Loading...

53 avenue des Vosges (Strasbourg)

From Archi-Wiki

53 avenue des Vosges

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1903 à 1904
Architecte Samuel Landshut
Entrepreneur Rudolf Rimmelin
Structure Immeuble
Courant architectural art nouveau
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction12

Date 1903 à 1904
Architecte Samuel Landshut
Entrepreneur Rudolf Rimmelin

Construction

Permis accordé le 24/03/1903 et fin des travaux le 5/04/1904.

Immeuble important quant à sa structure car il est réalisé en béton armé. Le commanditaire est Rudolff Rimmelin spécialisé dans la construction en béton.

L'architecte est également Rudolff Rimmelin.3. Il réalise donc l'immeuble pour lui même.

L'utilisation de la pierre de taille pour la façade côté rue a exclu les balcons en fer forgé.

Description architectural

L'architecte a fait le choix du style Art Nouveau pour une oeuvre importante à valeur publicitaire.

Voir l'effet de serrure du décor dans la pierre qui entoure les fenêtres des 3 étages de chaque côté de l'oriel.

La porte piétonne s'orne d'un tympan de menuiserie ajouré avec un vitrail aux motifs coup de fouet.

Avis contradictoire à partir d'un élément non exploité du dossier

Contrairement à ce que laisse entendre la source principale de cette fiche (Hornstein Schelley), de même que le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, éd. 2002, page 170, il paraît difficile d’attribuer le dessin de la façade du n° 53, avenue des Vosges à l’entrepreneur Rudolf Rimmelin, situé à l’époque au n° 70, route de Bischwiller, à Schiltigheim. Rudolf Rimmelin n'était en effet pas architecte (sinon il se qualifierait ainsi : "Architekt und Bauunternehmer"). De plus, on ne connaît sur le site Archi-Wiki aucune autre œuvre Art Nouveau à Strasbourg qui soit son œuvre. Il est donc beaucoup plus probable que celui-ci ait fait appel à un architecte pour le dessin d’un immeuble, dont il se rendrait ensuite propriétaire.

Le problème, c’est que l’examen du dossier n’apporte à première vue aucune piste dans ce sens. Un détail est cependant frappant : on ne trouve dans le dossier aucun dessin de cette façade, et on imagine mal que s’il avait été contenu dans le dossier, il n’aurait pas été signé par l’architecte. C’est donc avec d’autant plus d’intérêt qu’a été lu et relu un courrier contenu dans le dossier, qui semble donner la réponse, et qui a sans doute échappé à l’auteure principale citée dans cette fiche jusqu’à ce jour.

Il s'agit d'une lettre écrite à la Police du Bâtiment en 1908 par l'architecte Samuel Landshut et qui interroge l'administration municipale sur ce que sont devenus ses plans achevés pour Rimmelin vers 1902-1903 ! Très souvent l'énigme concernant l'architecte d'un immeuble reste irrésolue. Dans ce cas, cette lettre, qui est certes un élément isolé du dossier, et qui peut fort bien rester inaperçu, aura peut-être été la chance qui a sans doute permis de résoudre l'énigme !

Voici un essai (bien imparfait !) de transcription, puis de traduction de la partie principale de ce courrier daté du 24 juin 1908 :

Essai de transcription : «(……?......) Sie bitten mir mitzuteilen wenn die Pläne zum Neubau Rimelin in der Vogesenstrasse von mir eingereisst worden sind. Es muss Ende 1902 oder Anfang des Jahres 1902 oder Anfang des Jahres 1903 gewesen sein. Das genaue Datum ist mir entgangen (….?.....), Hochachtend, Landshut.

Essai de traduction : « (…. ?.....) Pourriez-vous me faire part de la date où j’ai dessiné les plans pour la construction Rimelin dans l’avenue des Vosges ? Cela devait être fin 1902 ou au début de l’année 1903. La date précise m’a échappé (… ?...). Bien à vous, Landshut.

Conclusion : au vu de document, on se sentira donc autorisé à proposer Samuel Landshut comme architecte de cet immeuble.

Références

  1. HORNSTEIN SHELLEY (Thèse 1981) (Livre)
  2. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 720W234
  3. Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, éd 2002, p170

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

35 months ago
Score 0
Pas de réponse ni de réaction !? J'ai vu que cet immeuble fait partie d'un parcours Art Nouveau sur notre site. Y-aurait-il moyen de mentionner ma trouvaille ? Après celle-ci, il se trouve en effet que la formule lapidaire citée sur notre site : "L'architecte a fait le choix du style Art Nouveau pour une oeuvre importante à valeur publicitaire" concerne à présent à la fois l'entrepreneur et maître d'ouvrage Rudolf Rimmelin et l'architecte Samuel Landshut !

Wilfred HELMLINGER

35 months ago
Score 0
Celui qui a consulté la source citée (Hornstein Schelley) pourra peut-être me répondre : l'auteure ne marque-t-elle pas un certain étonnement en attribuant cet immeuble à l'entrepreneur Rimmelin ? On imagine mal en effet que ce dernier ait pu dessiner une telle façade. D'ailleurs, on ne lui connaît sur notre site aucune autre oeuvre art nouveau. Il faut préciser de plus que celui-ci n'est pas architecte (sinon il se qualifierait ainsi : "Architekt und Bauunternehmer"). J'apporterai bientôt un élément nouveau que je préciserai dans la fiche elle-même, dans la suite de ce qui est déjà rédigé, car je pense qu’une pièce du dossier a sans doute échappé à l'auteure de la thèse de 1981.