Loading...

6 Rue Saint Gothard (Strasbourg)

From Archi-Wiki

6 Rue Saint Gothard

Image principale
"2011-10-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
Chargement de la carte...

Date de construction 1938 à 1939
Architecte Victor Hommes
Structure Immeuble

Date de ravalement 10/2011 au 1/2012
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction 1

Date 1938 à 1939
Architecte Victor Hommes

Immeuble de rapport de cinq étages plus un étage mansardé par l'architecte Victor Hommes, pour le compte de La Société Civile Immobilière 6-8 rue St Gothard.

Le permis d'occupation est donné en 1939, un ascenseur est ajouté en 1941, ainsi que 9 boxes de garages en 1948.

L'enseigne du magasin Photorep se trouvait au numéro 6.

La façade est presque symétrique, la porte d'entrée est au centre. Du premier au quatrième étage, les cinq travées du milieu forment une avancée, et la travée centrale est occupée par une loggia. L'avancée n'occupe plus que trois travées au cinquième étage. Les travées latérales sont dotées de balcons, qui se terminent par un angle arrondi à droite, tandis qu'ils se prolongent au n°8 du côté gauche. Une porte d'accès à la cour intérieure se trouve à cheval entre les n°8 et 6.

Le 3 Place de Zurich (1935) et les n°6 (1939) et n°10 rue Saint-Gothard (1937) forment un ensemble continu de façades conçues par le même architecte Victor Hommes, mais interrompu par le n°8 construit en 1954 par d'autres architectes. Il est très probable que Victor Hommes aurait aussi édifié le n°8 s'il n'y avait pas eu la Seconde Guerre mondiale. La porte d'accès à la cour intérieure à cheval entre les n°8 et 6 constitue un indice important pour étayer cette hypothèse.

Les bandeaux en pierre à hauteur des appuis de fenêtres qui débutent au n°6 se prolongent sur les balcons du n°8, mais s’arrêtent avant l'oriel large de deux travées de fenêtres.

Un ravalement est effectué en 1970.

Ravalement

Date 10/2011 au 1/2012

Les n°6 et 8 ont été ravalés ensemble, preuve qu'ils forment encore de nos jours un ensemble, peut-être appartiennent-ils encore au même propriétaire bailleur.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Digito

9 days ago
Score 0
En consultant l'historique c'est Anne-Françoise qui avait fait les recherches aux archives c'est surement pourquoi tu ne retrouves rien Wilfred. Merci en tout cas pour ta réponse!

Digito

9 days ago
Score 0

J'ai fais la séparation en mettant à jour les liens. Voici la nouvelle fiche:

https://www....(Strasbourg) [archive]

Digito

9 days ago
Score 0

Merci beaucoup RS pour vos ajouts sur le n°8 rue Saint-Gothard.

J'avais l'intuition en regardant cette façade qu'elle datait plutôt des années 1950 ou conçu par un autre archi mais comme les 2 adresses étaient ensemble je m'étais dis qu'y s'agissait d'une façade moderne conçu à la même période que le n°8 par Victor Hommes.

On se rapproche de la vérité. Je trouve cohérent de travailler sur des ensembles et faire des rapprochements entre les immeubles surtout lorsqu'ils se trouvent à proximité comme ici.

Je propose si vous êtes d'accord de dissocier ce n°8 pour en faire une fiche distinct. Pouvez vous me confirmer que le n°6 et le n°8 ont bien le même dossier d'archives ?

Wilfred tu as peut être aussi des informations sur ce n°8 puisque tu as fait les recherches aux archives du n°6 ?

S R.

9 days ago
Score 0

La séparation des n°8 et 6 est une bonne idée, à condition de faire des liens entre les fiches des deux adresses. Le dossier de la police du bâtiment est bien commun aux deux numéros d’après le site internet des archives https://arch...W/view:65982 [archive] .

Le ravalement simultané des deux immeubles en 2011 montre que les deux adresses sont encore liées actuellement.

Wilfred HELMLINGER

9 days ago
Score 0
Je n'ai trouvé aucune trace du n°6, rue Saint Gothard dans mes archives personnelles, à l'opposé du n° 10, dont j'avais effectivement consulté le dossier. Cela ne signifie pas que je n'ai pas consulté le dossier du n° 6, mais je n'en ai gardé aucune trace (peut-être un oubli ? ), ni aucun souvenir. Un indice est que le dossier , qui conjoint en effet les deux numéros 6-8, contient, semble-t-il, des photos d'archives. Or, je ne manque jamais dans ce cas de les exploiter (sauf si elles sont sans intérêt, bien sûr, mais c' est rare). Or, je n'en trouve pas trace dans la fiche. Le texte de la fiche du n° 6 ne ressemble pas d'ailleurs non plus à ma prose habituelle. Donc, j'ai un gros doute, et je ne peux pas répondre davantage à ta question, Fabien.