Loading...

31 quai des Bateliers (Strasbourg)

From Archi-Wiki

31 quai des Bateliers

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1858
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction

Date 1858

Immeuble à l'angle du quai des Bateliers et de la rue des Bateliers.

Historique

Ancienne maison dit Au Fil de Soie "zum Seidenfaden", l'immeuble appartenait au drapier Jean Seidenfaden au début du XVe siècle. Il passait aux comtes de Nassau puis aux princes de Nassau-Sarrebrücken 1663.

Plusieurs sources, dont Seyboth, indiquent par erreur que l'ancienne maison "zum Seidenfaden" était située au n°34 quai des Bateliers. En réalité, celle qui portait ce nom se trouve au n° 31, à l’angle oriental du quai et de la rue des Bateliers - autrefois Seidenfadengass, allusion à la maison à l’entrée de la rue. C'est en remontant la propriété des maisons qu’on apprend à quelle maison correspond ce nom. L’inventaire général du patrimoine culturel corrige un peu, mais place la Seidenfaden au n° 33, au mauvais angle de la rue1,2.

On lit dans le guide " Balades Strasbourgeoises" édité par l'office du tourisme : "Immeuble de rapport, un des premiers bâtiments du genre, destiné à pallier la surpopulation croissante d'une cité enfermée dans ses murailles des 17e-18e siècles".

L'immeuble actuel date de 1858, après l’incendie de l'immeuble existant du 20 Juillet 18572.

Références

  1. C'est grâce aux recherches de M. Jean-Michel Wendling, auteur du site Maisons de Strasbourg que cette erreur a pu être identifiée et corrigée
  2. a et b Maisons de Strasbourg (site internet) - Fiche de la maison sur le site Maisons de Strasbourg [archive], consulté le 05/07/2019

Lien externe

- Fiche de la maison 31 quai des Bateliers sur le site Maisons de Strasbourg [archive]

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jean-Michel Wendling

27 months ago
Score 0
La reconstruction date de 1858 (et non 1828), après de l’incendie du 20 Juillet 1857.

Fabien Romary

27 months ago
Score 0
C'est effectivement prévu dans la prochaine version du site que nous cherchons à financer. Techniquement par contre ce n'est pas si simple car actuellement n'importe qui peut mettre un commentaire même les non inscrit au site. Il faudra donc probablement être inscrit pour pouvoir supprimer son commentaire. On verra en temps voulu mais je suis d'accord sur l'aspect "propriété intellectuelle".

Wilfred HELMLINGER

27 months ago
Score 0
J'aimerai faire un commentaire sur un commentaire d'un utilisateur précédent, souhaitant qu'on supprime son commentaire, une fois que l'information qu'il a donnée était actée. Je pense en effet qu'une des améliorations à prévoir sur le site serait que chaque utilisateur puisse supprimer lui-même ses propres commentaires, s'il le souhaite (pas ceux des autres évidemment !). Le commentaire resterait ainsi pleinement "propriété intellectuelle" de celui qui l'a exprimé. La lecture de la suite des commentaires perdrait certes de sa pertinence. Mais entre deux avantages, il faut choisir. Un bon sujet de philo !

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

Merci Roland d'avoir précisé la source, par contre un commentaire n'est pas une source !

J'ai donc formulé différemment car vraiment l'expression "Bien qu’on voie un peu partout" ne pouvait pas être laissé telle qu'elle dans une fiche bien qu'elle soit utilisable sans problème dans un commentaire.

Il faut vraiment être précis et citer ses sources dans les fiches.

Roland burckel

27 months ago
Score 0
J'ai rajouté le lien vers la source de la phrase mise à présent entre guillemets.

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

J'en ai aussi profité pour faire du ménage sur la fiche en regroupant deux évènements "historique" et "construction". Roland pourrais tu indiquer de façon plus précise la source sur le site Maison de Strasbourg. Concernant l'expression "Bien qu’on voie un peu partout" pourrais tu être plus précis, il faut se mettre à la place du lecteur (1000 par jour pour l'ensemble du site!) tout le monde ne connait pas Seyboth, Maisons de Strasbourg etc.

On pourrait remettre un évènement "historique" si on a plus de matière (photo, date etc) mais pour l'instant j'ai trouvé que dans l'état la fiche ne le nécessitait pas.

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

C'est déplacé. J'en ai profité pour créer la fiche 32 quai des Bateliers qui n'existait pas.

Merci Johannes Honigmann pour votre commentaire qui a permis la correction. Par contre si vous le permettez je préfère vivement laisser votre commentaire car il permets aux internautes de voir que le site est mis à jour aussi grâce aux commentaires, et qu'il ne faut pas hésiter à en faire.

Johannes Honigmann

27 months ago
Score 0
Les deux dernières photos ne montrent pas le n° 31, mais le n° 32 ( commentaire à supprimer une fois la correction effectuée )

Fabien Romary

27 months ago
Score 0

Je viens de relire le guide, il n'y a pas plus de précision que ce que l'on trouve déjà sur Archi-Strasbourg.

Pour ce qui est de la citation des sources, cela devrait être la règle, quelque soit le support. Même si pour ce guide c'est peut être plus excusable vue qu'il est d'un format pratique pour des balades à pieds, donc devant être le moins encombrant possible.

Wilfred HELMLINGER

27 months ago
Score 0
Je trouve très intéressante cette mention de la date de construction de cet immeuble par le document "Balades strasbourgeoises", mais je ne dispose malheureusement pas de cette plaquette. Cette "source" ne donne-t-elle pas le moindre renseignement complémentaire ? C'est un peu le problème des sources qui ne donnent pas leurs sources ! Déjà, il y a deux adresses pour cet immeuble : le 2, rue des Bateliers, et le 31, quai des Bateliers. Je sais par ailleurs que les fabricants de piano Léonard Allinger, père et fils, y logeaient ou y avaient leur local. Ainsi, le 27 mars 1882, Léonard Allinger, facteur de piano déclare le décès, à cette adresse, de son père Jean Léonard Allinger, également fabricant de pianos. Peut-être que le décor qui surmonte le linteau de la porte du quai des Bateliers fait allusion à cette activité ? Mais alors il ne date sûrement pas de 1828, etc... Beaucoup de questions sans réponse.