Loading...

3 rue de la Fonderie (Strasbourg)

From Archi-Wiki

3 rue de la Fonderie

Image principale
Chargement de la carte...

Date de démolition 1956
Structure Bâtiment industriel / Usine

Date de construction 1957 à 1961
Architecte Léon Azéma
Structure Bâtiments publics

Date de rénovation 10/8/2015
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Ancien Arsenal et Fonderie

Date 1680

A cet emplacement se trouvaient l'Arsenal et la Fonderie de Strasbourg du temps de la ville libre.

Etat en 18571

Date 1857


Démolition2

Date 1956

Cette vieille bâtisse faisait partie des restes des anciens ateliers de l'arsenal de la fonderie de Strasbourg, ils ont été démolis en 1956.

Après 1870, elle servit d' écuries aux officiers des garnisons et fut aménagée en 1918 en entrepôts pour la brasserie Freysz de Koenigshoffen.

Depuis 1930, les anciens ateliers étaient occupés par le "Grand Garage Broglie" qui appartenait à Albert Fruhensholz.

A noter qu'une photographie existe dans l'ouvrage " Mémoire en Images - STRASBOURG"2.

Chèques Postaux - Poste

Date 1957 à 1961
Architecte Léon Azéma

Le centre des chèques postaux a été construit après guerre selon des plans qui ont été dessinés vers 1925 par Léon Azéma, architecte3.

L'ouvrage Strasbourg - Mémoire en Images2 indique 1957 à 1961 pour l'année de construction.

Le centre des chèques postaux a été inauguré le 16 août 1961 d'après les DNA du 16 août 20154.

Avant 1939, l'administration des P.T.T avait acheté la partie du terrain coté quai Schoepflin et chargé M. Azéma, Architecte en chef du Gouvernement, d'étudier un projet d'immeuble destiné à abriter le centre des chèques postaux, un central téléphonique automatique et la radiodiffusion, qui était encore gérée par les P.T.T. mais les événements empêchèrent la réalisation de ce projet.

Avant la construction de cet immeuble, les chèques postaux se trouvaient à l'hôtel des postes.

M. Azéma fut à nouveau chargé du projet d'un nouvel immeuble dont la réalisation, dirigée par M. Wolff, architecte régional des P.T.T., fut entreprise en octobre 1957 et achevée en août 19615.

Toute proportion gardée, le centre des chèque postaux strasbourgeois ressemble beaucoup au Palais d'Iéna à Paris construit par le célèbre architecte Auguste Perret en 1937.

On retrouve la même rotonde monumentale d'une classique modernité prolongée par deux ailes en forme de V. Néanmoins la comparaison s'arrête ici car le bâtiment parisien est beaucoup plus travaillé et abouti.

Vus du ciel, les deux édifices sont très ressemblants6, en forme de compas. Pour l'édifice parisien, l'historien de l'architecture François Loyer y voit une allusion maçonnique7.

L'architecte de l'édifice pose néanmoins question, Léon Azéma est l'auteur du Palais Chaillot à Paris, un autre édifice néo-classique très célèbre dans le monde de l'architecture.

L'édifice strasbourgeois aurait-il été amoindri au niveau décor du fait de sa réalisation tardive ? Seule une consultation des plans d'origine (vraisemblablement de 1925) permettrait de répondre à cette question.

Travaux

Date 10/8/2015

Des travaux sont en cours pour moderniser le bureau et utiliser les nouvelles technologies (terminaux tactiles à usage des guichetiers)

Réouverture du bureau de poste le 3 septembre.8


Autres vues sur cette adresse

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque)
  2. a, b et c Mémoire en Images - Strasbourg (Livre), page 64
  3. source à confirmer pour les plans car d'après la Fédération Nationale du Patrimoine [archive], Léon Azéma est nommé architecte des Postes le 8 août 1928
  4. DNA du 16 août 2015, Rubrique "Quelques 16 Août" sur la page météo
  5. Les Chèques Postaux à Strasbourg
  6. Vue du ciel du Palais d'Iéna
  7. Histoire de l'Architecture Française, Tome 3, De la Révolution à nos jours, François Loyer, 2006, p266 et 436
  8. DNA du 9/8/2015 [archive]