Loading...

2 boulevard d'Anvers (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2 boulevard d' Anvers, 46 rue Schweighaeuser

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1906
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes
Structure Maison
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1906
Architecte Franz Lütke
Heinrich Backes

Grande maison d'un étage conçue pour une seule famille (Einstöckigen Einfamilienhauses), et construite en 1906 pour Mlle Flach ou la fratrie Flach (Fraulein / Geschwister Flach), d'après les plans des architectes Lütke et Backes. Il s'agit, selon le Dr. A. Ehretsmann, auteur d'un article dans le journal Le Quinze2, d'un des rares témoins du mouvement du Heimatschutz qui subsiste dans le quartier.

Selon cette même source, Olivier Haegel, du service de l'Inventaire et du Patrimoine de la Région Alsace, a évoqué cette construction, lors d'une conférence intitulée "100 ans du Stockfeld", comme typique "de la maison de maître et de l'architecture palatiale alsaciennes du XVIIIème siècle avec des poncifs tels que le toit brisé en pavillon couvert de tuiles plates, avant-corps axial, chambranles de fenêtres à crossettes, etc".

L'autorisation de construire date du 24.1.1906. Les travaux de construction sont achevés au 16.11.1906.

La construction de la clôture sera au nom de Flach-Gaugler.

En 1928, le propriétaire est, semble-t-il, un industriel du nom de Charles Ehrhart (ou Ehrhard), qui se fait construire un garage (par Th. et Ed. Wagner), puis en 1938 le même fait agrandir le garage existant (Maison A. Walzer et Cie).

Il est difficile de dire depuis quand c'est le cas, mais la propriété dispose également d'une entrée au n° 2 boulevard d'Anvers.

Le journal Le Quinze, de novembre 20142, rappelle par ailleurs qu'une demande de démolition avait été déposée en 1991. Mais que l'avis défavorable de l'architecte des Bâtiments de France Jacques Ernest n'avait pas tardé, au motif que "l'immeuble prévu à démolir constitue une pièce importante au niveau de l'urbanisme du quartier. Sa disparition entamerait un processus de métamorphose totale de la Neustadt et donc l'effacement de l'architecture du XIX ème et début XX ème siècle pour ce quartier".


Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 849W30
  2. a et b article du Dr. Alfred Ehretsmann : La villa de Fräulein Flach et le Heimatschutz, in Le Quinze, novembre 2014, consultable en ligne [archive]

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.