Loading...

Adresse:5 rue du Travail (Strasbourg)

From Archi-Wiki

5 rue du Travail

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1934 à 1935
Architecte Charles Hunzinger
Entrepreneur Entreprise Th. et Ed. Wagner
Structure Immeuble
Courant architectural Néoclassique

Date de ravalement 2011
Consultez les 1 actualités de l'adresse


Historique1

Date 1934 à 1935
Architecte Charles Hunzinger
Entrepreneur Entreprise Th. et Ed. Wagner

Construction

La demande d'autorisation de construire un immeuble de rapport est faite le 24/7/1934 par la Société anonyme Matter (propriétaire de la fabrique de confiserie BECCO situé 184, route des Romains).

L'architecte est M. Hunzinger (1. rue du Travail) et l'entreprise de construction est Th. et Ed. Wagner (14, rue Seyboth)

Les travaux de gros-œuvre sont achevés le 15/10/1934 et la réception finale a lieu le 31/12/1934 mais quelques travaux de finition ne sont pas terminés.

L'autorisation d'installer un ascenseur date du 24/11/1934.

Dès 1935 s'ouvre au/ rez-de-chaussée le restaurant Solidarité, qui en 1940 s'appellera Zum runden Eck.

Ce restaurant existe toujours et avec la même dénomination Solidarité.

L'immeuble subit des dégâts lors du bombardement du 25/9/1944.

Description

Cet immeuble à l'angle des rues du Travail et Friesé se présente sous la forme d'une curieuse combinaison de modernité et de tradition.

Le traitement de l'angle en rotonde témoigne d'un intérêt aigu pour l'architecture moderne, puisque s'y développe un réseau de lignes horizontales qui en appelle à l'architecture paquebot, alors très en vogue. Ces jeux de lignes très fluides s'interrompent pourtant du deuxième au quatrième étage des faces latérales.

On trouve dans ces espaces latéraux des motifs de l'architecture classique, comme les pilastres cannelés, les consoles à volutes ou les moulurations sculptées.

Le contraste entre le traitement de l'angle et celui de ces espaces latéraux est saisissant, comme si l'architecte avait matérialisé son hésitation entre la voie de l'architecture moderne et celle plus académique, du respect de la tradition.

Cet immeuble se distingue aussi et surtout par la finesse et le raffinement des détails sculptés. On retrouve notamment, comme au 12 rue des Halles, du même architecte, les petites consoles à effet de pointillés, cette fois placés aux premier, quatrième et cinquième étages.


Cage d'escalier et ascenseur

La cage d'ascenseur est d'époque (1934), seule la porte d'accès a été changée. Cliché pris en 2010.

Ravalement

Date 2011

Des travaux de ravalement de façades se sont déroulés d'octobre 2010 à fin 2011

Autres vues sur cette adresse


Références