Loading...

5-7-9 rue du Bain Finkwiller (Strasbourg)

From Archi-Wiki

5-7-9 rue du Bain Finkwiller

Image principale



"2015-04-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
"2015-04-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
Chargement de la carte...

Date de construction environ 1800
Structure Immeuble

Date de démolition environ 1969

Date de construction 1970 à 1973
Architecte Gérard Ecklé
André Pfrimmer
Courant architectural contemporain
post-modern

Date de ravalement environ 4/2015
Consultez les 3 actualités de l'adresse

Aspect des lieux vers 1960


Le Finkwiller

Date 1970 à 1973
Architecte Gérard Ecklé
André Pfrimmer

Introduction de l'architecture moderne dans le centre historique.

L'immeuble s’intègre dans le bâti ancien existant, par un jeu de pignons décalés.1

On trouvera une notice historique très riche concernant le n° 9, rue du Bain Finkwiller sur le site : "Maisons de Strasbourg"2.

Ravalement

Date environ 4/2015

Ravalement en cours

Autres vues sur cette adresse

Références

  1. Histoire de l'architecture française, Tome 3, De la Révolution française à nos jours, François Loyer, p470, note 1428
  2. Site Maisons de Strasbourg : http://maisons-de-strasbourg.fr.nf/vieille-ville/a-b/rue-du-bain-finkwiller/9-rue-du-bain-finkwiller/ [archive], consulté le 25 janvier 2019

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

28 months ago
Score 0
Je précise que ce n'est pas dans mes habitudes de procéder à des modifications sans avoir vérifié les renseignements, mais si vous le dites, c'est comme si j'avais vérifié... Simplement, j'ai laissé l'autre architecte, puisque vous confirmez qu'ils étaient associés.

Wilfred HELMLINGER

28 months ago
Score 0
Merci pour ce renseignement, et de la cote, sur la foi desquels j'ai rajouté l'architecte André Pfrimmer, comme maître d'oeuvre.

Jean-Michel Wendling

28 months ago
Score 0
Les dessins dans le dossier de la Police du Bâtiment (cote 644 W 88) sont signés par André Pfrimmer et non par Gérard Ecklé qui fait partie du même cabinet d’architectes.