Loading...

4 Rue de la Première Armée (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4 Rue de la Première Armée

Image principale
"2014-10-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
"2014-10-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
Chargement de la carte...

Date de construction 1938 à environ 1950
Architecte Arthur Wagenbach
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes
Structure Immeuble

Date de rénovation environ 10/2014
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Démolition

Date environ 1930

Lors de la construction de la Grande Percée, les n° 10 à 14 rue d'Or ont été démolis, permettant ainsi l'aménagement de la rue de la Première Armée, ainsi que la construction de l'immeuble actuel.

A cette occasion la ruelle Saint Nicolas (St. Nikolausgasse) a également été supprimée.

Le n°14 rue d'Or était occupé par l'auberge "Au lion d'Or" (Zum guldinen Löwen) et faisait l'angle avec le n°7 de la ruelle Saint-Nicolas (St. Nikolausgasse). Le propriétaire de l'auberge était Diebolt Brant, père du célèbre humaniste et poète satirique Sébastien Brant1. Sébastien Brant serait né dans cet immeuble et a vécu à partir de 1501 à proximité dans l'actuel n°18 quai Saint-Nicolas.

Construction2

Date 1938 à environ 1950
Architecte Arthur Wagenbach
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes


Description

Immeuble parfaitement symétrique, avec fronton triangulaire central, balcons filants tout le long de l'immeuble au deuxième et cinquième étage, balcons à tous les étages sous le fronton, revêtement de plaques de grès au rez-de-chaussée et à l'entresol.

Cet immeuble a été construit à partir de 1938 (et livré pour les motifs que nous verrons ci-dessous beaucoup plus tardivement2), alors que les autres bâtiments de la rue ont été bâtis dans les années 1950 et 19603.

Historique

Le maître d’œuvre est l’ingénieur-conseil Arthur Wagenbach, situé au n° 8, quai Saint-Nicolas et domicilié au rez-de-chaussée du n° 20, rue Twinger. Il présente son projet dès le mois de mars 1938.

Le maître d’ouvrage est la Société Civile Immobilière Quai Saint-Nicolas, située au n° 8, quai Saint-Nicolas.

L’entrepreneur est la Maison de Charles Urban et Cie, située 1 rue Schertz, à la Meinau.

Paul Dopff, l’architecte en chef de la ville produit en date du 27 mai 1938 un rapport de deux pages où il apporte des recommandations précises concernant le projet Wagenbach (il propose en particulier la suppression d’un étage, afin de préserver le site).

L’autorisation de construire est finalement accordée le 28 juillet 1938, et les travaux peuvent alors commencer. La réception du gros œuvre a lieu dès le 5 juillet 1939, en présence de l’entrepreneur Monsieur Charles Urban et de l’ingénieur Monsieur Wagenbach.

Mais la Seconde Guerre Mondiale vient perturber le déroulement des travaux qui suivent la réception du gros œuvre, et il est en fait quasiment impossible de décrire le cours du chantier pendant cette période. Ce qui est sûr, c’est que les travaux ont stagné et n’ont réellement repris qu’après guerre, et encore.

Le 18 avril 1947, il est en effet noté que « les travaux, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’immeuble n’étant pas terminés, la réception finale ne peut pas être faite ». D'autre part il est précisé dans la même note manuscrite que « l’immeuble est actuellement occupé par l’armée ».

La date de la réception finale officielle n’a en réalité pas pu être précisée à partir de la lecture du dossier. On peut cependant supposer qu’elle a probablement eu lieu entre 1948 et 1950.

Photos d’archive2

Date 1976 à 1980

Comme c’est la plupart du temps le cas, les photos contenues dans le dossier concernent principalement les enseignes.

Elles sont d’autre part toutes de qualité très moyenne, mais méritent cependant d’être partagées.

Rénovation

Date environ 10/2014


Références

  1. Seyboth_Das_Alte_Strassburg_(Livre), page 191
  2. a, b et c Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 892W252
  3. Michaël Darin, L'alignement et le percement à Strasbourg in Metacult_-_Strasbourg_lieu_d'échanges_culturels_entre_France_et_Allemagne, 2018, page 376

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

32 months ago
Score 0
C'est très bien ainsi, Fabien. Tu ne détiens, certes pas la vérité absolue (Dieu soit loué !), mais pour la vérité relative, tu te débrouilles très bien . Merci !

Digito

32 months ago
Score 0

Merci Wilfred pour tes recherches aux archives qui enrichisse considérablement cette fiche (et lui donne une solide crédibilité et potentiel de réutilisation).

Cela m'a permis aussi de me replonger dans ma source pour relire exactement ce qui était écrit dans l'ouvrage Metacult (2018, p376).

L'auteur Michaël Darin, dans la page 376, écrit dans un paragraphe : « [...] l'actuel immeuble au numéro 4 de la rue de la 1ère Armée était construit depuis 1938, mais les autres n'ont été réalisés que dans les années 1950 et 1960 ». Un peu plus loin il écrit « [...], mis à part le n°4 construit à partir de 1938, les bâtiments datent des années 1950-1960, [...]».

Pour être cohérent entre ma source (Metacult) et tes recherches aux archives, j'ai donc synthétisé ta phrase et la mienne pour être le plus près possible de la vérité. Cela ne me semblait pas cohérent dans la même fiche de donner 2 versions différentes (même si cela peut bien sur être le cas dans des situations complexes de type "bataille d'historien" comme l'historique en recèle).

Tu peux bien sur changer si tu vois des ajustements à faire. Je ne détiens pas plus qu'un autre la vérité absolu!