Loading...

48 Rue de Zurich (Strasbourg)

From Archi-Wiki

48 Rue de Zurich (Strasbourg)

Image principale
"2017-11-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
"2017-11-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
Chargement de la carte...
The following coordinate was not recognized: ,.

Date de construction 1878
Entrepreneur Joseph Schulz
Structure Immeuble

Date de extension environ 1883

Date de extension 1935
Entrepreneur Bernhard Weis

Date de ravalement 11/2017
Consultez les 1 actualités de l'adresse

Construction, puis probable première surélévation1

Date 1878
Entrepreneur Joseph Schulz


L’entrepreneur Joseph Schulz habite au n° 11, rue du Renard Prêchant, lorsqu’il prend l’initiative en 1878 de faire construire une maison avec un étage au n° 28 (ancien numéro de l’immeuble).

Le dossier de la Police du Bâtiment conserve la demande d’autorisation de construire en date du 17 septembre 1878, la réponse positive de la Ville en date du 20.9.1878, ainsi que le projet global signé par l’entrepreneur. Au rez-de-chaussée se trouve un bureau, ainsi que qu’un entrepôt de matériel avec une porte cochère. A l’étage, on trouve un salon, un séjour, une chambre à,coucher et une cuisine.

Dès l’année 1883, Joseph Schulz décide de transformer l’entrepôt (Magazin) en commerce (Laden) et demande l’autorisation de transformer pour cela l’aspect de la façade. On sait en effet que dans son acte de décès il est précisé que l’entrepreneur gérait également un commerce d’épicerie.

Sans qu’il ait été possible d’en trouver la confirmation dans le dossier, une première surélévation de l’immeuble a sans doute eu très probablement lieu en même temps ou tout de suite après, à l’initiative du propriétaire, car dans les annuaires des années qui suivent l’année 1883, le nombre d’habitants de l’immeuble a augmenté considérablement, et dès l’annuaire de 1890 (le premier annuaire qui mentionne le nombre d’ étages), on les trouve au nombre de trois.

L’entrepreneur Schulz décède en 1886, mais dans les annuaires des années qui suivent on trouve encore systématiquement un épicier avec son commerce rez-de-chaussée.

Deuxième et dernière surélévation2

Date 1935
Entrepreneur Bernhard Weis


En 1935, le propriétaire de l’immeuble, qui demeure rue de Vienne, demande à l’entrepreneur Bernhard Weis, situé au n° 5, rue de Dambach, au Neudorf, de surélever son immeuble d’un étage.

Le dessin fait à cette occasion permet de vérifier que l’immeuble reçoit alors l’aspect qu’il a encore aujourd’hui, à savoir celui d’un immeuble de trois étages, plus un étage mansardé doté d'une lucarne à deux baies, surmontée d'un fronton triangulaire. La façade sur rue comporte trois travées de fenêtres. Les balcons présents au premier et au troisième étage sont placés sur le côté.

On peut encore préciser qu’au début des années 1950, on trouve au rez-de-chaussée un magasin de glace-pâtisserie-confiserie et débit de boissons non alcoolisées (Krutenauer Glace Stuwel). Puis, en 1955, on y trouve la « Quincaillerie de la Cité ».

A noter que l’immeuble porte alors toujours le n°28, et c’est encore le cas au début des années 1970. Le changement de numérotation a donc sans doute eu lieu, soit à la fin des années 1970, soit au cours des années 1980.

Ravalement

Date 11/2017


Ravalement en cours en novembre 2017.

Aspect actuel

Date 05/2018

L'immeuble a retrouvé son aspect habituel après un ravalement. On proposera des photos détaillées des deux balcons, pour mettre en évidence leurs garde-corps si différents.


Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

30 months ago
Score 0
J'ai oublié de préciser qu'en conséquence la rédaction prendra sans doute du temps et risque d'être criblée d' incertitudes, à l'image de la présence de garde-corps de balcons si différents aux 1er et 3e étages, ce qui reste pour l'instant pour moi un mystère.

Wilfred HELMLINGER

30 months ago
Score 0
J'ai consulté le dossier, qui est malheureusement dans un désordre chronologique rare et comportant sans doute des lacunes, mais c'est mieux que pas de dossier du tout !