Loading...

4 rue Paul Muller Simonis (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4 rue Paul Muller Simonis

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction environ 1897 à 1899
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date environ 1897 à 1899
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes

Bel immeuble d'angle en brique rouge et pierre, à l’angle des rues Paul Muller Simonis et du Maréchal Foch, qui s’appelaient à l’époque de sa construction Fridolinstrasse et Manteuffelstrasse.

Il comporte des encadrements de fenêtres néo-gothiques aux 1er et 2ème étages (quoique les encadrements du 1er étage soient peut-être une interprétation 1900 du style gothique).

On admirera aussi les consoles des balcons qui sont de style néo-renaissance, ainsi que les ferronneries curvilignes de ces mêmes balcons.

A noter la présence d'un ancien restaurant "A l'Alsacien" qui a été fraîchement rénové (en 2009 environ).

Le nom du restaurant, qui date d’une époque proche de la construction de l'immeuble, était lié à la présence de clients locaux, qui travaillaient à l'imprimerie 4-6 rue Finkmatt [archive] ou qui sortaientt de l'église Saint Pierre Le Jeune ou de la Paroisse.2.

D’ailleurs, aujourd'hui encore, le restaurant est fréquenté par une clientèle d'habitués qui travaillent dans le secteur.

Consultation du dossier

Les maîtres d’œuvre sont les architectes Lütke et Backes, situés rue du Faubourg de Pierre (Steinstrasse 30).

Le maître d’ouvrage est Wilhelm Raeder, débitant de bière (Bierverleger).

L’autorisation de construire est accordée le 8.12.1897. L’achèvement de la construction a lieu le 12.5.1899.

En 1906, Wilhelm Raeder demande l’autorisation pour une enseigne : « Coffée Restaurant Zum Elsässer ». (l’orthographe du premier mot n’est pas assurée, car elle diffère de l’allemand (Kaffee), mais elle pourrait bien être spécifique de la prononciation alsacienne ? ).

Lorsque l'Alsace redeviendra française, le restaurant s’appellera « A l’Alsacien »., ce qui est encore le cas aujourd’hui.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 795W214
  2. visite du 22/09/2012 du quartier de la Finkmatt avec Maurice Moszberger