Loading...

7 rue de Berne (Strasbourg)

From Archi-Wiki

7 rue de Berne

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1934 à 1935
Architecte Tim Helmlinger
Structure Immeuble
Courant architectural style paquebot
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1934 à 1935
Architecte Tim Helmlinger

Bel immeuble s'inscrivant dans le courant moderniste des années 30, à l'angle de la rue de Soleure, au coeur du Quartier Suisse. Il est l'oeuvre de l'architecte Tim Helmlinger. Lors de la demande d'autorisation de construire du 20.4.1933, le propriétaire de la parcelle est un docteur en médecine. La surface de la parcelle est de 254 m², et la surface à bâtir de 210 m². L'immeuble doit comporter des appartements de 4, 3 et 2 pièces. L'autorisation de construire date du 12.6.1933. Pourtant il faut constater que le processus de la construction ne s'enclenche que l'année suivante, sans qu'on en sache véritablement la raison. Il n'est plus question alors du commanditaire, qui s'est peut-être désisté ? Et peut-être que le délai qui est intervenu est dû à un changement de propriétaire. L'architecte Tim Helmlinger a en effet finalement acquis l'immeuble pour lui-même et installera son bureau au rez-de-chaussée.

L'entreprise de constructions est celle de J. Nuss, route d'Oberhausbergen, Cronenbourg, qui signe le 13.8.1934 les calculs statiques (Statische Berechnung der Eisenbeton Konstruktionen). Un document impressionnant de 47 pages ! Le gros oeuvre est livré le 16.10.1934. L'inspection du 27.2.1935, en présence de l'architecte, sert de réception finale. Et dès le 2 mars, la construction peut être occupée. Notons encore qu'en 1938, l'architecte Tim Helmlinger a déjà revendu l'immeuble (à la caisse de retraite de la firme De Dietrich, Niederbronn) et déménagé son bureau, en même temps qu'il a installé son logement, au n° 7, place d'Austerlitz.

Le tome II du Patrimoine des communes du Bas-Rhin2 consacre un commentaire et une photo à la porte de cet immeuble: "Le style Art déco est très peu représenté à Strasbourg en dépit de la construction de nombreux édifices dont l'architecture s'insère dans le courant moderniste des années précédant la seconde guerre mondiale. On en découvre quelques exemples dans le Quartier suisse, construit dans les années 1930, comme cette porte d'immeuble". Nous proposons deux photos de la porte : 1) la porte curieusement peinte en blanc, telle qu'elle apparaît dans l'ouvrage précité (donc vers 1998). 2) Sur la seconde photo (datée d'avril 2009) la porte a heureusement retrouvé depuis un aspect plus proche de son aspect original.

Descriptif

Comme nous l'avons dit l'immeuble s'inscrit dans le mouvement moderne, plus précisément la façade est de style paquebot. Bien que la façade soit fortement élancée, l'architecte trouve ici une belle harmonie entre les lignes horizontales et verticales. L'immeuble semble flotter au dessus du rez-de-chaussée, en raison de la corniche saillante tout le long de la façade au premier étage. En toiture se trouve dans l'angle un avant-corps arrondi légèrement en saillie formant comme la proue du navire3.

Un autre immeuble très ressemblant a été construit par le même architecte, dans une rue parallèle, au 15 rue Jacques Peirotes.

Vues en 2005

Date 2005


Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 899W230
  2. Le patrimoine des communes du Bas-Rhin (Livre), éd. Flohic, 1998, p. 1407
  3. « Des paquebots à Strasbourg » in La_production_architecturale_de_Tim_Helmlinger_dans_les_années_1930_à_Strasbourg, Amandine Clodi, mémoire de Master d’Histoire de l’art, réalisé sous la direction d’Hervé Doucet, Université de Strasbourg, septembre 2015, pages 73 à 81

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Fabien Romary

26 months ago
Score 0

L'angle de l'immeuble rappel la "Mossehaus" (imprimerie Mosse) d'Erich MENDELSOHN, 18-25 Schutzenstrasse, Berlin, 1921-23. Voir l'article sur wikipédia avec une photo [archive]. La photo de la version allemande [archive] de l'article est encore plus expressive.

On peut se demander si ce type d'édifice a pu influencer, par sa diffusion à travers des revues ou des photos de voyages, l'oeuvre strasbourgeoise.