Loading...

9 Boulevard du Président Poincaré (Strasbourg)

From Archi-Wiki

9 Boulevard du Président Poincaré (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1938 à 1939
Architecte Ernest Misbach
Structure Immeuble
Courant architectural Mouvement moderne

Date de démolition environ 1944

Date de reconstruction 1950 à 1953
Architecte Ernest Misbach
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1938 à 1939
Architecte Ernest Misbach

Immeuble dont la façade évoque instantanément l’architecture moderniste de la fin des années 1930, ce qui est bien le cas, puisqu’il a été construit en 1938-1939, tout en précisant d’emblée qu’ayant été détruit pendant la seconde Guerre mondiale, il a été reconstruit à l’identique entre 1950 et 1953.

L’immeuble comporte 5 étages, plus un étage légèrement en retrait avec terrasse. Chaque étage est pourvu d’un balcon muni d’un garde-corps sobre et discret, sur toute la largeur de la façade. On remarquera qu’il est en est de même du dernier niveau, même si le garde-corps peint en blanc le rend quasi-invisible.

Une grande porte vitrée au rez-de-chaussée laisse deviner un passage vers la cour où se trouvaient à coup sûr déjà des bâtiments avant la construction de l’immeuble en 1939. Lors de celle-ci, les bâtiments arrières ont été, soit récupérés, soit renouvelés, avec pour fonction de servir de garage, buanderie et local à vélos.

Le maître d’œuvre est l’architecte Ernest Misbach, alors situé au n° 6, rue des Arquebusiers. Le maître d’ouvrage est un docteur en médecine, domicilié jusque là rue de Barr, à Schiltigheim. D‘après les plans, la salle d’attente, la salle de consultation, le bureau et une chambre de bonne, se trouvaient au rez-de-chaussée. Un ascenseur électrique a été installé d’emblée .

L’autorisation de construire est accordée le 4 avril 1938. L’inspection du 29 mars 1939 sert de réception finale

Reconstruction1

Date 1950 à 1953
Architecte Ernest Misbach

De 1950 à 1953, l’immeuble est reconstruit par le même maître d’œuvre et pour le même maître d’ouvrage. L’immeuble avait en effet été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, comme l’attestent les multiples certificats de sinistrés des occupants (malheureusement nous n’avons pas eu le réflexe de noter la date précise du sinistre).

La reconstruction est à l’identique, du moins si l’on compare la nouvelle façade au projet de façade de 1938.

Le permis de construire de la reconstruction suite aux dommages de guerres est accordé le 18 septembre 1950. La réception finale semble avoir eu lieu à l’automne 1953.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jean-Claude AUGST

2 months ago
Score 0

Le 23 novembre 1944, à 9h35, le char Sherman M4 A4 « Metz », conduit par le Brigadier André Quenot, a fait feu sur un camion allemand qui transportait des mines.

Le souffle d'une violente explosion détruisit plusieurs immeubles du quartier, notamment le 18. Sur leurs ruines, des feuilles furent accrochées. Elles mentionnent les adresses des locataires qui ont été hébergés en d’autres lieux.