Loading...

Adresse:43 rue Saint Urbain (Strasbourg)

From Archi-Wiki

43 rue Saint Urbain

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1890
Entrepreneur Pierre Matter
Emile Matter
Structure Immeuble

Date de transformation 1900
Structure Immeuble

Date de transformation 1924
Entrepreneur Emile Schlepp
Structure Immeuble

Date de transformation 1987 à 1995
Structure Immeuble

Date de ravalement 8/2013 au 9/2013
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse



Construction1

Date 1890
Entrepreneur Pierre Matter
Emile Matter


Au commencement était une maison ou un immeuble à la façade très sobre avec un étage et six travées, excepté bien sûr au rez-de-chaussée, puisqu’il est muni d’une porte latérale.

C’est ce que montre le projet global, conçu par l’entrepreneur Pierre Matter, dont l’entreprise se situait rue Kageneck. Il s’agit cependant d’une œuvre posthume de Pierre Matter, comme on parle d’enfant posthume, quand le père qui a conçu l’enfant ne l’a pas vu naître.

En effet, Pierre Matter vient de décéder en mars 1890, et c’est son fils Emile Matter qui, lui succédant, assumera l’ouvrage, en obtenant l’autorisation de construire à la date du 12 mai 1890. La maison est ensuite achevée rapidement, à savoir le 9 septembre 1890.

On rappellera à ce sujet que cette maison était sans doute typique des maisons construites dans les glacis, c'est-à-dire les zones où il fallait pouvoir démolir rapidement les bâtiments en cas d'attaque ennemie.


Transformation2

Date 1900


Le dossier conserve la trace d’une transformation initiée en 1900 par Mademoiselle Maria Emerich, domiciliée déjà rue Saint-Urbain (St-Urbansweg 22a).

Une autorisation est accordée à ce projet de transformation en date du 18 mai 1900. Il comprend l’installation d’une véranda et d’un pignon (Herstellung einer Veranda und eines Giebelaufbaues). Les travaux sont achevés au 20 août 1900.

Mais on ne sait pas qui était le maître d’œuvre, et il subsiste même un doute quant à savoir si ces travaux ont vraiment bien eu lieu. Il suffit en effet de regarder le projet de transformation pour se rendre compte de son caractère ostentatoire et pour distiller un doute.

Mais il est impossible de trancher en réalité, puisque plusieurs transformations ultérieures ont encore eu lieu. On pointera donc simplement ici la possibilité que ces travaux aient pu ne pas avoir été réalisés, tel que le montre le projet.

Nouvelle transformation3

Date 1924
Entrepreneur Emile Schlepp

De nouvelles transformations ont lieu en 1924. Et bizarrement il est de nouveau question de construire une véranda comme balcon et comme annexe à la façade.

Cette fois le maître d’œuvre est précisé : il s’agit de l’entrepreneur Emile Schlepp, installé 12, rue de Bergheim, à Strasbourg Neudorf. Le maître d’ouvrage est Madame veuve W. Türck.

Réhabilitation4

Date 1987 à 1995


Mais c’est seulement à la fin des années 1980 que la maison trouvera enfin tout son charme actuel, à savoir celui d’une maison à pan de bois (colombages) avec un superbe avant-corps. Un document d'archive montrant l'état de la façade sur rue en 1987, avant travaux, permet de réaliser les bienfaits d'une telle rénovation.

Le propriétaire de l’époque a en effet pris la décision de gros travaux, impliquant la démolition du balcon en façade et la reconstruction à neuf, etc… Les travaux conçus en 1987, ne commencent qu’en 1988 et ne seront complètement achevés qu’en 1995.

Une fois encore le nom du maître d’œuvre n’est pas indiqué. La durée de ces travaux s’explique par le fait qu’ils concernent également l‘arrière de la maison, avec la création d’un balcon en bois et d’un abri en bois en colombages.

Ravalement

Date 8/2013 au 9/2013


Printemps 2018

Date 4/4/2018


Références