Loading...

8 Rue des Marchands (Colmar)

From Archi-Wiki

8 rue des Marchands

Image principale
Chargement de la carte...

Date de transformation 1898
Structure Immeuble

Date de démolition 1934

Date de construction 1934 à 1935
Agence d'architecture Eugène et Eugène-Jean Adelbrecht
Structure Bâtiment industriel / Usine
Courant architectural mouvement moderne
style international

Date de transformation 1992 à 1993
Agence d'architecture Open Architecture
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Transformation1

Date 1898

Pour les bâtiments antérieurs à la démolition et reconstruction de 1935, le dossier de la Police du Bâtiment conserve des plans de 1898, l'un pour une modification de vitrine au n°8, l'autre pour la reconstruction de la maison d' E. Riss au n°10 rue des Marchands, "Schädelgasse".

La même année, un courrier de l'entrepreneur Jean-Baptiste Matter précise pour la vitrine qu'il s'agit du magasin Schill, ferblantier dans la maison de madame veuve Gensburger.

Charcuterie Fincker1

Date 1934 à 1935
Architecte Eugène Adelbrecht
Eugène-Jean Adelbrecht
Agence d'architecture Eugène et Eugène-Jean Adelbrecht

Le dossier de la Police du Bâtiment conserve l'Autorisation de Bâtir du 24/02/1934.

Les propriétaires «sont autorisés à démolir et à reconstruire les bâtiments sis 8 et 10 rue des Marchands devant servir à la fabrication et conservation des saucissons.»

Quelques détails:

- «les voisins ne devront pas être incommodés par le bruit, les odeurs, la fumée, la suie, les buées ...»

- «les ateliers prévus en premier sous sol sont à préserver contre l'humidité»

- «la cour anglaise [archive] ne devra pas être couverte de dalles en verre ou par un plafond en béton translucide»

C'est C. Rudloff, Ingénieur-Architecte, Entreprise générale de bâtiments, qui est chargé de la démolition et de la construction.

E. Adelbrecht et E.J. Adelbrecht dessinent les plans. Ces architectes ont réalisé, la même année, l'immeuble de style paquebot 1 Grand'Rue.

Les 2 architectes interviennent en 1956 pour modifier le premier sous-sol.

La charcuterie Fincker "Aux deux frères" était située 20-22-24 rue des Têtes.

Espace des Marchands1

Date 1992 à 1993
Agence d'architecture Open Architecture

Le permis de construire pour la réhabilitation des établissements Fincker date du 19/02/1993.

Il concerne le bâtiment avec façade sur la rue des Marchands, un passage donnant accès à plusieurs boutiques, nommé Espace des Marchands et un bâtiment "Le Louvre", dans la cour arrière avec sortie sur la rue Berthe Molly.

Le cabinet d'architecture "Open Architecture" est chargé du projet: Bruno Gaertner, Roland Antonelli, Vinicio Ferrari, Yves Pircher et Philippe Chiodetti.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

21 months ago
Score 0
Merci pour ces éclaircissements !

Jocelyne BOES

21 months ago
Score 0
Le nom de rue du crâne vient de la Chapelle Saint Jacques qui a servi d'ossuaire. La chapelle Saint-Jacques mentionnée dès 1286 était dans le cimetière aménagé au sud de la collégiale. Au XVIè, au-dessus de l’ossuaire, on installa le Corps de Garde. La façade arrière de l'ancienne chapelle est rue des Marchands.

Wilfred HELMLINGER

21 months ago
Score 0
Je viens d'ajouter un tréma à "Schadelgasse"= "Schädelgasse", dans le texte, comme c'était écrit dans la légende d'une image. Cela pourrait avoir signifié "rue du Crâne" ? Est-ce-possible ? Et ce serait l'ancien nom de la "rue des Marchands", si j'ai bien compris ? Je réalise à quel point les villes de Strasbourg et de Mulhouse ont de la chance de bénéficier d'un dictionnaire historique des rues de la ville, contrairement à Colmar. Ce type d'ouvrage est en fait extrêmement précieux pour qui veut se promener dans le passé d'une ville, dont certains noms de rues changent forcément au cours du temps...

Fabien Romary

21 months ago
Score 0

Je trouve la radicalité de l'édifice, mais aussi la rénovation / transformation intéressante (même si elle le dénature partiellement). En voyant les photos j'ai immédiatement pensé à un bâtiment strasbourgeois, le parking des Tanneurs.

Merci pour les recherches et cette belle découverte Jocelyne, il y a une vrai modernité à Colmar et ça me fait trop plaisir qu'Archi-Strasbourg (bientôt Archi-Wiki!) participe à la faire découvrir ! Demain un parcours de la modernité à Colmar ?

Jocelyne BOES

21 months ago
Score 0

Un autre exemple de construction moderne dans une rue qui compte plusieurs édifices inscrits MH.

A l'arrière des anciens établissements Fricker, un grenier à grains médiéval également inscrit MH.

Fabien Romary

21 months ago
Score 0
En attendant d'en savoir d'avantage sur ces architectes j'ai créé une fiche E. Et E.J Adelbrecht [archive]