Loading...

86 Route du Polygone (Strasbourg)

From Archi-Wiki

86 Route du Polygone

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1895 à 1896
Architecte Adam Bürkmann
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1895 à 1896
Architecte Adam Bürkmann


Immeuble wilhelminien en brique rouge rehaussée de peintures à l’étage supérieur.2

La date de contruction (1895) est inscrite à deux reprises au dessus des fenêtres à meneaux du deuxième étage. Deux commerces occupent la partie droite du rez-de-chaussée, de chaque côté de la porte d’entrée de l’immeuble, alors qu’un léger ressaut marque l’extrême gauche de la façade, au-dessus d’une grande porte cochère.

Les peintures décoratives du dernier étage donnent une certaine prestance à l’immeuble, mais leur examen détaillé est plus décevant, et donne une impression ostentatoire.

Le maître d’ouvrage, Albin Albrecht, est d’ailleurs un maître-peintre (Malermeister), et on pourrait à la limite se demander s’il aurait pu en être l’auteur ou au moins l’inspirateur. Malheureusement, les dossiers de la Police du Bâtiment apportent rarement des renseignements à ce sujet.

Même concernant le maître d’œuvre, on est amené à hésiter. Le maître d’ouvrage (Bauherr) signe en effet tout seul les dessins et plans. On a déjà constaté qu’à cette époque il en est souvent ainsi, lorsque le maître d’œuvre n’est pas à strictement parler un architecte mais un entrepreneur, ce qui est le cas ici. Le maître d’œuvre est en effet l’architecte-entrepreneur Adam Bürkmann. Il n’y a pas de doute à ce sujet, grâce à certaines notes manuscrites et parce qu’il assume ensuite pleinement des travaux complémentaires.

Par la suite, Adam Bürkmann devient en effet propriétaire de l’immeuble et construit un atelier de boulangerie pour le boulanger Charles Hummel qui installe son commerce au rez-de-chaussée. En 1902, ce sera au tour de l’architecte Aloïse Walter de concevoir un nouveau local pour le boulanger Charles Hummel qui est à son tour devenu propriétaire. On remarquera qu’aujourd’hui encore une boulangerie-patisserie occupe la partie du rez-de-chaussée à gauche de l’entrée. L’autre commerce était jusqu’à récemment un salon de coiffure.

Quant aux peintures décoratives du dernier étage, on ne trouve malheureusement aucune indication à leur sujet dans le dossier, même s’il est très probable que ces peintures soient d’origine. On peut en effet trouver des petits décors solaires identiques dans les peintures du dernier étage et dans celles qui entourent la date de construction.

On précisera pour finir que l’immeuble portait au début le numéro 44 i, jusqu’en 1900 environ. L’autorisation de construire a été accordée le 16 septembre 1895. La construction était achevée au 15.5.1896.

Autres vues sur cette adresse

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 949W325
  2. Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, édition 2002, page 289