Loading...

53 Allée de la Robertsau (Strasbourg)

From Archi-Wiki

53 Allée de la Robertsau

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1899 à 1900
Architecte Charles Werner
Structure Immeuble

Date de démolition 25/9/1944

Date de construction 1950 à 1952
Architecte Joseph Schwab (fils)
Entrepreneur Entreprise Th. et Ed. Wagner
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1899 à 1900
Architecte Charles Werner

En 1899 est édifié ici un imeuble de 4 étages pour Th. Weber, qui était probablement boulanger, car par la suite est installé, semble-t-il, un four à pain.

Le maître d’œuvre est l’architecte Charles Werner, situé à l’époque au n° 31, rue Oberlin.

L’autorisation de construire est donnée le 24.4.1899. La construction est achevée au 9.4.1900.

Le dossier ne contient malheureusement aucune photo de l'immeuble, aujourd'hui remplacé par une nouvelle construction. De plus, les dessins des façades, qu'on trouve dans le dossier, sont dans un état de grande fragilité et de lisibilité médiocre.

En 1942, il est question d’un café-patisserie (Kaffee und Konditoreibetrieb, également appelé « Kaffee Schwartzmann »).

En 1946, Madame veuve Weber, sans doute la veuve de l’ancien propriétaire, est domiciliée au n° 23, avenue de la Forêt-Noire.

Démolition1

Date 25/9/1944

Un courrier du dossier signale que l’immeuble a été détruit par le bombardement du 25.9.1944.

Construction1

Date 1950 à 1952
Architecte Joseph Schwab (fils)
Entrepreneur Entreprise Th. et Ed. Wagner

Bel immeuble d'angle qui, bien que construit au tout début des années 50, ressemble encore au style moderne classique de Michel Roux-Spitz, avec ses bow-windows à 3 pans caractéristiques de l'école de Paris.

Le maître d'oeuvre est l'architecte D.E.N.T. Joseph Schwab, situé 3, rue Saint Maurice. On remarquera qu'il a oeuvré seul ici, sans son frère Erasme Schwab, également architecte. Le nom de l'architecte est gravé sur une plaque située au premier étage à droite, au-dessus de l'entrée de la pharmacie qui se trouve à l'angle de l'immeuble.

L'entreprise de constructions est celle de Th. et Ed. Wagner, située 4, rue Adolphe Seyboth, qui fait la note de calculs, etc...

Le maître d'ouvrage est la Compagnie d'Assurances sur la Vie "Cité Vie", située 36, rue de l'Arcade, Paris 8e.

Le permis de construire date du 18.9.1950, et la fin des travaux du 17.5.1952.

En 1986, le pâtissier J.M. Kuhn demande à l'architecte Pierre Knecht de concevoir l'enseigne pour son commerce. Et on trouve dans le dossier une mention datant de 1990 de la Pharmacie de l'Europe, qui occupe toujours le rez-de-chaussée.

N.B. on notera que, selon Jean Daniel Lohner, un article des DNA daté d'avril 1950 ferait mention de la construction de cet immeuble, en citant comme maîtres d'oeuvre les architectes J. et E. Schwab. Si cela est bien le cas, cela signifierait que les deux frères avaient d'abord projeté de collaborer, mais que dans les faits, c'est ensuite le seul Joseph Schwab qui a oeuvré. Mais il est plus probable que l'article des DNA ou l'informateur fassent erreur, car les plans contenus dans le dossier datent de janvier 1950 et ne font mention que du seul Joseph Schwab.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

2 months ago
Score 0
C'est fait, mais n'hésite pas à corriger mon corrigé, si nécessaire !

Digito

2 months ago
Score 0

Selon moi cet immeuble ressemble davantage au style moderne classique de Michel Roux-Spitz, avec ses bow windows à 3 pans caractéristiques de l'école de Paris, qu'au style moderne plus radical de Robert Mallet-Stevens

Concernant l'angle coupé et vitré je n'ai pas trouvé d'exemple parisien probant mais on trouve plusieurs références significatives à Strasbourg (ex: Eugène Rohmer, 6 rue de Berne)

Je te laisse regardez et corriger Wilfred si tu es d'accord avec mon analyse!