Loading...

2 Rue Baldung Grien, 8 Rue Oberlin (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2 rue Baldung Grien, 8 Rue Oberlin (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1906 à 1907
Architecte Albert Nadler
Structure Immeuble

Date de transformation 1949
Architecte Henri Risch
Frédéric Herveh

Date de transformation 1962
Architecte Francis Reichel
Structure Commerces
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1906 à 1907
Architecte Albert Nadler

Superbe immeuble d'angle avec oriel et guirlande. Cet immeuble éclectique forme l'angle de la rue Oberlin. On remarquera en particulier son oriel arrondi sur deux niveaux2.

Le maître d’œuvre est l’architecte Albert Nadler, situé à cette époque au n° 27, rue des Juifs (Judengasse 27).

Le maître d’ouvrage est la « Südwestliche Baugewerks-Berufsgenossenschaft ».

L'entreprise qui a élevé l'édifice est celle de Karl et David Bürkle3.

L’autorisation de construire est accordée le 13 février 1906, avec des avenants en date des 31 juillet 1906 et 8 juillet 1907.

Les travaux sont complètement achevés au 24 octobre 1907, après la construction de la maison du portier.

Aménagement d’un logement dans les combles1

Date 1949
Architecte Henri Risch
Frédéric Herveh

En 1949, le propriétaire de l’immeuble qui est la "Caisse d’Assurances Agricoles du Bas-Rhin" décide d’aménager un logement dans les combles.

Les maîtres d’œuvre sont les architectes H.Risch et F. Herveh.

Agencement d’une bijouterie au rez-de-chaussée1

Date 1962
Architecte Francis Reichel

En 1962, l’ingénieur Francis Reichel, situé 11, place de Bordeaux, conçoit pour l’horloger-bijoutier Daniel Kirrmann le projet d’agencement d’une bijouterie au rez-de-chaussée de l’immeuble, comprenant respectivement un atelier du côté de la rue Baldung-Grien, un magasin à l’angle et un bureau du côté de la rue Oberlin.

Le maître-horloger Daniel Kirrmann, "un des meilleurs ouvriers de France" (1950), était jusque là domicilié au n° 3, rue Oberlin (construit par son père le boulanger Edouard Kirrmann), où il avait d'ailleurs installé son atelier au milieu des années 1930 et ceci jusqu'en 1961. Après quoi, il transféra son atelier au n° 2 rue Baldung Grien-8, rue Oberlin3

En 1989, lors d’une demande d’enseigne pour l’ « Horlogerie Bijouterie Kirrmann », l’adresse du magasin ne mentionne plus le n° 2, rue Baldung Grien, mais seulement le n° 8, rue Oberlin. Une photo de cette époque a été conservée dans le dossier, malheureusement de mauvaise qualité.

Enseigne actuelle

Date 2019

En 2019, l’enseigne Kirrmann, connue et appréciée par des générations de strasbourgeois(es) a finalement cédé la place à l’ « Atelier Kador, joaillier, créateur ».

Références

  1. a, b et c Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 644W250
  2. Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, éd. 2002, page 163, qui donne également le nom de l’architecte et la date de construction
  3. a et b Adresse du n° 3, rue Oberlin, in Fichier_Georges_Lorentz_(Archives_de_Strasbourg) : « Min Liebs Strossburi », 2019, salle de lecture des Archives de la Ville de Strasbourg

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

8 days ago
Score 0
J'ai modifié le nom de la source, que j'appelais "Fonds Georges Lorentz", en "Fichier Georges Lorentz", qui est sans doute plus précis. En tous les cas, c'est ainsi que Mr. Benoît Jordan l'a dénommée lorsqu'il en a évoqué l'existence et l'utilité lors de la dernière AG d'Archi-Strasbourg.

Anne-françoise auberger

25 days ago
Score 0
Un contributeur archi-wiki avant l'heure ce monsieur ! très précieux en effet, merci à lui pour ce travail de mémoire qui va pouvoir être valorisé et partagé :))

Wilfred HELMLINGER

26 days ago
Score 0

Comme j’utilise pour la première fois la source que j’appelle « Fonds Georges Lorentz », j’apporte ces quelques précisions la concernant : cette somme impressionnante de données sur la ville de Strasbourg a été rassemblée et léguée aux Archives de la Ville par Georges Lorentz (1934-2019), expert-comptable DPLG de profession et passionné par sa ville, décédé le 28 mai dernier.

Elle comprend pas moins de 78 classeurs remplis à ras-bord et rangés récemment sur des étagères de la salle de lecture des Archives. Classées par ordre alphabétique des rues, avenues, places etc., ces données sont d’accès très facile et à chaque fois richement documentées :

- avec une notice historique concernant les rues, avenues et places, le plus souvent plus très développée.

- avec une très riche iconographie (sous forme de photocopies de documents d’archive très variés et de photographies argentiques originales et récentes.

- les adresses les plus intéressantes du point de vue patrimonial sont ensuite parfois étudiées plus en détail, du point de vue historique et patrimonial, le plus souvent après consultation du dossier de la Police du Bâtiment.

En conclusion, ce fonds peut constituer un sérieux appoint pour le contributeur d’Archi-Wiki sur Strasbourg, sans cependant, à notre avis, remplacer la consultation directe des dossiers d’archive, comme c’était déjà le cas avec le «précieux» "Dictionnaire historique des rues de Strasbourg" …

Digito

25 days ago
Score 0
Merci Wilfred pour ces précieuses infos tu viens de "découvrir" une mine d'or au sein même des archives! J'ai créé une nouvelle source car je penses qu'on y fera à nouveau allusion et d'autres part cela permets d'avoir tes précieuses infos sur une même fiche (infos que j'ai copié/collé de ton commentaire)