Loading...

Adresse:3 rue de Bouxwiller (Strasbourg)

From Archi-Wiki

3 rue de Bouxwiller

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1934
Architecte Emile Werler
Structure Immeuble
Courant architectural néoclassique

Date de ravalement environ 1/2014
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1934
Architecte Emile Werler

Construction :

La demande d’autorisation a été déposée par Edouard Goettmann, négociant, en mars 1934. L’architecte est Emile Werler. Les calculs statiques ont été réalisés par Wagner SA. Cet immeuble qui prend la forme d’un V se compose d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée, d’un entresol, de cinq étages et d’un étage de combles. Les plans datés de mars 1934 indiquent qu’au rez-de-chaussée se trouvent des magasins. De l’entresol au cinquième étage, chaque étage comprend deux appartements, l’un de trois pièces et l’autre de quatre pièces. Les mansardes sont occupées par seize chambres de bonnes, une buanderie et des toilettes.

Concernant l’échelonnement des travaux, la réception du gros-œuvre a lieu en août 1934, tandis que la réception finale se déroule en décembre de la même année. En 1945, un certificat de sinistré est demandé pour cet immeuble endommagé par les bombardements du 26 septembre 1944.

Description :

Bel immeuble d'angle qui utilise un beau vocabulaire curviligne pour décorer sa façade.

D'abord l'angle, à partir du 2ème étage forme une belle courbe entre la rue de Bouxwiller [archive] et la rue du Travail [archive]. Sur trois niveaux l'angle déploie quatre colonnes engagées d'ordre colossal avec chapiteaux géométriques. Les allèges des fenêtres sont décorées par une balustrade formée par quatre balustres géométriques en forme de bâtons verticaux interrompus par des ressauts avant chaque extrémité.

De part et d'autre de l'angle on trouve deux oriels légèrement en saillie aux angles curvilignes, au fût cannelé, donnant l'impression d'une portion de colonne. Les allèges des fenêtres possèdent la même décoration que celles de l'angle.

Couronnant les oriels, on trouve deux balcons à balustrade géométrique et aux angles curvilignes.

L'étage avant les mansardes est légèrement en retrait et possède un long balcon filant soulignant l'angle curviligne.

La toiture est rythmée par des lucarnes. L'angle étant couronné d'un beau diadème polygonal.

Le nom de l'architecte E. Werler est inscrit en façade, dans l'angle, au niveau de l'entresol, ainsi que la date de construction (1934).

Cet immeuble témoigne d'une très belle façon la transition qui est en train de se faire entre les arts classiques (colonne, balustres etc) et la période moderne qui commence. Il transcende d'une certaine façon le vocabulaire classique en langage moderne.

Ravalement

Date environ 1/2014


Références