Loading...

32 rue Herder (Strasbourg)

From Archi-Wiki

32 rue Herder

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1902 à 1905
Architecte Ferdinand Kalweit
Entrepreneur Louis Ulrich
Structure Immeuble
Courant architectural art nouveau
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1902 à 1905
Architecte Ferdinand Kalweit
Entrepreneur Louis Ulrich


Historique de la construction2, 3

L'immeuble à l'angle des rues Herder et Twinger, a été construit pour Louis Ulrich, entrepreneur, qui est donc le maître d'ouvrage et dont l'entreprise a exécuté les travaux de construction, le maître d'oeuvre étant l'architecte Ferdinand Kalweit.

Le permis est accordé le 13.10.1902 et la fin des travaux a lieu le 8.4.1905.

Mais cette dernière date consacre en réalité la toute fin de travaux. L'immeuble a en effet déjà été vendu par l'entrepreneur Louis Ulrich à l'industriel (Fabrikant) Ernest Heldt, domicilié au n° 3, rue Schiller, qui a reçu le permis d'occuper dès juillet 1904. D'ailleurs, dès l'annuaire de 1904, trois étages de l'immeuble sont déjà occupés.

En 1937, ont lieu des travaux conséquents : 1) l'installation de garages dans la cave (Garage mit zwei Einfahrten im Kellergeschoss) sous la direction de l'architecte Frédéric Gabel, situé 4, rue Beethoven et exécutés par l'entreprise J. Nuss, située route d'Oberhausbergen. 2) l'installation d'un ascenseur électrique dans l'immeuble, sous la direction technique de l'architecte-entrepreneur L. Widmann, situé 14 rue Fritz.

Enfin, en 1987, a lieu la reconstruction de trois lucarnes de toit après un sinistre (incendie).

Descriptif architectural3

«Les façades sont revêtues de pierres-de-taille à joints creux au niveau du sous bassement».

Sur les deux façades, une moulure souligne chaque niveau.

Au rez-de-chaussée, «baies à arc en plein-cintre pour les travées simples et des arcs en anse-de-panier pour les travées géminées».

Rue Twinger, à l'étage noble, un balcon relie les portes fenêtres de deux travées et à chaque étage pour les baies géminées, balcons avec ferronnerie.

Un "Vorgarten" longe la façade uniquement de ce côté.

«L' oriel d'angle sur le pan à trois étages est en encorbellement sur le rez-de-chaussée. Une marquise coiffe la terrasse, crée par l'oriel, et se lie au balcon par des piliers métalliques», le tout fermé ensuite à une date non précisée.

«Une floraison botanique orne les chambranles, meneaux et linteaux du deuxième étage» et s'allège avec «quelques fleurs et lignes en arabesques au troisième étage».

Le décor sculpté de l'oriel présente un soleil stylisé, des guirlandes de fleurs et un visage de femme.

Rue Twinger, le choix des carreaux en céramique «couronnant trumeaux et linteaux des baies du troisième étage, démontre une influence fort japonisante...».

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 845W209
  2. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 845W209
  3. a et b HORNSTEIN_SHELLEY_(Thèse_1981)_(Livre) Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, thèse, Strasbourg 1981}} pages 206-207

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jocelyne

32 months ago
Score 0

Merci Fabien d'avoir rendu effectif le lien vers la thèse Hornstein. J'avais essayé sans aboutir à la liste "pages auxquelles cette source est attachée".

J'en prends bonne note.

Wilfred HELMLINGER

32 months ago
Score 0
Si j'ai bien compris le texte de la fiche : Louis Ulrich était le maître d'ouvrage, mais j'imagine, même si ce n'est pas précisé, que c'est son entreprise qui a élevé l'édifice ?

Wilfred HELMLINGER

32 months ago
Score 0
Cet immeuble est assurément l'un des fleurons de l'Art Nouveau à Strasbourg. J'ai ajouté deux-trois photos, ainsi que l'entrepreneur dans l'infobox. Il le mérite !

Jocelyne BOES

41 months ago
Score 0

Oriel en encorbellement sur le rez de chaussée. Le 4ème étage se termine par une marquise coiffant la terrasse crée par l'oriel, le tout fermé en véranda. Le décor sculpté de l'oriel présente un soleil stylisé et des guirlandes de fleurs.

Présence de grès des Vosges.