Loading...

6 rue Gloxin (Strasbourg)

From Archi-Wiki

6 rue Gloxin (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction environ 1893
Structure Immeuble

Date de extension 1898 à 1899
Architecte Frédéric Illinger
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction

Date environ 1893

Description de l’immeuble

Immeuble comportant quatre étages dont un niveau avec des lucarnes en toiture.

La façade est parfaitement symétrique dans les étages. Elle possède trois travées de part et d'autre d'une travée centrale plus travaillée. La travée centrale possède des fenêtres à meneaux avec corniche pour le premier étage et un décor curviligne au deuxième étage.

Les encadrements de fenêtres sont tous en pierre. Les appuis de fenêtres des deuxième et troisième étage possèdent des modillons.

En toiture se trouvent des lucarnes au dessus de chaque travée et une lucarne double au dessus de la travée centrale.

Au rez-de-chaussée on trouve un commerce à gauche de la façade et une porte cochère également dans la partie gauche. L'entrée principale se trouve dans la travée latérale de droite.

Historique de la construction

L’immeuble est très vraisemblablement construit vers 1893, si l’on se fie aux renseignements fournis par l’annuaire d’adresses de Strasbourg de 1894, d’après lequel l’immeuble est mentionné comme déjà habité.

Auparavant, il semble qu’il n’y avait sur les lieux que des étables (Stallung). Et peut-être sans doute plutôt des étables que des écuries, puisque le propriétaire Frédéric (Fritz) Roser, qui habitait en face (au n° 5) était laitier (Melker).

Certes, on a du mal à imaginer de nos jours des étables en pleine ville, mais la ville de cette époque ne ressemblait sans doute que de très loin au centre-ville d’aujourd’hui.

L’immeuble construit vers 1893 comprenait en tous les cas à l’origine seulement sept travées en largeur, et quatre étages, dont un mansardé en hauteur. Un commerce (sans doute la laiterie de Fritz Roser) occupait la moitié gauche du rez-de-chaussée.

Ce qui est surprenant, c’est que le dossier, qui s’ouvre pourtant dès 1886, ne mentionne (sauf erreur de notre part) pas du tout la construction, mais uniquement l’extension qui interviendra seulement en 1898. On restera donc prudent concernant tout renseignement précédant cette date.

Extension1

Date 1898 à 1899
Architecte Frédéric Illinger

En 1898, le propriétaire de l’immeuble, à savoir le laitier Frédéric (Fritz) Roser, sollicite l’architecte Frédéric Illinger, pour procéder à une extension de l’immeuble du côté gauche, avec l’adjonction de deux travées (die Herstellung eines Anbaues an des bereits bestehenede Wohnhaus), construites, comme on peut le voir sur le dessin d’archive, dans un style classique, comme le reste de l’immeuble.

On peut d’ailleurs faire l’hypothèse que le bâtiment construit en premier, vers 1893, était également dû à Frédéric Illinger. Mais sur ce point également, on restera prudent, en n’affirmant rien sans preuve.

Ce qui est sûr, c’est que selon le dossier, le commanditaire (qui signe seul tous les plans de l’architecte : F. Roser) habitait déjà les lieux (Spatzengasse 6) (n.b.: à l’époque la rue Gloxin s’appelait Spatzengasse = rue des Moineaux).

L’architecte de l’extension est, sans aucun doute, Frédéric Illinger, même s’il ne signe aucun dessin ni plan, puisqu’il est nommément cité dans la demande d’autorisation de construire que le commanditaire envoie à la municipalité.

L’autorisation de construire est accordée le 22 janvier 1898 et la fin des travaux date du 24 janvier 1899.

Mais à la fin de la même année, à savoir le 6 décembre 1899, le laitier Daniel Frédéric Roser décède, à la même adresse, âgé de 38 ans et 11 mois. Il n’est pas inintéressant de préciser qu’il était né le 30 décembre 1860 au n° 3 de la même voie, appelée encore à l’époque « impasse des Moineaux »2.

Sa veuve entreprendra d’ailleurs dès l’année suivante de nouveaux travaux dirigés par l’architecte-entrepreneur Edouard Ess. Et l’immeuble abritera ensuite pendant toute la durée du 20e siècle une multiplication d’activités et d’industries, correspondant sans doute à l’ambition dont rêvait son commanditaire trop tôt disparu.

Vues récentes

Date 2009 à 2019


L’ancienne extension de 1898 ayant été démoli en 2004 (probablement suite à un incendie, à confirmer) un nouvel immeuble a été édifié, ce bâtiment fait l'objet d'une page séparée au n°6a.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 790W204
  2. Etat civil numérisé du Bas-Rhin-Adeloch

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

2 months ago
Score 0
Merci beaucoup pour votre commentaire éclairant. En fait je n’avais pas deviné l’existence de ce n° 6a sur le site, puisqu’il me semblait qu’il n’existait tout simplement pas dans la réalité. J’ai donc découvert avec intérêt la contribution concernant l’hypothétique n° 6a. Toujours est-il que je pencherai plutôt pour une extension réalisée selon les plans d’Illinger en 1898 et une démolition complète vers 2004. Mais on n’est jamais à l’abri de surprise, heureusement…

Wilfred HELMLINGER

2 months ago
Score 0
Je ne cacherai pas l’agacement que j’ai ressenti lorsque j’ai compris que je ne viendrai pas à bout des difficultés de cette adresse, somme toute assez ingrate, que j’avais décidé de documenter. Je proposerai quand même quelques images et essais d’explication, en remerciant d’avance le lecteur pour son indulgence...

S R.

2 months ago
Score 0

L'explication sur l'aspect actuel de l'extension de 1898, en fait complètement démolie, se trouve sur la fiche du 6a rue Gloxin. J'ignore cependant si le n°6a existe vraiment, ou si ce bâtiment peint en rouge, et qui dispose d'une entrée sur rue, fait partie intégrante du n°6.

La photo du vide laissé par la démolition de l'extension, visible sur cette autre fiche, laisse même planer un doute quant à la réalisation de ce projet d'extension de la fin du XIXe siècle, car la trace du bâtiment démoli sur le pignon voisin ne dépasse pas le premier étage, alors que l'extension de 1898 telle qu'elle est dessinée sur les plans atteint la même hauteur que l'immeuble construit vers 1893...