Loading...

Adresse:8 quai Kellermann (Strasbourg) : Historique des versions

De Archi-Wiki

Sélection du diff : cochez les boutons radio des versions à comparer et appuyez sur entrée ou sur le bouton en bas.
Légende : (actu) = différence avec la dernière version, (diff) = différence avec la version précédente, m = modification mineure.

Contribuez aussi à cet article

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.


Digito

Il y a 8 jours
Pointage 0

Merci pour ces infos Wilfred. D'après ma source (Metacult, 2018) l'hôtel a bien fonctionné avant 1905 mais il y a eu de multiple changement de gérant et les revenues n'ont pas été à la hauteur de ce qui était espéré.

J'ai synthétisé un petit paragraphe mais je pourrais à l’occasion aller plus loin. Mon but était surtout de faire le lien entre les 5 bâtiments ou Paul Muller Simonis était le commanditaire (il y en a sans doute eu plus mais c'est ceux qui ont été retenu par ma source).

L'article de Catherine Maurer « Peut-on parler d'un mécénat catholique ? Paul Müller-Simonis, un prêtre bâtisseur entre France et Allemagne » dans Metacult est vraiment très instructif. Paul Müller-Simonis a mis sa fortune, son temps, son énergie au service des autres. Un "saint-homme" ! Son action, dans un tout autre style, m'a rappelé celle de Charles de Foucault.

Wilfred HELMLINGER

Il y a 8 jours
Pointage 0

Je signale que cette adresse fait l’objet de plusieurs énormes dossiers consultables aux Archives, dont je n’ai fait qu’entrouvrir le premier ! J’ai pu vérifier ce qui est énoncé dans la section « Ancien Hôtel Union », à savoir que si Eugène Dacheux est bien l’architecte initial de l’immeuble, avec son projet d’une Maison d’œuvres catholiques (Katholisches Vereinhaus), il n’a effectivement pas finalisé le projet de l’ « Hôtel Union », qui est peut-être l’œuvre des architectes Brion et Haug (c’est à confirmer cependant, car je n’ai fait que survoler le dossier).

On peut d’ailleurs faire remarquer que l’ « Hôtel Union » n’avait sûrement pas choisi son nom au hasard, mais dans la continuité avec le premier projet (puisque « Verein » peut en effet se traduire par « Union »).

En conclusion, ma contribution consistera simplement à ajouter le beau dessin de la façade d’Eugène Dacheux, et… à avertir le lecteur que s’il souhaite avoir une connaissance approfondie sur cette adresse, le détour par les Archives et indispensable !