Loading...

9 quai Finkwiller (Strasbourg)

From Archi-Wiki

9 quai Finkwiller

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1863 à 1864
Architecte Jean Geoffroy Conrath
Structure Ecole

Date de rénovation 2006
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Historique des constructions successives

Avant l'édification du bâtiment que nous connaissons aujourd'hui, la parcelle fut occupée par diverses constructions que nous énumérons ci-dessous.

Hôtel des Ribeaupierre, les Birkenfeld 1732

Hôtel du duc des Deux Ponts 1765

Cet hôtel seigneurial, qui avait abrité, en 1770 la landgravin de Hesse - Darmstadt, fut acquis l' année suivante par Cerf-Berr, fournisseur des armées.

L'hôtel de Deux-Ponts prit le nom de Judenhof.

L'immense propriété fut revendue; en 1802, elle renfermait le pensionnat Grandmougin, puis la fabrique de tabac du sieur Dillemann; enfin, en 1834, l' on y fonda, sous l' inspiration de l' abbé Bautain, le Petit séminaire, qui s' appelait un moment "collège de Saint-Louis" et qui fit place, en 1863, à une école primaire, après avoir subi une reconstruction totale1,2.

On peut lire sur la plaque commémorative se trouvant sur le bâtiment actuel :

"Ancien Hôtel de Ribeaupierre puis des Deux Ponts propriété de Cerf Berr de Medelsheim ( 1726-1793 ) préposé général de la nation juive d'Alsace de 1834 à 1863, petit séminaire fondé par l'abbé Bautain"

Construction

Date 1863 à 1864
Architecte Jean Geoffroy Conrath

Ce bâtiment, construit par l'architecte de la ville Jean Geoffroy Conrath en 1863/64, abritait l'école Saint Louis. L'édifice a été construit à la place de l'ancien petit séminaire dont les locaux ont été revendus à la ville, suite au déménagement dans l'enclos Saint-Etienne. Le petit séminaire comportait une ancienne chapelle donnant sur le quai, ainsi qu'une cour avec un bâtiment en pans de bois, servant de galerie de communication3.

Les galeries dans la cour ont vraisemblablement été reconstruites par Conrath, elles servaient de préau aux élèves et permettaient l'accès aux latrines3.

D'après le livret touristique « Balades strasbourgeoises » il s'agit d'un « Prototype de l'édifice public et utilitaire avant 1870 »4.

La façade sur rue, symétrique et large de six travées, se distingue par ses grandes baies en plein cintre. Au troisième étage, les fenêtres sont plus petites et de forme rectangulaire.

cour intérieure

Rénovation

Date 2006

Le bâtiment a été rénové en 2006 et est occupé depuis cette date par l'Université Populaire [archive].

Vues prises depuis cette adresse

Références

  1. Seyboth Das Alte Strassburg (Livre)
  2. Strasbourg Historique et Pittoresque, Seyboth, page 587
  3. a et b Article d'Anne-Marie Châtelet, Les écoles de Strasbourg, 1830-1940 in Metacult_-_Strasbourg_lieu_d'échanges_culturels_entre_France_et_Allemagne, page 144
  4. Balades_Strasbourgeoises_(Livre)

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Joël DURAND

24 months ago
Score 0
En 1609, le comte Evrard de Ribeaupierre achète plusieurs petites propriétés contiguës situées à cet endroit et arrondit peu à peu son domaine en y incorporant d’autres immeubles et un vaste jardin qui s’ouvrait sur l’impasse Sainte Elisabeth. L’ensemble immobilier passe alors d’héritiers en héritiers, les Birckenfeld puis les Deux-Ponts, pour finalement être acquis en 1771 par le juif Cerf-Berr de Medelsheim et prendre le nom de « Judenhof ». La propriété est revendue à la fin du XVIII° siècle, elle renferme en 1802 un pensionnat, puis une fabrique de tabac et en 1834, l’abbé Bautain y installe son Petit séminaire. Jean-Geoffroy Conrath reconstruit la demeure en 1863 et y prend place alors une école primaire.