Loading...

6 Boulevard Gambetta (Strasbourg)

From Archi-Wiki

6 Boulevard Gambetta (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1894
Architecte Andreas Ess
Structure Immeuble

Date de surélévation 1972 à 1974
Architecte Joseph Schwab (fils)
Gérard Schwab
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1894
Architecte Andreas Ess

Immeuble faisant l'angle avec la rue René Hirschler, dont la façade d'angle forme un pan coupé à une travée avec balcons, surmontée d'une toiture en forme de flèche. La toiture est percée de lucarnes. Le bâtiment aux façades en brique et pierre de taille possède quelques éléments architecturaux de style néo-renaissance comme les frontons triangulaires au deuxième étage.

Ci-dessous vue ancienne de l'immeuble où il possédait encore sa toiture d'angle en forme de flèche, qui était pourtant prévue en forme de dôme sur l'élévation de la façade.

Le maître d'oeuvre est l'architecte-entrepreneur Andreas Ess, qui a également construit le n°4 voisin, et le maître d'ouvrage est Jacob Dewein, employé (Hypothekenbeamter), domicilié rue Charles-Appel (à l'époque : Höhnheimerstrasse 24), et qui d'après le plan de situation, était également propriétaire de l'immeuble voisin au 6 rue René Hirschler, actuellement remplacé par un immeuble moderne.

L'autorisation de construire est accordée le 5 mars 1894 et la construction est achevée le 21 septembre 1894.

Belle photographie avant l'extension1

Date environ 1959

Une belle photographie du haut de l'immeuble, datant d'environ 1959 (d'après le contexte du dossier) a heureusement été conservée par la Police du Bâtiment et permet d'avoir une idée de l'aspect de l'immeuble avant son extension.

D'après ce cliché, on voit que l'immeuble n'était pas en très bon état, et que les combles semblent déjà avoir été à l'abandon, à la date où la photographie a été faite.

Surélévation1

Date 1972 à 1974
Architecte Joseph Schwab (fils)
Gérard Schwab

La toiture a été remplacée par une surélévation de deux niveaux qui contraste franchement avec le reste de la façade. La partie inférieure est d'inspiration néo-renaissance tandis que l'extension à la façade lisse est résolument marqué par son époque.

Par ailleurs on voit encore les anciennes traces du toit d'origine.

D'après un ancien occupant de cet immeuble les travaux ont été réalisés en 1973 par le propriétaire de l'immeuble, M. Joseph Boeglin, ingénieur à la retraite2.

D'après le dossier de la Police du Bâtiment, c'est dès 1966 que l'architecte DETP Joseph Schwab a été sollicité pour un projet de surélévation de l'immeuble souhaité par son propriétaire. C'est le début de longues tractations qui aboutiront à un premier permis de construire en date du 17 janvier 1969, suivi d'avenants puis d'un nouveau permis de construire daté du 5 avril 1971, lui-même suivi d'avenants.

Le chantier ne sera en fait déclaré ouvert qu'à la date du 23 août 1972, et le projet est alors passé dans les mains de l'architecte DPLG Gérard Schwab, fils de Joseph Schwab qui vient de décéder. Mais il est probable que les deux architectes étaient associés avant cette date, car ils partageaient la même adresse professionnelle, à savoir le 4 rue des Bateliers.

C'est finalement Gérard Schwab qui "signe" le dernier projet, qui sera réalisé et dont les travaux s'achèveront au 19 avril 1974.

Références

  1. a, b et c Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 783W48
  2. Informations envoyées par mail en date du 17/01/2020, par M. Pierre Pawlas, occupant de l'immeuble de 1971 à 1986

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Digito

12 months ago
Score 0

Je reproduits ici un message reçu de la part de M. Pierre PAWLAS  : « Message :: La toiture a été démontée en 1973 et l’immeuble rehaussé par son propriétaire qui était Joseph BOEGLIN, ingénieur à la retraite. Les combles étaient à l’abandon mais n’avaient subi aucune destruction liée à la guerre contrairement à ce qui est indiqué dans vos commentaires. Je précise avoir habité cet immeuble de 1971 à 1986. »

Conclusion: une visite aux archives s'impose!

Archigeek

12 months ago
Score 0

Confirmation :

Le plan des bombardements de 1944 des Archives indique bien que cet immeuble ne fait pas partie de ceux qui ont été endommagés. Voir https://arch...tation=0.000 [archive]