Loading...

74 Allée de la Robertsau (Strasbourg)

From Archi-Wiki

74 Allée de la Robertsau (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1882
Architecte Eugène Dacheux
Structure villa
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1882
Architecte Eugène Dacheux

Historique de la villa2

Cette belle villa est agrémentée d'un vaste terrain. Elle possède une tour dans laquelle se trouve l'escalier, mais dont le toit actuel n'est plus celui d'origine d'après la carte postale ci-dessous. Le toit du bâtiment se caractérise par une forte pente et ses lucarnes en bois qui ont été conservées. On peut également remarquer la présence d'une véranda surmontée d'une terrasse au sud.

Le dossier de la Police du bâtiment a heureusement conservé un rapport officiel (Bericht), en date du 30.6.1882, qui répond favorablement à la demande de permis de construire de l'architecte Eugène Dacheux, adressée par ce dernier le 25.5.1882. On connaît donc grâce à ce document le nom de l'architecte. Malheureusement, excepté un plan qui se trouve dans un état très dégradé, on ne trouve aucun autre dessin de celui-ci.

La maison a été agrandie vers l'arrière par la suite, et découpée en plusieurs appartements dont certains jouissent d'un jardin privatif.

Liste des premiers habitants et propriétaires de la villa

Otto Mayer (de 1882 à 1901) :

Le tout premier habitant de la villa est le juriste Otto Mayer. Il y résidera de sa construction en 1882 à 1901. Etait-il propriétaire dès le début, et donc maître d’ouvrage ? La confirmation n’a pas pu être trouvée d'une façon formelle ni dans le dossier de la Police du Bâtiment, ni dans les annuaires d’adresse de Strasbourg. Mais ce qui est assuré c’est qu’il est devenu propriétaire à une date non précisée, mais avant 1900.

Disons-le : Otto Mayer était une personnalité exceptionnelle. Né à Fürth, en Bavière, le 29 mars 1846, il était descendant de huguenots français et a étudié le droit à Erlangen en Bavière, et il est diplômé en 1871. En 1872, il devient avocat à Mulhouse et se spécialise en droit commercial, puis devient en 1879, président de la chambre des avocats de Mulhouse.

C’est en 1880 qu’il déménage à Strasbourg où il obtient en 1882 une chaire de professeur extraordinaire en droit administratif à l’Université. Et à la même date, il s’installe au 74 allée de la Robertsau, où il résidera près de vingt années. Il quitte ensuite Strasbourg pour l’Université de Leipzig où il enseigne le droit public.

Son œuvre : « Le droit administratif allemand», en 4 volumes, a sans doute été écrite en grande partie dans cette maison. Publiée de 1903 à 1906 et éditée à Paris, elle a été, détail remarquable, écrite directement en français3.

Camille Schauffler (de 1902 à 1914) : Celui-ci était un commerçant influent dans le commerce de la soie et de la literie, encore présent en 1914 aux n° 4, 5 et 6 place Gutenberg 4.

Georges de Colstoun (de 1922 à 1937) :

Après la parenthèse de la Première Guerre Mondiale, et deux années 1920 et 1921, où la maison a été occupée par le pharmacien Hauth, la maison est acquise et occupée par Georges de Colstoun, agent général d’assurances fluviales4.

Marcel Bisch (à partir de 1938 et pour une durée d’environ quarante années) :

Il était un industriel, propriétaire des Tuileries Bisch5.

Lien externe

- vidéo sur dailymontion.com [archive] (La villa est mentionnée à 1:00 dans cette vidéo du 30/09/2017 réalisé par Elephant Doc et Public Sénat, on voit des images des appartements et de la terrasse ainsi que les explications d'une habitante Anne Froesch)

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 885W60
  2. Journal Le Quinze [archive], novembre 2016, p.7
  3. Annuaires d’adresses de Strasbourg en ligne , et comme source principale : article de wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Mayer [archive], consulté le 10/07/2020
  4. a et b Annuaires d’adresses de Strasbourg en ligne
  5. Annuaires d’adresses de Strasbourg jusqu’en 1953 et recherches de Anne Froesch

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Anne-françoise auberger

58 months ago
Score 0

Une actuelle copropriétaire lance un appel aux habitants du quartier qui auraient des vues anciennes de la maison permettant d'en savoir plus sur un élément décoratif découvert lors de récents travaux de façade : une sorte de niche de grès qui devait contenir un élément de décor, martelé et crépi par la suite.

Merci de contacter Anne Froesch 03 88 24 24 00, anne@corias.com [archive]

source ; Le Quinze , novembre 2016