Adresse:6 Rue Jeanne d'Arc (Strasbourg)

From Archi-Wiki
Jump to navigation Jump to search

6 Rue Jeanne d'Arc (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...
Date de construction 1890
Architecte Charles Herrmann
Structure Maison
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1890
Architecte Charles Herrmann


Maison en brique et pierre grise avec un niveau supérieur et un étage mansardé, construite en 1890 d’après une inscription qu’on peut lire sous un fronton triangulaire au premier étage de la façade sur rue.

Cette date gravée est précieuse, car le dossier consulté, qui concerne les n°6-8-10 rue Jeanne d’Arc, et qui s’ouvre en 1886, passe malheureusement sous silence cette construction. Heureusement un autre indice sur la façade, à savoir les symboles du compas et de l’équerre, gravés à l’intérieur même du fronton, renseignent sur la qualité du maître d’ouvrage, qui est sans aucun doute également le maître d’œuvre.

On trouve bien, en ouvrant le dossier, une demande d’autorisation de l’architecte-entrepreneur Charles Herrmann , mais elle concerne seulement la construction de bâtiments annexes, censés encadrer une ancienne construction (Zwei Anbau an ein altes Gebäude). Cette demande date du 18 avril 1889, et l'ancienne construction en question portait encore à l'époque le n° 2 (Kirchgasse 2).

Or, le bâtiment qui nous intéresse date de 1890. Il ne peut donc pas encore s'agir de lui, et il est probable qu'il n'est tout simplement pas encore construit. Devant cette lacune du dossier, on sera donc contraint de se contenter de formuler une hypothèse, même si elle est fort vraisemblable, à savoir que le maître d’œuvre et maître d’ouvrage du n° 6 est bien Charles Herrmann.

En consultant les annuaires postérieurs à la date de construction, on peut préciser qu’il est également fort vraisemblable qu’il s’agisse de la maison louée à des professeurs d’Université, portant à l’époque le numéro 2 b rue Jeanne d’Arc (Kirchgasse 2b).

Enfin, on sait encore qu’à la fin des années 1910 et au début des années 1920, l’entrepreneur Pierre Vallaperta sera à son tour locataire des lieux. C’est confirmé par les annuaires, mais surtout par l’en-tête du papier à lettre de ce dernier, où l’on distingue très clairement le n° 6, rue Jeanne d’Arc, au premier plan à droite…

Références