Loading...

3 Ponts couverts (Strasbourg)

From Archi-Wiki

3 Ponts couverts

Image principale
"2014-06-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
"2014-06-00" contains a sequence that could not be interpreted against an available match matrix for date components.
Chargement de la carte...

Date de construction 1892 à 1893
Structure Maison

Date de transformation 1978 à 1980

Date de rénovation 2014
Consultez les 1 actualités de l'adresse


Historique

Date milieu XIXe

Le dossier de la Police du bâtiment concernant cette parcelle débute en 18611.

En 1830 une construction prenait déjà place entre les deux canaux mais semblait d'une emprise au sol inférieur à l'édifice actuel. Cette construction existait toujours au milieu du XIXème siècle d'après le plan de 1852 paru dans le Strasbourg historique et pittoresque2.

La consultation du cadastre de 1837 confirme que la maison est bien d'une taille inférieur à l'édifice actuel. La configuration était la même qu'actuellement, avec un pignon à la pointe de la presqu'ile, toiture à débord et fenêtre en partie supérieure au niveau du pignon. La maison est précédée d'un portail d'inspiration néoclassique avec fronton triangulaire.

Construction

Date 1892 à 1893

Une nouvelle construction prends place, l'ancien édifice ayant été démoli. Le nouveau bâtiment a été construit dans un style "pittoresque" avec des proportions se rapprochant du bâtiment démoli. Il s'agit d'un symbole fort dans ce secteur éminemment historique et patrimonial. La position de l'édifice, en entrée de ville, possède la même dimension symbolique que ceux construit à l'est de la Grande Ile, côté Neustadt. On peut citer notamment à titre de comparaison en architecture d'accompagnement de la ville ancienne, et qui font transition avec la Neustadt, le 11 rue des Parchemin, ou encore le Lycée des Pontonniers.

Descriptif

Maison possédant une position éminente, en forme de pointe, entre les canaux du Spitzmühl (au nord) et du Duntzmühl (au sud).

La maison est précédé d'un porche avec quatre piliers carrés faisant toute la largeur du pignon. La maison, toute en longueur, est largement percée de fenêtre. Elle a un aspect élancé, avec un large pignon, à l'allure pittoresque, donnant sur les Ponts Couverts.

On notera la présence d'un niveau en sous-sol (voir les ouvertures côté canal de la Duntzmülhl), malgré la présence de l'eau toute proche.

Historique d'après la consultation du dossier de la Police du Bâtiment

La demande d'autorisation de construire est effectuée par M. Albert Meyer en date du 22/10/1892, les travaux semblent terminés le 10/07/1893. M. Meyer demande la construction d'un établissement de bains et une maison d'habitation (Bad und Wohnhauses). On notera que dans le quartier, d'autres établissements de bains étaient également présents à la même période, comme les bains Mathis ou Napoléon1.

D'après les plans d'origine, le pignon semblait ornementé de peintures et de colombages apparents, à moins que cela ne soit qu'une vue d'artiste comme c'est souvent le cas avec le plan ancien. Dans tous les cas, d'après une photo datée de 1930 , ces ornementations n'existaient plus.

En 1922, la construction d'un portail monumental côté Ponts Couverts est demandée. Il reprends la même forme triangulaire que l'ancien portail néoclassique visible sur une lithographie daté de 1865. Ce portail existe toujours de nos jours. Ce portail est pour la société « J. Harder successeur G. Frankhauser, construction mécaniques »1. Il est probable qu'à cette période, les bains n'existaient déjà plus (ou alors à l'usage des ouvriers de l'entreprise).

En 1928, l'ingénieur Charles Rudmann, demande l'autorisation de construire, au profit de M. G. Frankhauser, de nouveaux ateliers de réparation en béton armé, sur deux niveaux, ainsi que le rehaussement de la forge existante. Ces locaux se situaient sur l'actuel square de Moulins. L'accès était également possible depuis le n°10a rue des Moulins, à l'opposé des Ponts Couverts.

Dans un courrier daté du 10/09/1942 conservé aux archives, on apprend que l'entreprise de G. Frankhauser exerçait sous l'enseigne « Gross-Garage - Reparauto »1 et effectuait des réparations automobiles dans ses ateliers.

D'après la photographie datée de 1930 ci-dessous, les bains s'appelaient "Bad Nussbaum" à cette période mais nous ignorons s'ils étaient encore en activité.

La ville devient propriétaire (1960)

En 1959 M. Gustave Levy demande un certificat d'urbanisme à la mairie en vue de l'acquisition de la propriété Frankhauser. Or la ville de Strasbourg étudie à ce moment la possibilité d'acheter cette parcelle en vue d'un projet partiel d'aménagement du secteur des Ponts Couverts (courrier du 30/12/1959)1. L'acquisition a été approuvée par le Conseil municipal dans sa séance du 11 juillet 1960.

En 1962, la Ville projette l'ouverture d'un foyer d'accueil pour personnes âgées. Le foyer ouvre après quelques travaux.

De nos jours, elle abrite un Pôle de psychologues et c'est un point de rencontre parents-enfants.

Documents d'archives et photos anciennes

Photos récentes (2011 à 2014)

Transformation

Date 1978 à 1980

Le service d'architecture de la Ville de Strasbourg dépose un permis en 1978 pour la démolition des anciens ateliers Frankhauser qui était accolé à la façade est de la maison.

La démolition donne l'occasion de construire un nouvel édifice accolé à la façade est, plus dans l'esprit de la maison datant de 1892. C'est l'occasion de moderniser et agrandir le centre d'accueil pour personne âgé. Les travaux sont terminés en 19801.

Rénovation

Date 2014

La toiture a été rénové en 2014, les photos ci-dessous datent de juillet 2021.


Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.