Loading...

3 rue Saint Léon (Strasbourg)

De Archi-Wiki

3 rue Saint Léon

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1895 à 1896
Architecte Eugène Dacheux
Structure Maison
Courant architectural néo-XVIIIe siècle
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1895 à 1896
Architecte Eugène Dacheux


Description

Maison à deux étages, édifiée en 1896 par l'architecte Eugène Dacheux d'après une inscription gravée sur la façade. La travée d’entrée à gauche et les deux travées où se trouvent les balcons sont en en léger ressaut, et le deuxième étage est mansardé.

La porte d’entrée, dont l'encadrement est entouré d'un appareil à refends, est surmontée d’un fronton cintré brisé et d’un oeil-de-boeuf comportant un vitrail avec un motif de fleur. Un mascaron et un linge drapé passant par des anneaux complètent le décor.

Toutes les ouvertures ont des arcs surbaissées, forme typique du XVIIIe siècle. Les garde-corps du premier étage sont en fer forgé. Celui du balcon du premier étage comporte les lettres A et B. Il s’agit sûrement des initiales du premier propriétaire.

Au deuxième étage, ce sont des balustrades qui jouent le rôle de garde-corps. L'une d'elles protège un balcon moins saillant qu'au niveau inférieur, accessible par une grande lucarne surmontée d'un fronton cintré. Les balustrades qui se trouvent au niveau des allèges des lucarnes jouent un rôle purement décoratif, car ce ne sont pas des portes-fenêtres.

A l'intérieur, les plans d'origine montrent que le rez-de-chaussée était occupé par des pièces de réception (bureau, salon, salle à manger), tandis que le 1er et le 2e étage abritaient les chambres. La cuisine était au-sous-sol, puisque l'office avec un escalier descendant se trouve au rez-de-chaussée.

Bref historique

L’architecte Eugène Dacheux est situé au n° 15, allée de la Robertsau, lorsqu’il répond à la commande d'une maison par Achille Baetz, rentier, domicilié auparavant au n° 61, allée de la Robertsau.

L’autorisation de construire est accordée le 22 mai 1895. Les travaux de construction sont complètement achevés le 17 juillet 1896.

A noter qu’en 1901 et 1910, Achille Baetz est toujours propriétaire et occupe le rez-de-chaussée et le premier étage, mais en 1914 Achille Baetz réside au n° 11, rue de la Toussaint (peut-être s’agit-il d’une maison de retraite ?), et la maison située 3, rue Saint Léon est devenue propriété de la Fondation Muller Simonis. 2.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 735W239
  2. Annuaires d’adresses de Strasbourg de 1901, 1910, 1914

Contribuez aussi à cet article

Commentaires[modifier | modifier le wikicode]

Vous n'êtes pas autorisé à publier de commentaire.