Loading...

5 rue de l'Aimant (Strasbourg)

From Archi-Wiki

5 rue de l' Aimant

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction environ 1835
Structure Immeuble

Date de extension 1886

Date de construction 1925
Architecte Otto Zache
Structure Bureaux

Date de transformation 2008
Architecte Rémy Loos
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction12

Date environ 1835

Selon les recherches effectuées par Monsieur Jean Michel Wendling3, la maison existe en 1676 et appartient à un pelletier, J.P.Wagraff. Elle passe en 1690 à J.G.Krauss, chirurgien puis, en 1693 à Tobie Garing, poêlier municipal. Propriété de I.Fleischmann, boucher jusqu’en 1714, elle appartient à J.C.Henninger, marchand, puis, en 1728 à J.F.Oesinger, jurisconsulte et ammestre de Strasbourg. La maison est complétée par un bâtiment latéral et une écurie. Le terrain se prolonge jusqu’à la rue de Coq.

Acquis en 1737 par Jean Zacharie Meyé, l’immeuble deviendra une dépendance du nouvel hôtel qu’il construit en fond de jardin, s’ouvrant sur le 6 rue du Coq.

Le dessin préparatoire au plan-relief de 1830 (ilot n°124) donne un schéma de la façade sur rue et sur cour avant transformation.

Bâtiment annexe du 6 rue du Coq, l’immeuble devient propriété d’un marchand de vins :

Louis Galle Frisch qui procède à sa reconstruction en 1834, tel qu’attesté par l’inscription « LGF 1835 » figurant sur la clef de voûte de la cave.

En 1886, J.Starck procède au rehaussement de la façade sur cour pour aménager la mansarde en logement. Mises à part des modifications secondaires en 1894 et 1928, le bâtiment acquiert alors son aspect actuel.

Construction4

Date 1925
Architecte Otto Zache

Demande du 6 août 1925, par la S.A. "First National" 25 rue de Courcelles à Paris, d'installer un dépôt de films. Arrêté du préfet autorisant l’implantation assortie de contraintes concernant la protection contre l’incendie.

Dans la cour de l'immeuble appartenant à Fernand Gintz, est érigé en 1926 un bâtiment latéral incombustible de trois étages (béton armé + briques), destiné à stocker les films.

Architecte : O.Zache, maître d'oeuvre : Waldemar Osterloff, 10 rue des Arquebusiers à Strasbourg.

Ni les garages, ni le monte-charge prévus n’ont été réalisés. En octobre 1927, l’architecte précise que les locaux servent de bureau et non d’entrepôt, et que les films sont exclusivement stockés dans un local fermé de la cave.

Le bâtiment sera par la suite occupé par un atelier textile, un commerce de gros en cuirs et peaux, puis par l'atelier de sérigraphie Graff.

En 2008, changement de destination : l'immeuble est entièrement réaménagé en un ERP en rez-de-chaussée et trois appartements en étage ( Architecte : Rémy Loos).

Information

Date 2012

Après vérification sur le site du cadastre [archive], les deux adresses, 5 rue de l'Aimant et 6 rue du Coq sont toujours liées par la même parcelle.

Références

Annexes

Liens internes

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.