Loading...

48 Route du Polygone (Strasbourg)

From Archi-Wiki

24 rue d' Erstein, 48 Route du Polygone

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1900 à 1901
Architecte August Lohoff
Entrepreneur Louis Ulrich
Structure Immeuble
Courant architectural Néo-Renaissance

Date de rénovation 2009 à 2010
Architecte Sylviana Guillou
Francis Bozzi
Consultez les 1 actualités de l'adresse


Construction1

Date 1900 à 1901
Architecte August Lohoff
Entrepreneur Louis Ulrich

L'autorisation de construire est donnée le 10.4.1900, et la construction est achevée au 20.11.1901. Le maître d'oeuvre et maître d'ouvrage en est l'architecte August Lohoff.

La date de construction (1901), ainsi que les noms de l'architecte (Lohoff) et de l'architecte-entrepreneur (Ulrich) sont gravés sur la façade.

Immeuble composite avec pignon néo-Renaissance donnant sur la route du Polygone.

Une heureuse rénovation en 2009/2010 a redonné tout son caractère à cet immeuble.

Information1

Date 1943

Vue du bas de l'immeuble en 1943, grâce à un document d'archive

Rénovation

Date 2009 à 2010
Architecte Sylviana Guillou
Francis Bozzi

Rénovation des façades, toiture et pierre de taille. Les combles ont été aménagés.

maître d'ouvrage : Habitation Moderne

architectes: Sylviana Guillou et Francis Bozzi

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Valérie

7 months ago
Score 0

@Archigeek, si dans ce cas c'est le coup de départ du profil urbain, la maison Bowé qui est au numéro 50 date de 1894 , lançait donc le mouvement, ça doit être purement ornemental, et animer ce mur aveugle disproportionné par rapport aux façades de la maison Bowé.

En tout cas merci pour vos réponses. J'habite la rue d'Erstein et ce site est passionnant.

Archigeek

7 months ago
Score 0
@Valérie : je crains aussi que le 52 Route du Polygone avec son immense mur pignon n'a pas tenu compte en 1904 de la Maison Bowé et a fini de la prendre en une sorte d'étau avec la conviction qu'un jour cette anomalie ou "excentricité" ("s'Amerikaner Hus") fasse place à une dent creuse qui serait comblée selon les désirs urbanistiques de la ville.. Un site passionnant de ce si intéressant Neudorf

Valérie

7 months ago
Score 0
Bonjour, j'ai pris des photos du 48 ce weekend et me pose la question de la présence de l'empreinte de 3 arcades sur le côté latéral gauche du bâtiment, est-ce que quelqu'un sait à quoi pourrait correspondre ces 3 empreintes? Merci

Archigeek

7 months ago
Score 0
@ Valérie : C'est en effet étonnant car si j'en juge cette vue Google Map (https://www....16384!8i8192 [archive] ), il semble que ce soit un parement rapporté (on peut donc penser une sorte de revêtement d'isolation en façade, voir aussi le profil de finition et de rejet en tôle) mais dans ce cas les arcatures n'ont qu'un rôle esthétique et non pas d'isolation thermique.

Archigeek

7 months ago
Score 0
Je vois sur une des photos du 50 route du Polygone (https://www....bourg_58.jpg [archive] ) que ces arches étaient préexistantes avant le ravalement de cette façade, que des ouvertures se trouvaient dans l'arche centrale et qu'elles ont été obstruées. Le parement rajouté actuellement ne commence qu'au niveau de la dalle de premier étage. Si on regarde une vue Google Map de 2008 (https://www....13312!8i6656 [archive] ), on voit que les arches sont dans l'épaisseur du mur en puissance "mitoyen" (puisque ce genre de bâtiment à l'angle de rues donnait le coup de départ du profil urbain). Outre leur intérêt esthétique en attendant qu'un autre bâtiment vienne s'adosser, les arcatures devaient avoir un rôle de consolidation tout en économisant du matériau. Voilà peut-être une explication.

Fabien Romary

37 months ago
Score 0
j'ai ajouté les infos dans la fiche en la rendant aussi plus neutre : je trouve à titre perso le résultat très réussi mais pas la peine d'en dire trop dans la fiche !

Roland burckel

37 months ago
Score 0

Message de sylviana guillou (sylviana.guillou@gmail.com)

Bonjour,

Complément d'information pour le 48 route du polygone : j'ai réalisé la rénovation en 2009 (achèvement début 2010) avec mon associé de l'époque Francis Bozzi (nous sommes les architectes) et il s'agissait d'une réhabilitation lourde avec aménagement des combles (anciennes chambres de bonnes et surcombles).

Bien cordialement

Jean-Daniel Lohner

37 months ago
Score 0
Le nom de l'architecte, celui de l'entrepreneur et la date 190 dont le dernier chiffre n' est pas tres lisible mais pas un 0. Ils se trouvent sur le batiment au dessus du plaque de rue d' Erstein.

Wilfred HELMLINGER

37 months ago
Score 0
Merci aussi pour tes encouragements, Fabien ! Ce sera un plaisir de consulter le dossier, quand l'occasion se présentera. J'ai trouvé l'origine de la date (1904). Elle est extraite du DHRS, éd. 2002, pages 279 et 382. Mais le dossier s'ouvrant en 1894, la date probable est sans doute 1899-1900.

Fabien Romary

37 months ago
Score 0

Je n'ai pour l'instant pas retrouvé ma source. A défaut j'indique début XXème comme l'indique le site du propriétaire actuel, le bailleur social Habitation Moderne [archive].

Merci à toi Wilfred pour ton exigence vis à vis des sources que j'approuve à 100%. Tu permets 2 choses : améliorer l'existant et donc la crédibilité du site mais autant aux contributeurs de s'améliorer, se remettre en cause et s'individuer [archive]. Bravo et merci pour tant de fidélités ! Et tant qu'on y est merci à tous les contributeurs qui font chaque jour, chaque semaine ou à chaque contribution un travail remarquable et coopératif. Pour bien progresser attention néanmoins à ne pas reproduire les mêmes erreurs (non citation de source, approximation, texte subjectif etc).

Wilfred HELMLINGER

37 months ago
Score 0
D'où vient cette date de construction (1904) ? Elle est sans aucun doute erronnée, car August Lohoff habite au n° 48, route du Polygone en 1901, ayant son bureau au n° 9, rue de la Ziegelau.1. Il vient donc sans doute de terminer la construction

Aw2mw bot

37 months ago
Score 0
Prénom : August Lohoff
  1. annuaire de Strasbourg 1901, AVCUS