Loading...

6 rue de Berne (Strasbourg)

From Archi-Wiki

6 rue de Berne

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1936 à 1937
Architecte Eugène Rohmer
Ingénieur Roger Emery
Othon Ortscheidt
Entrepreneur Bartelmebs frères
Feltz
Structure Immeuble
Courant architectural Art déco
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1936 à 1937
Architecte Eugène Rohmer
Ingénieur Roger Emery
Othon Ortscheidt
Entrepreneur Bartelmebs frères
Feltz

Bel immeuble des années trente à l'angle de la rue de Soleure, qui en raison de l'orientation nord de sa façade est malheureusement rarement ensoleillé. Une belle exposition mettrait en effet en valeur la dynamique moderniste de l'angle à pan coupé et de ses deux façades.

Il est l'oeuvre de l'architecte D.P.L.G. Eugène Rohmer. Les calculs statiques sont dressés par Mrs Emery et Ortscheidt, ingénieurs, successeurs de Mr Rudmann. Le commanditaire est la Société Immobilière "Berna", représentée par le gérant Roger Wimmer, représentant, situé au n° 3, rue de Berne. On reconnaitra le B de Berna décorant la porte. L'entreprise de constructions est Barthelmebs Frères et Feltz (9, rue Jean Macé, Strasbourg Meinau). L'autorisation de construire date du 12.8.1936. La réception finale a lieu le 15.4.1937 en présence de l'architecte. Après quoi a encore lieu l'installation d'un ascenseur.

La porte d'entrée et les ornements des linteaux des fenêtres des étages sont caractéristiques de l'Art déco.

D'après Amandine Clodi, auteur d'un Mémoire de Master sur la production architecturale de l'architecte Tim Helmlinger, cet immeuble offre un dialogue avec l'immeuble d'en face au n°7 rue de Berne, « pour le découpage assez net entre le corps central et les pans latéraux, pour la partie supérieure en surplomb et l'entrée instrumentalisée »2.

La même autrice, dans un travail sur L'architecture Paquebot à Strasbourg note qu'en raison de la crise du logement à cette période, le quartier Suisse dispose de nombreux petits logements. Ainsi cet immeuble est occupé par trois logements par palier, on est surpris d'apprendre que le plus petit, un T1 (ou T2), se trouve au centre au niveau de l'angle alors qu'il aurait été plus opportun d'y installer un logement plus grand3 (on trouve des T3 au niveau des deux autres façades).

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 886W266
  2. La_production_architecturale_de_Tim_Helmlinger_dans_les_années_1930_à_Strasbourg, Mémoire de Master 2 d'Histoire de l'art, Amandine Clodi, sous la direction d'Hervé Doucet, 2015, page 75
  3. Revue Source(s), n°12, 2018 [archive], "L'architecture Paquebot à Strasbourg", Une traversée au coeur de la Modernité des années 1930, Amandine Clodi, pages 98 et 103, consulté le 23/02/2022

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.