Loading...

31 rue Baldner (Strasbourg)

From Archi-Wiki

31 rue Baldner (Strasbourg)

Image principale


Chargement de la carte...

Date de construction 1889 à 1898
Structure Maison

Date de extension 1929 à 1930
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes
Courant architectural Néo-Renaissance
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1889 à 1898

Une première construction très simple, est élevée en 1889 pour le maraîcher (Gemüsegärtner) Auguste Schneider, sur son terrain. L'adresse est à l'époque le n° 9, chemin de la Grossau (Grossau Weg n° 9). C'était donc sans doute le nom de la voie à l'époque.

L'autorisation de construire est accordée le 6.2.1889 et la construction est achevée le 26.7.1889. Le projet est signé par le seul commanditaire, et on ignore donc le nom de l'entrepreneur, resté anonyme.

Auguste Schneider, qui s'était fait construire entre-temps un immeuble de rapport juste à côté, à savoir le n° 2, rue des Roses à l'angle de la rue Baldner, rajoute en 1897-1898 une remise et une buanderie sur le terrain sur lequel il avait construit sa petite maison une dizaine d'années auparavant.

Mais il fait en même temps procéder à une extension de sa maison, sous forme de deux pièces d'habitation. Cette extension donne sur la rue, et forme une sorte d'angle aigu qui donnera à la maison future la physionomie étrange qu'elle a encore aujourd'hui.

L'autorisation de construire est accordée le 8.9.1897. Les travaux sont achevés au 21.10.1898. A nouveau, on ignore le nom de l'auteur du projet.

Transformation1

Date 1929 à 1930
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes

Construction

En 1929 le propriétaire de la maison procède à des grands travaux de transformation et d'extension de sa maison (surélévation d'un étage), qui changent considérablement sa physionomie, qui est d'après les dessins de l'architecte, celle qu'elle a aujourd'hui.

Le maître d'oeuvre de ces travaux est la Maison Urban et Cie, située 1, rue Schertz.

L'autorisation de construire est accordée le 25.5.1929. La réception finale a lieu le 2.7.1930, en présence de Mr Hug, employé de la Maison Urban et Cie.

Descriptif

La façade de la maison frappe par l'absence apparente de symétrie. La maison comporte à chaque étage des biais, comme si l'architecte avait voulu donner de la profondeur à la façade. La physionomie du rez-de-chaussée, avec son biais, résulte de la construction préexistante.

Nous proposons une lecture, par travée, de droite (entrée) à gauche :

La travée de droite est la plus classique avec son portail d'entrée surmonté d'une fenêtre cintrée (probablement la cage d'escalier).

La travée centrale forme une avancée par rapport à l'entrée, elle comporte un oriel de biais supporté par une console unique.

La travée la plus à gauche possède un balcon en biais qui est le pendant de l'oriel de la travée centrale. Cette travée est surmontée d'un pignon avec toiture débordante.

Au niveau décoratif, la façade comporte quelques éléments néo-renaissance, comme les deux pilastres avec disque à rosace encadrant l'entrée. L'oriel, supporté par une console, est également un élément néo-Renaissance. L'angle de l'oriel est animé par deux panneaux avec disque à rosace.

Le rez-de-chaussée possède un soubassement en grès rose, tandis qu'entre les deux étages se trouve une corniche en quart de rond.

Le garde-corps du balcon est en ferronnerie avec dans la partie supérieure une frise à volutes.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Romjerome

4 months ago
Score 0

L'immeuble voisin sur les photos (n°33), date de 1979-1980 (plans du 31 août 1979) : 3 x 4P, 5 x 2P, S.H 600m2. Architecte : André Haentzler.

L'alignement me semble étrange par rapport aux projections : le n°33 aurait du être plus en retrait, peut être une demande de la ville ?

Fabien Romary

57 months ago
Score 0
Tu as raison j'ai rajouté une phrase pour faire la transition avec la construction précédente. La fiche a maintenant plus d'allure par rapport au début de la fiche il y a 10 ans!

Wilfred HELMLINGER

57 months ago
Score 0
Merci Fabien d'avoir étayé la décoration néo-renaissance. Quant à l'absence de symétrie, je l'attribue plutôt à la réutilisation par l'architecte d'un bâtiment déjà existant, mais il faut reconnaître qu'il s'est montré inventif !

Fabien Romary

57 months ago
Score 0
J'ai ajouté un descriptif et étayé la décoration néo-renaissance.

Wilfred HELMLINGER

57 months ago
Score 0
J'ai laissé la mention courant architectural "néo-renaissance" présente avant ma contribution;