Loading...

2 rue du Conseil des Quinze (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2 rue du Conseil des Quinze

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1914
Architecte Emile Maechling
Entrepreneur Ernest Franck
Structure Maison

Date de transformation 1952

Date de transformation 2009 à 2010
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1914
Architecte Emile Maechling
Entrepreneur Ernest Franck

Villa située à l'angle de la rue d'Ypres et du Conseil des Quinze, construite en 1914 pour une association d'étudiants. L'architecte Emil Maechling, associé avec E. Franck, dans une entreprise de construction (Baugeschäft) située 11, route de la Wantzenau, à la Robertsau, signe les plans datés de fin 1913 et début 1914.

Ce home ou foyer d'étudiants s'appelait à l'époque la "Studenten Verbindung Wilhelmitana ". D'après le site du Chapitre de Saint-Thomas (www.fondation-saint-thomas.fr [archive]), c'est en 1855 que le pasteur Jules Herrenschneider réunit quelques étudiants en théologie pour une chorale et constitue le cercle Wilhelmitana. Le cercle se réunit jusqu'en 1888 dans les locaux du Séminaire protestant du Stift (fondation Saint-Guillaume), d'abord près du Temple Neuf, puis quai Saint-Thomas. C'est le 3 juin 1914 qu'est inauguré le Home Wilhelmitana, rue du Conseil des XV à Strasbourg, comme foyer d'étudiants comportant 7 chambres.

Sa longévité fut remarquable, puisqu'en 1948, on parle encore, dans le dossier de la Police du Bâtiment, du "home d'étudiants protestants, ancienne Wilhelmitanerhaus". Et ce sera sans aucun doute le cas jusqu'à la création d'une annexe de la paroisse Saint-Guillaume dans les locaux, vers 1952.

Carte commémorative

Date 1930
Peintre Henri Bacher

En 1930 est éditée, à l'occasion des 75 ans du cercle des étudiants protestants allemands "Wilhelmitana", fondé en 1855 par le pasteur Jules Herrenschneider, une carte commémorative due à l'artiste Henri Bacher.

Celui-ci y a représenté le home construit en 1914, mais aussi l'église Saint-Thomas (on sait en effet qu'avant cette construction, le cercle des étudiants se réunissait quai Saint-Thomas, où les instances du protestantisme strasbourgeois étaient et sont d'ailleurs toujours situées), avec la cathédrale de Strasbourg, dans le fond.

On peut lire par ailleurs quelle était la devise des étudiants, dont les assonances sont cependant difficiles à rendre en français : "frei, froh, fromm" (libre, heureux, pieux)2.

Transformation en Oratoire

Date 1952

A partir de 1952, est créée au rez-de-chaussée une salle de culte dépendant de la paroisse protestante luthérienne Saint Guillaume, avec un logement pour la famille du pasteur au 1er étage. Celui-ci s’est sans doute installé en ces lieux vers le début du mois de mars 1952, après avoir exercé pendant deux années son ministère à Barr.

L’annuaire d’adresses de Strasbourg de 1953 mentionne que les services ont lieu à 10 heures et que le pasteur est Mr. Parrot. La mission confiée à Jean Parrot était de constituer progressivement un embryon de paroisse au Quartier des Quinze, ce qui ne tarda pas à arriver. L'appel des cloches du dimanche matin était diffusé au moyen d'un haut-parleur placé sur la maison, et le culte se déroulait dans la vaste salle du rez-de-chaussée. Au fil des années, un noyau d’une centaine de familles fréquentait les lieux.

En 1961, le Directoire de l’Eglise souhaita y créer un poste autonome et nommer un pasteur à plein temps avec la mission de rassembler une communauté couvrant les secteurs du Conseil des XV, des cités Rotterdam et du quai des belges, proposant également d’entreprendre la construction d’un ensemble paroissial. Cause ou conséquence, toujours est-il que le 1er août 1961, le pasteur Jean Parrot, en poste depuis une petite dizaine d’années, démissionna pour reprendre des études, puis une carrière scientifique. C’est le pasteur Ernest Mathis qui le remplaça et il raconte dans ses souvenirs qu’il emménagea avec sa petite famille par un froid glacial le 2 janvier 1962. Sans trop tarder le choix du nom de la nouvelle paroisse fut tranché, après de vifs débats, en assemblée générale (en l'absence d'existence d'un conseil presbytéral) : la décision fut prise, la paroisse s’appellera Saint Matthieu.

Trois photos conservées par la paroisse montrent : 1) Un écriteau « Paroisse protestante St-Matthieu » apposé sur la façade de la maison côté rue d’Ypres. 2) une autre photo montre le jeune pasteur Ernest Mathis en réunion avec des membres actifs de la paroisse. 3) et enfin une photo sans doute rare montre l’intérieur de la salle de culte de la maison, où officie alors sans doute le même Ernest Mathis.

Le projet de construction d’une église était alors sur les rails et on se rendra à l’adresse de l’église Saint-Matthieu pour suivre son historique. Celui-ci amènera d’ailleurs la paroisse à fêter les cinquante ans de l’achèvement de la construction de la nouvelle église en 2016.

Construction, après laquelle le n° 2, rue du Conseil des Quinze, a, semble-t-il, repris sa vocation de loger des étudiants.

Rénovation et transformation en Logements

Date 2009 à 2010

En 2009-2010, la maison qui appartient toujours à l'institution protestante du Chapitre de Saint-Thomas, a été complètement rénovée et transformée en trois logements.

L'ancienne salle de culte semble avoir été divisée en deux, sans doute afin d'utiliser l'espace intérieur au maximum.

L'option retenue a été celle d'apparier une porte d'entrée moderne à une construction du début du siècle dernier. Mais l'impression générale extérieure est plutôt positive.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 680W14
  2. Patrick Hamm - Martine Nusswitz-Kaercher, Editions du Signe, 2019 : "L'Alsace illustrée à travers les cartes postales"

Sources

- Annuaires d'adresses de Strasbourg en ligne

- Marie-Joseph Bopp : Die evangelischen Geistlichen und Theologen in Elsass und Lothringen, 1959.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Aw2mw bot

59 months ago
Score 0

j'ai oublié de préciser qu'avant d'appartenir au chapitre St-Thomas, le "home" appartenait à l'association Whilhelmitana, dont l'un des but était de louer des logements aux étudiants.

La vie au home était rythmée par des rencontres avec des "anciens" du home, pour certains nés en 1914 à l'époque où j'y étais. Des rencontres inter-générationelles d'une grande richesse !

Aw2mw bot

59 months ago
Score 0

J'y ai passé 5 ans de 1996 à 2001 dans ce "home". Une super ambiance, internationale (entre Français, Togolais, Chiliens, Allemands, Anglais) et pour moi une porte d'entrée vers l'Alsace et ses traditions.

De très bonnes années passées là. Bonne continuation pour cette merveilleuse maison !

www.fast-clientele.org