Loading...

36 rue du Fossé des Tanneurs (Strasbourg)

From Archi-Wiki

36 rue du Fossé des Tanneurs et 1 rue de la Vignette

Image principale





Chargement de la carte...

Date de construction 1846
Structure Immeuble

Date de transformation 1894
Architecte Auguste Brion
Paul Brion
Structure Commerces

Date de démolition 1944
Structure Immeuble

Date de construction 1954 à 1955
Architecte Jean Gurtner
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Historique1

Date 1846

A. Seyboth indique que le n°36 a été reconstruit en 1846 et abritait à l'origine le restaurant Lévy2.

Le dossier d'archive s'ouvre en 1872 pour le raccordement de la maison au gaz. A cette époque l'adresse était Gerbergraben 36.

En 1894 un permis est demandé pour la modification des vitrines au rez-de-chaussée. Les architectes sont Auguste et Paul Brion, Aureliengasse 11 (11 rue Sainte-Aurélie).

Une boucherie se trouvait au moins depuis 1895 à cette adresse. Les derniers propriétaires de la boucherie sont les frères Schwartz, on trouve leur nom sur un plan de 1928 où ils font des transformations. La boucherie Schwartz existera jusqu'à la démolition de l'immeuble, ils étaient vraisemblablement propriétaires de l’immeuble.

Démolition

Date 25/09/1944

L'immeuble est entièrement détruit suite au bombardement aérien du 25 septembre 1944. On trouve dans le dossier d'archive de nombreuses demandes de certificat de sinistrés.

Un émouvant courrier adressé à la Ville, datant du 31/10/1947, témoigne qu'un ancien résident, M. Rudloff Hugues, a été incorporé de force, déporté sur le front Russe en 1944. Il fut fait prisonnier le 1er août 1944, puis a séjourné dans quatre camps pour arriver finalement dans le camp de Tambov (Russie) où il restera jusqu'en octobre 1945. Il arrive à Strasbourg le 25/10/1945 , il constate que son immeuble est totalement sinistré. N'ayant rien d'autre que ses vêtements sur lui, il implore le MRU pour une indemnisation de la valeur des effets qu'il a perdus. M. Hugues demande à la Ville un certificat de sinistré pour faire valoir ses droits.

Bâtiment provisoire (non réalisé)

Date 1948

M. Maurice Hirsch, 15 rue de l'Yser à Strasbourg, commerçant, demande à la Ville en date du 1er décembre 1947 l'autorisation de construire un bâtiment provisoire.

L'architecte est M. Oesch, 2 rue Michel Baltzer à Strasbourg-Neudorf.

La Ville donne un avis favorable en date du 6 février 1948. Le MRU s'oppose toutefois au travaux en date du 6 avril 1948. Le projet est resté sans suite.

Nouvelle construction3

Date 1954 à 1955
Architecte Jean Gurtner

M. Ernest Schwartz demande, à une date que nous n'avons pas trouvée dans le dossier d'archive, la reconstruction de son immeuble situé 36 rue du Fossé des Tanneurs. Le permis est délivré en date du 8 janvier 1953.

La rue de la Vignette ayant été diminuée de 7 mètres environ, l'architecte demande une dérogation aux règles d'urbanisme.

L'architecte est M. Jean Gurtner, 3 rue du Noyer à Strasbourg (Agréé M.R.U n°515 du 2 juillet 1941). Sur les plans, on trouve le nom des commanditaires, Mrs Schwartz E & F, il s'agit soit des mêmes propriétaires qu'avant la démolition soit des descendants.

On remarque sur le plan de situation que le nouvel immeuble occupe l'espace de deux précédents immeubles, celui démoli que nous avons évoqué précédemment (36 rue du Fossé des Tanneurs / 1 rue de la Vignette) et un autre immeuble 3 rue de la Vignette très probablement démoli également lors du bombardement de 1944. Le nouvel immeuble forme ainsi l'angle avec la rue du Fossé-des-Tanneurs et la rue de l'Argile.

Un avenant est demandé en octobre 1953, pour la modification des 1er et 2ème étages, il est accepté le 26/04/1954.

Le gros œuvre est en cours en février 1954. Les travaux sont terminés en décembre 1954. Le certificat de conformité est daté du 17 mars 1955.

Le premier occupant du commerce au rez-de-chaussée est un magasin de musique. En 1975 les vitrines dans l'angle sont modifiées, à cette période on y trouve le magasin « Europe télé ».

Descriptif

La façade comporte deux angles arrondis rue du Fossé-des-Tanneurs et rue de l'Argile. La façade la plus longue donne sur la rue de la Vignette. L'entrée des appartements se trouve au centre de cette façade. De chaque côté se trouvent des commerces.

Au cinquième étage se trouve un long balcon filant arrondi dans les angles. La corniche sous toiture est très saillante, elle détonne dans les angles puisqu'elle est orthogonale alors qu'elle surmonte des angles arrondis, donnant une forte expressivité aux angles.

L'ensemble de la façade est recouvert de plaques rectangulaires accentuant sa préciosité4. La porte d'entrée possède des lignes modernistes dans la continuité des réalisations Art déco des années 1930, et se distingue particulièrement par l'épaisse courbure de son encadrement.

Documents d'archives

Vues récentes

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 807W235
  2. Seyboth Das Alte Strassburg (Livre) - Seyboth, Adolphe, Das alte Strassburg, vom 13. Jahrhundert bis zum Jahre 1870; geschichtliche Topographie nach den Urkunden und Chroniken, bearb. von Adolph Seyboth, Strasbourg, J.H.E. Heitz (Heitz & Mündel),1890, p.63
  3. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 807W236
  4. La Cité Boulevard de la Marne à Strasbourg, construite à la même période est également recouverte du même type de plaque rectangulaire

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Anne-françoise auberger

8 months ago
Score 0
Bel immeuble que je n'avais jamais vraiment regardé