Loading...

35 Quai des Bateliers (Strasbourg)

From Archi-Wiki

35 Quai des Bateliers (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction environ 1850
Structure Immeuble

Date de démolition 25/09/1944

Date de construction 1950 à 1952
Architecte Arthur Riss
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date environ 1850

L’historique que propose le Service de l’Inventaire concernant cette adresse est précieux, car il en dénoue quelque peu l’extrême complexité :

Pour la période très ancienne, on apprend qu’ « en 1587, la maison aurait appartenu à un batelier, Hans Lips, et qu’une auberge "Zum Schiff" est exploitée ici au 16e et au 17e siècle ».

Pour une période plus récente, « les registres d'augmentations et de diminutions cadastrales signalent la construction d'une maison neuve (annexe ?) en 1848, un agrandissement en 1850 et une démolition de maison en 1851. Sur une photographie de Winter, réalisée vers 1865, le bâtiment en bordure de quai présente désormais un 3e étage carré et un étage de comble, avec balcon ; on les reconnaît, plus distinctement, sur une photo de 1910. On observe aussi, sur ce document, que le 1er étage était en léger encorbellement ».

Or, on trouve dans le dossier un dessin non signé de la façade qui correspond exactement à cette description, même s'il présente des colombages qui ne sont pas mentionnés. Par ailleurs, une belle photo extraite de la collection BNUS montre le n° 35 avant 1874, avec les trois étages comprenant à chaque fois 5 travées. Il ne semble cependant pas qu'il s'agisse de la photographie de Charles Winter mentionnée par le Service de l'Inventaire, car elle ne figure pas dans le catalogue de ses oeuvres2. On remarquera par ailleurs qu'aucun pan de bois n'est apparent sur cette photo.

La suite de la description par le Service de l’Inventaire montre bien la complexité du lieu, le bâtiment sur le quai ne formant qu’une partie du bâti, qui appartenait d’abord au maître-menuisier Eugène Schultz, puis à partir de 1931, au marchand de cycles et de motos Frédéric Doell, dont on partagera l’en-tête d’un courrier datant de 1941. On verra d’ailleurs que la famille Doell a été pendant plus de cinquante ans propriétaire des lieux3.


Démolition1

Date 1944

L’immeuble a été complètement démoli lors du bombardement aérien du 25 septembre 1944. On trouve d’ailleurs pas moins de onze demandes de certificats de sinistrés dans le dossier, qui font état de cette démolition complète (sauf deux mentions : « fortement endommagé »).

En raison de la présence de plusieurs couches de constructions, il n’est cependant pas possible de dire si toutes ces demandes concernaient le bâtiment situé sur le quai. Ce qui est sûr, c’est que ce dernier immeuble apparternait alors encore à Frédéric Doell, marchand de cycles et motos.

Reconstruction4

Date 1950 à 1952
Architecte Arthur Riss

On est surpris de trouver sur ce quai un immeuble d'apparence beaucoup plus moderne que ses voisins, mais on a vu que cette construction a remplacé un immeuble plus ancien.

La façade comporte cinq travées. Au rez-de-chaussée se trouve trois baies avec arc surbaissé. L'entrée principale se trouve dans la baie de droite, les autres baies étant destinées aux vitrines d'un commerce.

La façade est très simple quoique comportant un oriel central avec bow-window à trois pans, surmonté d'un balcon avec ferronnerie. Dans les combles se trouvent trois grandes lucarnes comportant deux fenêtres.

Selon la description du Service de l’Inventaire, les trois arcades du rez-de-chaussée, en arc surbaissé, font voir, tout comme l'oriel, une évidente volonté d'harmonisation avec le bâti ancien3.

Le maître d’œuvre est l’architecte Arthur Riss, alors installé au n° 9, rue Ernwein, à Eckbolheim.

Le maître d’ouvrage est Salomé Doell, veuve du marchand de cycles et motos Frédéric Doell.

Le permis de construire est accordé en date du 29 septembre 1949, avec un avenant du 19 octobre 1949, par le Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, créé en France fin 1944.

La date de l’achèvement des travaux n’a pas été trouvée, mais selon le site de l’Inventaire elle correspondrait à 19523.


Photos d’archives4

Date 1979 à 1986

Des photos d’archives du rez-de-chaussée montrent que le magasin a abrité jusque vers 1986 un commerce de cycles et motos appartenant à la famille Doell, qui a cédé à cette date le magasin à un commerce de « Toilette douce », puis assez rapidement, vers 1988, à la Librairie « Quai des Brumes », avant que celle-ci ne s’installe dans la Grand Rue.

Vues actuelles

Date 2019

Références