Loading...

2 rue Lothaire (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2 rue Lothaire

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1901 à 1902
Architecte Armand Richshoffer
Entrepreneur Jacques Bottemer
Structure Maison
Courant architectural néo-renaissance
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1901 à 1902
Architecte Armand Richshoffer
Entrepreneur Jacques Bottemer

Bel immeuble en brique et pierre parfaitement symétrique.

Le rez-de-chaussée comporte un bel appareil en pierres de taille. Il est animé par des fenêtres à arcade. L'entrée est encadrée de pilastres.

Au premier étage on trouve un balcon en position centrale de style néo-renaissance. La fenêtre centrale est surmontée d'un fronton à ailerons à volutes. Entre les volutes se trouve un masque feuillagé. Le fronton est porté par deux consoles renversées.

De chaque côté de la porte-fenêtre centrale on trouve deux fenêtres avec fronton. Les allèges des fenêtres sont en pierre et décorées de motifs décoratifs. Le premier étage est également décoré de briques aux couleurs jaune et rouge.

La toiture est à la mansart. La partie centrale est décorée d'une flèche. De part et d'autre se trouvent des lucarnes avec fronton triangulaire.

L'ensemble penche vers le style néo-renaissance mais c'est bien un édifice témoin de l’éclectisme du XIXème auquel nous avons affaire.

Consultation du dossier

Il s'agit d'une monofamille dessinée et conçue par l'architecte Armand Richshoffer, situé 21 rue Finkmatt, et réalisée par l'entrepreneur Bottemer, situé à Koenigshoffen, pour le docteur et praticien en médecine Nikolaus Lauerburg, domicilié jusque là au n° 4, rue de La Tour (Schlösselweg 4), à Koenigshoffen.

L'autorisation de construire est accordée le 1.10.1901. La fin des travaux date du 19.9.1902.

En 1912, le docteur Lauerburg et son épouse Katharina Kries habitent toujours dans cette maison, ce qu'on apprend par l'Etat civil, lorsqu'ils perdent un garçon (Reichard), décédé le 29.4.1912 à l'âge de 10 mois et demi, à leur domicile Lotharstrasse 2.

En 1973, le propriétaire est l'ensemblier, décorateur d'intérieurs, Claude Gerst, situé au n° 2bis, rue Brûlée, qui fait transformer en bureau une pièce de l'immeuble.

Références

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.