Loading...

Adresse:1 place du Marché (Strasbourg)

From Archi-Wiki

89 Route du Polygone, 1-2 place du Marché

Image principale







Chargement de la carte...

Date de construction 1964 à 1967
Architecte Albert Bernhardt
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Historique

A cette adresse se trouvait autrefois la propriété Wagner, acquise par la Ville en 19291.

Le carrefour où se trouve le nouvel immeuble figure sur le plan d'urbanisme directeur, daté de 1963, réalisé sous la direction de Pierre Vivien à la demande du maire Pierre Pflimlin. Il est probable qu'à la suite de cette étude la Ville ait planifié l'aménagement de la place du Marché ainsi que les actuelles constructions (rue de Birkenfels et le 1-2 place du Marché que nous traitons sur cette notice. La Hall du Marché est plus ancienne, elle date de 1954, donc 10 ans avant le plan directeur.

Démolition

Date 1964


La maison a été démolie en 1964, elle était située 91 route du Polygone2.

Construction2

Date 1964 à 1967

Les premiers documents du dossier d’archives ouvrent par le projet de démolition d’une maison d’un étage appartenant à la Ville de Strasbourg, située au n°91 route du Polygone.

La maison libérée de ses occupants3 est vendue à la Caisse d’Épargne de Strasbourg pour l’édification d’un immeuble comprenant sept étages. La maison est démolie en 1964.

Le permis de construire date du 14/11/1963. Il est accepté par la préfecture du Bas-Rhin, qui instruit le dossier, en date du 16/06/1964.

L’architecte est Albert Bernhardt, 2 rue de la Fédération à Strasbourg-Meinau.

Le plan de masse du nouveau bâtiment déborde de l’alignement légal car un passage couvert ouvert au public est prévu. Il est probable qu’il s’agisse d’une demande de la Ville.

Des locaux commerciaux sont prévus au rez-de-chaussée, dans l’angle côté route du Polygone, une agence bancaire du commanditaire, des locaux pour la Sécurité sociale, et un troisième commerce. Les étages sont occupés par une vingtaine de logements de deux à cinq pièces. Des garages dans la cour et au sous-sol complètent l’ensemble.

Sur les plans d’origine un dernier étage en retrait était envisagé, mais ce niveau est refusé par la Ville. L’immeuble sera donc sur sept niveaux (R+6) avec toiture terrasse.

Des carreaux en pâte de verre (tesselles) doivent orner la façade pignon côté est ainsi qu’à l’arrière de l’édifice. Dans le descriptif annexé au permis, on signale aussi une importante hauteur sous plafond pour les logements avec 2,90 mètres (la norme était plutôt autour de 2,50 mètres à cette période).

Les fondations et le gros œuvre commencent peu après l’obtention du permis. En juin 1966, les travaux sont en voie d’achèvement. L’autorisation d’installer les ascenseurs date du 12 octobre 1966. Ils sont installés dès le 25 octobre 1966. La Caisse d’Epargne envoie sa déclaration d’achèvement de travaux le 6 janvier 1967, on peut donc considérer qu’ils sont terminés à cette date.

Descriptif

Immeuble de six étages avec une longue façade aux balcons filants orientés plein sud et donnant sur la place du Marché de Neudorf. Le volume général est parallélépipèdique, avec un toit terrasse, dont le rez-de-chaussée à vocation commerciale est toutefois placé en retrait pour créer côté place un passage couvert rythmé par des poteaux massifs recouverts de marbre grisâtre. Côté commerces au rez-de-chaussée, les murs sont recouverts de marbre de couleur claire. La façade sud comporte de grands balcons filants. L'ensemble présente de nombreux points communs avec les réalisations de l'avenue du Général de Gaulle à l'Esplanade.

La façade arrière, visible depuis la route du Polygone, comporte des loggias. Les murs y sont recouverts de tesselles de couleur blanc et bleu clair.

Une agence bancaire de la Caisse d'Epargne est toujours située au pied de l'immeuble, avec une entrée 89 route du Polygone. On y trouve encore une fresque constituée de mosaïque probablement d’origine.

On notera aussi à l'arrière et sur le pignon est l'utilisation de tesselles polychromes, en pâte de verre.

L'immeuble mitoyen situé rue Birkenfels (1966-1969) possède la même matérialité, avec l'usage de tesselles bleu-mer. Cet immeuble est également pourvu d'un passage couvert. Ceci n'est probablement pas dû au hasard, le service d'extension de la Ville a demandé à ce que les architectes de ces deux ensembles, construits à la même période, se rencontrent en vue d'harmoniser les projets. L'immeuble situé rue Birkenfels a été construit par François Herrenschmidt4.

Documents d'archives

Façades

Portique et décor

Références

  1. Les_faubourgs_sud_de_Strasbourg_vers_1900_(Livre), Georges Henri Schwenck, pages 96
  2. a et b Archives de Strasbourg et de l'Eurométropole - Cote 837W275
  3. Ils ont été relogés par la Ville et l’Office HLM
  4. Archives de Strasbourg et de l'Eurométropole - Cote 816W209

Les_faubourgs_sud_de_Strasbourg_vers_1900_(Livre), Georges Henri Schwenck, pages 92-93, carte postée le 11 août 1912.

Strasbourg_Neudorf_Devant_la_Porte_des_Bouchers_(Livre) - page 57, la place du Marché et son environnement entre 1930 et 1935 (2 photos)