Loading...

7 Impasse de l'Ancre (Strasbourg)

From Archi-Wiki

7 Impasse de l'Ancre (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1796
Structure Maison

Date de construction 1911
Architecte Auguste Haentzler (père)
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction

Date 1796

La maison visible depuis l'impasse présente une façade de deux étages à l'allure très austère. Le bâtiment a été construit en 1796 d'après A. Seyboth1.

C'était l'adresse du poète Daniel Hirtz, dont une rue strasbourgeoise porte le nom, en 1848 et 1856, et celle de l'artiste-peintre Frédéric Lix en 18601, dont la maison natale se trouve au 23 rue des Orphelins.

Construction

Date 5/1911
Architecte Auguste Haentzler (père)

Construction pour Mme veuve Blümer.2

L'intervention d'Auguste Haentzler portait peut-être sur un bâtiment arrière, la façade sur l'impasse ne montrant aucun signe de l'intervention d'un architecte au début du XXe siècle.

Références

  1. a et b Seyboth Das Alte Strassburg (Livre) - Seyboth, Adolphe, Das alte Strassburg, vom 13. Jahrhundert bis zum Jahre 1870; geschichtliche Topographie nach den Urkunden und Chroniken, bearb. von Adolph Seyboth, Strasbourg, J.H.E. Heitz (Heitz & Mündel),1890, p.206
  2. Cabinet_A._Haentzler

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Romjerome

5 months ago
Score 0

Le site de M. Wendling mentionne le n°91, avec quelques références aux immeubles voisins. Par exemple, "1906 – Dossier, visite de plusieurs maisons rue de l’Ancre. La Police du Bâtiment a constaté que des poutres étaient pourries[..]" "1946 – Boli (fabrique de souvenirs et bonbonnières, 7 impasse de l’Ancre) écrit à la Police du Bâtiment pour signaler que le n° 9 est en mauvais état." "1948 (mai) – La maison a été entièrement démolie par le M.R.U." "Formulaire de destruction (1945) État français – Commissariat à la reconstruction État descriptif d’un bâtiment totalement détruit Dossier N° NV 1030 Z Propriétaire : Lutz Auguste, Strasbourg-Neudorf, avenue Jean-Jaurès 6 – Bureau, rue des Juifs 32 Renseignements relatifs au bâtiment détruit Adresse complète : Strasbourg Impasse de l’Ancre 9 Section 17 N° 20 – Destination, habitation – Ancienneté, environ 1890-1900" La création de cette page au n°7 avait, pour but secondaire, d'illustrer la diversité des travaux des architectes Haentzler & fils. Les architectes Auguste Haentzler père et fils, sont nés à la Krutenau2. Le père de Auguste Haentzler est parti à Paris quand il avait 7 ans, il y est mort quand son fils en avait 14. Ses grand-parents paternels étaient de Marlenheim. Sa mère fut concierge rue Saint-Guillaume et sa soeur, veuve après la 1ère guerre mondiale, vivait Quai des Pêcheurs avec ses deux filles. Ses oncles (famille Ulrich au 3 Avenue du cimetière à Koenigshoffen), étaient sculpteurs/tailleurs de pierre. Un parent proche (Henri Hécré) avait un bâteau-lavoir dans le quartier. Des cousins éloignés étaient lithographe/graveur/imprimeur, également dans le secteur ; etc. Son enfance dans le quartier (et la Neustadt proche), le père de son épouse, maître-charpentier (26 rue de la Grossau -Neudorf), dont la date de décès pourrait correspondre à la création du bureau par son gendre à la même adresse, etc. Des villas, des usines, des édifices religieux, des brasseries, de la reconstruction( 1920) des concours (Stockfeld, cité-jardin à Ostwald), des projets dans l'Est (Vosges, Moselle, Haut-Rhin, Nord de l'Alsace).

Des troupes allemandes occupaient le 26 rue de la Grossau avant novembre 1918 (14-18). Le 6 rue du tabac fut "bombardé" (1940). Le parcours professionel (ou le bureau) de Auguste Haentzler père, avant 1901 (ses 25 premières années), est plus vague : sa période Krutenau/Strasbourg-ville/Neustadt.

Je vais essayer de retrouver un document, permettant d'en apprendre plus sur cette construction (ou élévation/reconstruction) en 1911, pour cette adresse.

Romjerome

3 months ago
Score 0

> "concernent bien le 7 impasse de l'Ancre d'après ce que l'on peut lire dans le livre de Seyboth. La rue de l'Ancre était un ancien nom de la rue des Cordiers d'après la même source, p.155." ~~S R. page 155 ou 205 ? https://arch...yb/page/154/ [archive]

https://arch...eyb/page/204 [archive]

Romjerome

5 months ago
Score 0

@S R. Il s'agit bien de l'impasse de l'Ancre et pas la rue de l'Ancre ? Mme Blumer était propriétaire d'une importante partie de l'impasse en 1911.

Source : https://arch...cf9e2a059f76 [archive] page 309

S R.

5 months ago
Score 0
La date de construction 1796 et les informations sur les occupants de la maison au XIXe siècle concernent bien le 7 impasse de l'Ancre d'après ce que l'on peut lire dans le livre de Seyboth. La rue de l'Ancre était un ancien nom de la rue des Cordiers d'après la même source, p.155.

Romjerome

5 months ago
Score 0

En 1854, l'administration avait une 'rue de l'Ancre', porte derrière le n°41 quai des Bateliers3. Il y avait des changements de numérotation (7 'nouveau' était 4 'ancien', et le 7 'ancien' est devenu 13 'nouveau' !) 7 nouveau : Rez-de-chaussée en maçonnerie et 2 étages

mauvais et en bois avance.

Romjerome

5 months ago
Score 0

Malheureusement, il s'agit de photos de calque... Comme par hasard, il y a des angles avec de l'ombre. J'ai bricolé légèrement la copie de l'image - retouchant avec le moins de pertes possibles - ce n'est pas très concluant :

Une lettre avec l'en-tête 'Lucien Blumer' est également accompagnée d'un tout petit plan au crayon. La photo étant floue, cela pourrait correspondre à un étage ( pièces et cloisonnement) avec une canalisation (tout-à-l'égout ?).

Désolé, rien de mieux pour l'instant.

Romjerome

5 months ago
Score 0

Apparaissent les mots : 'Entwässerung', 'Umbauarbeiten', etc.

Travaux d'assainissement ? Peut être une mise en demeure, suite au passage dans la rue de la police du bâtiment en 19064 ?

Romjerome

3 months ago
Score 0

On relève la relation avec Lucien Blumer et l'adresse de la veuve, propriétaire du 7 impasse de l'Ancre.

Est-ce que le 7 impasse de l'Ancre était tout simplement l'adresse de l'entreprise de menuiserie paternel, avant 1911 ?

Romjerome

3 months ago
Score 0

Romjerome

3 months ago
Score 0

> Est-ce que le 7 impasse de l'Ancre était tout simplement l'adresse de l'entreprise de menuiserie paternel...le, avant 1911 ?

On pense "atelier" et on écrit "entreprise"...

Le cache de prévisualisation (au temps limité) n'est pas pratique pour la relecture sur plusieurs lignes. Si cela permet de rassurer celles et ceux qui n'osent pas contribuer, c'est au moins une bonne chose, tant pis pour mon ego !

Romjerome

5 months ago
Score 0

Il y avait peut être une simple évocation d'un projet en 1911 ? Est-ce que Mme Blümer était propriétaire dans cette impasse entre 1911 et 1918 ? Est-ce que l'impasse a changé de nom après 1911 ? Aucune idée.

Auguste Haentzler (père) avait également à gérer des dossiers de dommages de guerre après 1918.

Romjerome

5 months ago
Score 0

Ma seule source est "Construction pour Mme veuve BLÜMER - 7 Anckergässchen, Straßburg". En revanche je n'ai pas l'impression que le bloc d'immeuble au fond de l'impasse, côté impair, soit vraiment de la fin du 18è siècle.

On dirait un ancien atelier.
  1. https://maisons-de-strasbourg.fr.nf/vieille-ville/a-b/impasse-de-l-ancre/9-impasse-de-l-ancre/ [archive]
  2. https://maisons-de-strasbourg.fr.nf/?s=holtzhof [archive]
  3. Archives de l'Eurométropole - 1197 W 37 - Atlas de la ville de Strasbourg dressé pour l'alignement des rues. - Contient une description des rues et des maisons, Vuillot, architecte de la ville, 64x51 cm. - 1854 - https://archives.strasbourg.eu/ark:/39332/vta4b875f5fa100ce70/ [archive] - page 61
  4. https://maisons-de-strasbourg.fr.nf/vieille-ville/a-b/impasse-de-l-ancre/9-impasse-de-l-ancre/ [archive]