Loading...

Adresse:8 rue Silbermann (Strasbourg)

From Archi-Wiki

8 rue Silbermann

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1899
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1899

Belle maison en brique et pierre datant de la toute fin du 19e siècle. La pierre est présente au niveau du socle et du balcon, dans l’encadrement des fenêtres, ainsi que dans le riche décor architectural de la lucarne latérale (fronton curviligne, volutes), hissée au sommet d’un très léger ressaut vertical de la façade, qui a permis d’ailleurs d’y loger une gouttière.

On remarquera aussi la présence plus discrète de la pierre sous la forme de deux bandeaux, ou sous une forme encore plus allusive, dans les arcs au-dessus des baies. Tout ceci ne concerne que la façade sur rue, car la partie arrière a été visiblement remaniée au cours du temps, comme on y fera brièvement allusion ci-dessous.

La villa a été construite en 1899 pour Wilhelm Gustav Ignatius, docteur en philosophie, professeur de Lycée (Oberlehrer am Lyceum, Professor Doktor Philosophiae) à Strasbourg , ville où il s’est rendu après avoir enseigné pendant un temps à Mulhouse, où est née une fille en 1889. Celle-ci décédera longtemps plus tard à Berlin, ville dont on peut supposer que son père pouvait être originaire ?

Le maître d’œuvre n’est malheureusement pas connu, car seul le maître d’ouvrage signe les dessins et plans, comme c’est souvent le cas à l’époque. Une piste filiforme, à savoir un document officiel concernant les partenaires du projet de construction, mentionne cependant le Bauunternehmer Waltz.

Or on sait que Jakob Waltz était à la fois architecte et entrepreneur et qu’il a partagé son temps entre une activité à son compte et une associaton fructueuse avec l’entrepreneur Karl Kirchenbauer, depuis au moins 1895 à 1914. Tout cela dans une aire géographique proche (n°5, quai du Maire Dietrich). La chose n’est donc pas impossible, à moins que la mention sur le document officiel en question ne concerne que des travaux concernant les fondations ou l’alignement de la rue, etc… Il s’agit donc d’une pure hypothèse.

L’autorisation de construire est accordée le 13.1.1899 au Dr Ignatius, domicilié au n° 28, rue Wimpheling, pour une maison monofamille d’un étage (die Erbauung eienes einstöckigen Einfamilienhaus). La construction est complètement achevée au 17.11.1899.

Quelques péripéties marquent la suite de l’histoire de cette maison, mais fait remarquable, elles ne modifieront pas la façade sobre et équilibrée, telle qu’elle a été dessinée par l’architecte en 1899.

Voici un bref survol d’une partie de ces travaux :

En 1927, construction d’une annexe avec cuisine et terrasse, adossée à la maison existante, ainsi qu’aménagement d’une buanderie au sous-sol et transformation de la disposition des combles.

Le propriétaire est Charles Zinger, industriel. L’architecte en charge du projet est Charles Krebs et Fils, situé n° 24, rue Brûlée.

En 1936, construction d’un garage dans la cour pour Mr Lorentz, propriétaire de taxis, par la maison P. Guri et E. Meyer, située 4, rue des Balayeurs.

En 1949-1950, reconstruction du garage et reconstruction et transformation partielle de la façade arrière de l’immeuble pour Albert Lorentz, par J. et E. Schwab, situés 3, rue Saint-Maurice.

Enfin, vers 2011, selon une source orale, a eu lieu un ravalement de la maison et en particulier la façade sur rue.

Références