Loading...

39 rue du Lazaret (Strasbourg)

From Archi-Wiki

39 rue du Lazaret

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1903
Architecte Aloys Walter
Structure Immeuble
Courant architectural art nouveau

Date de transformation 1911
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1903
Architecte Aloys Walter

L'auteur des plans de cet immeuble, qui datent d'août 1903, est l'architecte Aloys Walter (1869-1926), mentionné par le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, comme un adhérent de l'Art Nouveau à Strasbourg. On admirera son beau dessin de la façade. Le commanditaire était Viktor Moser, menuisier fabricant des escaliers (Bauschreinerei, Treppenbau), né le 15.3.1862 à Holtzheim. Il est très rare de trouver la date et le lieu de naissance d'un propriétaire dans le dossier, et l'existence de cette mention est peut-être liée au changement de commanditaire ou de propriétaire, qui intervient très vite, à savoir dès le stade de la construction ou peu après. L'immeuble est achevé, à la date du 30.5.1904 (Das Haus ist fertig gestellt bis auf die Ofen). Et le nom du nouveau propriétaire, Mr Bricka-Meyer, place du Corbeau (Rabenplatz 5) apparaît en effet déjà dans un document en date du 16.6.1904.

Transformation

Date 1911

En février 1911, le propriétaire, qui est toujours Mr Bricka-Meyer, fait réaliser des transformations importantes, qui ont une incidence sur la façade : d'un côté, le magasin est transformé en une chambre d'habitation. Et de l'autre côté, la porte cochère et le couloir d'entrée doivent disparaître également et être remplacés par 2 chambres. On peut se rendre compte de ces transformations, en se référant au dessin de la façade d'origine de l'immeuble, par Aloys Walter.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Fabien Romary

46 months ago
Score 0

Selon le plan de la façade d'origine, il y avait entre les fenêtre du 2ème étage, un beau décor art nouveau qui semble être en faïences. On peut donc se demander si sous le crépis actuel, les faïences existeraient encore... Peut être les verra t-on réapparaitre lors d'un prochain ravalement ?

Encore faudrait t-il pour cela que le ou les propriétaires soient averti. Vu l'était d'entretien de la façade, le prochain ravalement n'est pas pour tout de suite.

Exemple de faïences art nouveau, par le même architecte : le 5 rue Jules Rathgeber.