalisations sur le site de l'agence [archive], consulté le 09/05/2021

Lien externe

Pour en savoir plus sur l'historique du bâtiment, voir le site Maisons de Strasbourg [archive]

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jean-Michel Wendling

49 months ago
Score 0

Architecte de l’Evêché est un titre : Sr François Pinot architecte de S.A.E. Monsr le Cardinal de Rohan Eveque et Prince de Strasbourg et de l'Illustre Grand Chapitre de l'Eglise Cathédrale.

Quant à son intervention à l’hôtel de Wardener, elle est très limitée comme l’indique prudemment le Dictionnaire des monuments historiques (« On pense que l'architecte de l'évêché, François Pinot, fut chargé des travaux d'aménagement qui s'étendirent aux intérieurs »).

Pour les détails, je renvoir à ma page (http://maiso...page_id=3139 [archive])