Loading...

Adresse:8 Rue Jacques Kablé (Strasbourg)

Aus Archi-Wiki

8 Rue Jacques Kablé (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1881
Entrepreneur Joseph Ihl, Andreas Ess
Structure Immeuble

Date de transformation 1925
Architecte Aloys Walter
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1881
Architecte Joseph Ihl 
Andreas Ess


Historique

La demande de permis de construire a été signée le 24 septembre 1881 à Bischheim par les architectes-entrepreneurs (Bauunternehmer) Joseph Ihl et Andreas Ess, et a été réceptionnée par la Ville le 26 septembre 1881.

Le propriétaire du terrain, sans savoir s’il était également le commanditaire, était un notaire dénommé Lautenbach.

La construction projetée est un immeuble d’habitation comprenant un rez-de-chaussée surmonté de 3 étages. L’adresse s’appelait alors « Wallstrasse am Steinthor ».

L’autorisation (Bericht) ne tarde pas, puisqu’elle date du 10 octobre 1881, signée par l’architecte de la Ville, Jean Geoffroy Conrath.

La décision (Beschluss) est également conservée dans le dossier.

On remarquera encore que lorsque Joseph Ilh est associé vers 1885 avec Ludwig Azone, c'est cette adresse (Steinwallstrasse 8) qui constitue le siège de leur association.

Descriptif

Grand immeuble d’allure militaire, tout en briques, excepté cependant les encadrements de fenêtres et de la porte, qui sont de plus en plus discrets au fur et à mesure qu’on monte dans les étages.

Parallèlement, un bandeau en pierre, sépare le rez-de-chaussée des étages, et un unique balcon, desservant probablement deux logements, se trouve au deuxième étage.

Cinq chiens assis couvrent le toit, au-dessus d’une corniche, simplement crépite.

Par ailleurs, à l’ancienne porte cochère, correspond aujourd’hui, de toute évidence l’entrée des habitations.

En résumé, il est difficile de concevoir une façade plus sobre, et il y a fort à parier que cette simplicité remonte aux origines, mais c’est aussi là tout l’intérêt d’un tel immeuble d’être un témoin presque parfait de l’architecture de cette époque.

A l'arrière du bâtiment principal se trouvent des annexes à visée artisanale ou industrielle.

Transformation1

Date 1925
Architecte Aloys Walter

La transformation concerne l’ajout d’un balcon, ou peut-être simplement de consoles au balcon, ou plus probablement des deux à la fois.

S’agit-il de l’unique transformation de la façade de l’immeuble au cours du temps ? En tous les cas, elle est sans doute marquante pour l’histoire de cette façade, ne serait-ce que du fait de la notoriété de l’architecte qui en a été le maître d’oeuvre, à savoir Aloise Walter, situé 55 route du Polygone.

Le projet global date-t-il du 4 septembre 1924 ou 1925 ? Etonnamment, on trouve ces deux dates sur le même document. Mais il est probable qu’il s’agisse plutôt de 1925, car l’autorisation de construire n’est donnée que le 15 octobre 1925.

C’est, semble-t-il, aussi la date d’une photographie signée au dos par Aloise Walter, qu’on partagera avec plaisir, car elle constitue à coup sûr une pièce d’archive précieuse.

Références