Loading...

Adresse:4 quai Koch (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4 quai Koch

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1882
Architecte Kirchenbauer et Seufert
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1882
Architecte Kirchenbauer et Seufert

Bel immeuble classicisant en pierre de taille, qui occupe la partie gauche d'un ensemble homogène d'inspiration néoclassique. La partie droite, symétrique, est occupée par le n° 6 quai Koch. Au centre, se trouve le n° 5 quai Koch, qui comporte une travée supplémentaire par rapport aux deux autres, ce qui lui donne une symétrie complète, seulement atténuée par la position latérale de la porte.

A propos de l'homogénéité de l'ensemble formé par les n° 4, 5 et 6 quai Koch, on peut penser que les terrains appartenaient manifestement à la Ville, et non à des particuliers : du coup la Ville pouvait avoir un droit de regard sur ce qui se construisait à proximité de l'axe qui va du Palais Impérial à l'Université !

La façade du n° 4 comporte les mêmes caractéristiques en miroir que le n° 6, auquel on se reportera.

Seule différence: la grande porte est ici particulièrement soignée, au niveau du décor sculptural, avec une figure féminine assise qui surplombe l'ensemble. On voit la partie d'un gros livre posé sur un support à même le sol, alors qu'un pied nu du personnage émerge de sa robe. Cette figure allégorique est peut-être une allusion à la profession du commanditaire, qui était une personnalité du monde du commerce.

L'autorisation de construire est signée en date du 26.3.1882 par l'architecte de la ville J. Conrath.

Les maîtres d'oeuvre sont les architectes Kirchenbauer et Seufert, situés 54, rue du Faubourg de Pierre, qui sont les auteurs de l'ensemble des trois immeubles (n° 4, 5 et 6). A part une "relique" donnant le plan du "Parterre", les plans sont malheureusement dans un état d'extrême fragilité, et aucun dessin de façade n'est disponible dans le dossier.

Le commanditaire Carl Huber, est une personnalité importante du commerce, ce qu'on reconnaît à son titre de Geheimer kommerzienrat. La fin des travaux est précisée comme datant du 11.1.1883.

Mais dès 1895, un projet d'extension par la construction d'une aile à l'arrière (Flügel Anbau) est commandité par Carl Huber auprès de la firme Otto Back et Cie.

Puis, en 1907, on observe, comme pour les n° 4 et 5, vers la même date, l'ajout d'un balcon au 3e étage, conçu cette fois par les architectes Kirchenbauer et Waltz, le propriétaire étant toujours Carl Huber.

Grâce à quoi on trouve enfin dans le dossier un dessin de la façade.

En même temps, le propriétaire, qui vient de faire construire le n° 2 rue Wencker, sur un terrain qu'il possédait dans cette rue, en profite pour faire transformer le rez-de-chaussée de son immeuble du quai Koch. Dans les deux cas, les architectes sont Berninger et Krafft. Un plan de situation montre la dimension de la propriété de Carl Huber qui va donc du quai Koch à la rue Wencker.

Environ un demi siècle plus tard, celle-ci est la propriété de la Compagnie d'Assurances Rhin et Moselle, et la surprise est grande de découvrir dans un courrier de la Compagnie à la Ville de Strasbourg, que la compagnie d'assurances envisageait vers 1975 de démolir les deux immeubles ayant appartenu à Carl Huber et de les remplacer par un bâtiment neuf. A quoi la Ville répondait "que leur disparition semblait dans l'état actuel des choses très hypothétique, mes Services n'ayant pas été saisis à ce jour d'aucune demande réglementaire de démolition se rapportant aux deux immeubles. / Il est donc quasi certain que ces deux constructions seront maintenues et conservées pour fort longtemps".

Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références