Loading...

32 Rue du Vieux Marché aux Vins (Strasbourg)

From Archi-Wiki

32 Rue du Vieux Marché aux Vins, 35-37 rue du Jeu des enfants

Image principale







Chargement de la carte...

Date de construction 1910 à 1911
Architecte Emile Wolf
David Falk
Structure Cinéma
Courant architectural Art déco

Date de transformation 1939
Architecte David Falk

Date de transformation 1942
Architecte Albert Bernhardt

Date de rénovation 1947
Architecte Albert Sensfelder

Date de transformation 2004
Architecte Albert Georges Mehl
Structure Immeuble
Consultez les 2 actualités de l'adresse


Cinéma le Palace1

Date 1910 à 1911
Architecte Emile Wolf
David Falk

Cet immeuble était à l'origine un cinéma, d'abord nommé Le Palace (Palast Kinematograph) en 1911.

Un courrier daté du 30.6.1910 contenu dans le dossier fait allusion à la destruction des maisons qui se situaient à cette adresse, afin de construire le cinéma.

L'autorisation de construire date du 1.8.1910. Le commanditaire s'appelle Léo Kuhn et les maîtres d'oeuvre sollicités, qui ont conçu le "Théâtre cinématographique" (Kinematographen-Theater) sont les architectes Falk et Wolf. Dans un avenant en date du mois de mai 1911, on constate que le commanditaire a constitué une société (Aktiengesellschaft für Kinematographie).

La construction est achevée au 8.9.1911. On note la présence dans le dossier de plusieurs courriers du peintre Adolf Zilly, demandant des autorisations pour des travaux de peintures (Malenarbeiten am Hause, Neubau, Palast Kinematograph), sans avoir davantage de précisions à ce sujet.

Historique du cinéma & descriptif

En 1969 le cinéma devient "Le Club". Il a été créé sous l'impulsion du cinéaste Louis Malle qui s'était rendu compte du faible nombre de salles pouvant exploiter des films non destinés au grand public2,3.

Le cinéma fermera ses portes en 19993

La façade du bâtiment, symétrique, présente dès l'origine des lignes et des saillies géométriques qui annoncent le style Art déco qui se développe surtout dans les années 1920 et 1930. Ce cinéma est donc très moderne pour l'époque.

19394

Date 1939
Architecte David Falk

En 1939, il est encore une fois fait appel à l'architecte David Falk, situé n° 12, rue Kuhn, pour une transformation de la façade du cinéma.

On lit dans l'arrêté portant permis de construire du 11.3.1939, qu'il s'agit de la pose d'un balcon démontable (marquise) avec enseigne lumineuse, enseigne tableau et rampes à néon, ainsi que la transformation de la partie supérieure de l'avant-corps.

19424

Date 1942
Architecte Albert Bernhardt

En 1941, c'est au tour de l'architecte Albert Bernhardt, situé n° 10, rue du Climont, d'apporter sa touche. L'autorisation de construire est accordée le 3.10.1942.

19474

Date 1947
Architecte Albert Sensfelder

En 1946, l'architecte Albert Sensfelder est sollicité pour des réparations de dommages de guerre. Voici son dessin. Le permis de construire date du 6.6.1946. Les travaux semblent réalisés en 1947.

Transformation

Date 2004
Architecte Albert Georges Mehl

Ce cinéma de centre-ville ferme définitivement en 19995.

Le bâtiment est transformé en 2004. La parcelle va de la rue du Vieux Marché aux Vins à la rue du Jeu des Enfants.

La façade moderniste, rue du Vieux Marché aux Vins, a été conservée. Une surélévation de trois niveaux a été effectuée.

Une nouvelle façade avec oriel sur deux niveaux a été élevée au 35-37 rue du Jeu des Enfants.

Il s'agit de l'ancien cinéma le Club, dont l'architecte Albert Georges Mehl a "uniquement gardé la façade rue du Vieux Marché aux Vins; tout le reste de l'immeuble traversant à été démoli"6. Il a "souhaité conserver la façade typique du cinéma , et l'immeuble ainsi reconstruit dans sa totalité comporte des locaux commerciaux au rez de chaussée, des bureaux dans les étages ainsi que des logements. Une structure comportant une façade verre et aluminium, couronne l'immeuble, permettant ainsi la confrontation architecturale des deux époques de construction, et une augmentation de la surface habitable des logements"6.

L'immobilière Vauban [archive] a "commercialisé partiellement quelques surfaces et logements. Le réalisateur de cet ensemble est une société parisienne"6.

Façade rue du Jeu-des-Enfants

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jean-Daniel Lohner

66 months ago
Score 0

Les Cinémas Palace, Eldorado, Central, en 1933 faisaient partis du même directeur et propétaire: Gaston Guthmann.

En 1947 c' était les cinemas Capitol, Palace, Broglie et l' Eldorado.

Fabien Romary

66 months ago
Score 0

Merci RS pour ce retour. J'aime bien la comparaison avec l'ancien silo à céréales, je suis d'accord pour la ressemblance dans la rigueur du style.

D'après wikipédia, les origines de l'art déco remonte à 1900-1910 en réaction à l'art nouveau. (voir la source [archive]). Pourquoi pas qualifier cette façade de ce style, cela en ferait un précurseur unique à Strasbourg. Encore une fois quelle belle trouvaille et quelle chance qu'il soit encore debout, même très partiellement en tant que décor de théâtre aujourd'hui (un ancien cinéma...). Peut être cet immeuble précurseur a t-il influencé plus tard d'autres façades à Strasbourg ou ailleurs ? C'est ce qui en ferait aussi son intérêt.

En général on date plutôt l'art déco à la période 1919-1940 (rappel: l'expo qui c'est tenu récemment à Paris à ce sujet à la cité Chaillot [archive]), cette façade n'est donc pas conventionnelle, elle préfigure ce que sera l'art déco.

Voir aussi cette source, un ouvrage, cité par Wikipédia [archive] : (en) Tim Benton, Charlotte Benton et Ghislaine Wood, Art déco 1910-1939, éd. Bulfinch, 2003, 464 p

J'avais pensé aussi à qualifier l'immeuble de précurseur du mouvement moderne [archive], mais c'est trop tôt, ce mouvement s’épanouit dans les années 1920.

Maintenant le point d'interrogation c'est cette statue avec 3 questions à résoudre : Qui représentait-elle ? Était-elle présente sur la façade à l'origine ? Qui est le sculpteur ?

Sur la représentation peut être faut-il chercher du côté d'une déesse de la lumière, si cela existe !

Dernière piste, le peintre Adolphe Zilly qui n'est pas le moins connu des peintres Strasbourgeois...

S R.

66 months ago
Score 0

Concernant le style de la façade, je pense qu'une façade aussi géométrique, sans aucune courbe s’inscrit plus dans le courant Art déco que dans l'Art nouveau. L'ornementation a quasiment complètement disparu au profit d'une recherche sur les formes. Les bâtiments de la Sécession viennoise [archive] comportaient au moins des ornements végétaux. La géométrie de la façade du cinéma peut faire penser à l'ancien silo à céréales [archive] conçu par Ernst Zimmerle en 1910.

Le cinéma avait également une façade vers la rue du Jeu des enfants, on peut se demander à quoi elle ressemblait. Malgré tout ce dépouillement, on peut quand même remarquer qu’il était prévu de placer une statue au-dessus de l’entrée, et qu’une autre statue est visible dans la salle au-dessus de l’écran en 1949, à moins qu’il ne s’agisse de la même œuvre, déplacée à l’intérieur.

Enfin, on peut remarquer que d’après les plans de 1942, le bâtiment avait pour adresse 32-34 rue du Vieux Marché aux Vins et 35-37 rue du Jeu des enfants.

Fabien Romary

66 months ago
Score 0

Merci pour ces ajouts. Concernant l'article des DNA du 26/10/2008 c'est moi qui l'avait ajouté. J'ai retrouvé la trace sur le site des archives des DNA, dont voici le lien [archive].

On peut y liregratuitement "Rideau Rue du Vieux-Marché-aux-Vins, une façade caractéristique conserve la mémoire du passé cinématographique du lieu, du Palace édifié en 1911 et devenu en 1969 le Club, salle obscure qui se trouva plongée dans le noir en 1999" après il faut payer si on veut lire la suite.

Wilfred HELMLINGER

66 months ago
Score 0
Je viens d'ajouter encore quelques dessins, mais à présent mes poches sont vides !

Wilfred HELMLINGER

66 months ago
Score 0
Non, je ne possède pas de copie de l'article des DNA, mais je serais intéressé (la mention de cet article n'était pas de mon fait)

Fabien Romary

66 months ago
Score 0

Que voici une adresse des plus intéressante !!!

Wilfred tes recherches font changer considérablement l'intérêt de cet ancien cinéma !

D'après moi cette façade serait plus dans l'esprit de l'art nouveau "Sécession viennoise" avec des forme plus géométrique que l'art nouveau.

Qu'en penses les spécialistes de l'art nouveau ?

En tout cas ce type d'immeuble à cette période est à ma connaissance extrêmement rare à Strasbourg.

On peut rapprocher ce travail de celui d'Oberthur sur certaines réalisations (Gaz de Strasbourg mais 1933 [archive] et Ancien grand magasin H. Tietz, 1909), mais pour moi celui ci est encore plus intéressant, plus moderne, plus radicale.

Le cinéma en 1911 c'était quelque chose d'extrêmement moderne, comme cette façade. Tout est lié !

Wilfred, as tu une copie de l'article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 26/10/2008 ?

Fabien Romary

66 months ago
Score 0
Merci Roland pour l'explication. Effectivement l'indication du site avec la mention "(lien brisé)" est le plus approprié dans ce cas

Roland burckel

66 months ago
Score 0
Le site n'existe plus, j'avais enregistré ces images il y a quelques années, même sur internet archives, pas de trace.

Fabien Romary

66 months ago
Score 0

Merci Roland et Wilfred pour ces recherches, comme d'habitude quel réactivité !

Roland suite à l'ajout de l'évènement 1949, pourrais tu rajouter les liens des images sur le site Allocinéblogs. C'est toujours frustrant de savoir que la source est un site internet sans pouvoir aller dessus directement en cliquant. Je rappel ici que HTTP signifie Hypertext Transfer Protcol [archive] littéralement « protocole de transfert hypertexte » CQFD

Wilfred HELMLINGER

66 months ago
Score 0
Je proposerai dès que possible quelques images, car une consultation rapide des deux dossiers de l'immeuble confirme que, même si la façade initiale, conçue et réalisée en 1910-1911 par les architectes Falk et Wolf, a subi par la suite plusieurs transformations, elle préfigurait bel et bien la façade actuelle.

Fabien Romary

66 months ago
Score 0
J'ajoute que cette façade est à rapprocher de 2 autres cinéma vraisemblablement construit dans les années 1930, l'actuel Théâtre Scala à Neudorf et le cinéma Vox rue des Francs Bourgeois.

Fabien Romary

66 months ago
Score 0

Bravo et merci pour cette perspicace remarque. Je penses que vous avez tout à fait raison. Même si pour Strasbourg ce serait extraordinaire d'avoir un immeuble moderniste de 15/20 ans en avance sur son temps... Les "bâtiments moderne" avant 1920 sont rare à Strasbourg. Rappelons ici les 100 ans de l'église Saint Paul, église moderne précurseur et cas unique dans la ville.

Pour avoir confirmation il faudrait idéalement consulter les archives ou avoir une vue photo ancienne. Qui aurait le temps de vérifier el dossier aux archives ?

S R.

66 months ago
Score 0
Je trouve étonnant que la façade de style art déco de ce cinéma ait déjà été construite en 1911. Je me demande si la date 1911 ne correspondrait pas plutôt à l’installation d’un cinéma à cette adresse, et si le bâtiment n’aurait pas plutôt été reconstruit dans les années 1920 ou 1930.