Loading...

24 rue du Fossé des Tanneurs (Strasbourg)

From Archi-Wiki

24 rue du Fossé des Tanneurs

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1848
Structure Immeuble

Date de transformation 1906 à 1907
Architecte Albert Wieger
Structure Restaurant

Date de transformation 1911
Architecte Albert Wieger

Date de démolition 1938
Structure Immeuble

Date de construction 1938 à 1939
Architecte Emile Werler
Structure Parking
Courant architectural Mouvement moderne

Date de surélévation environ 1960

Date de transformation 2015 à 2/2016
Agence d'architecture SWA
Consultez les 1 actualités de l'adresse


Historique1

Date 1848

Adolphe Seyboth signale une reconstruction de l'immeuble en 1848, il abrite la brasserie Reber de 1849 à 1860, puis la brasserie J.Weber en 1860. Au premier étage se trouve le café P. Cadé en 1848, suivi par le café Rose en 1852 et le café du Haut-Rhin en 18592.

Le dossier d’archives s’ouvre en 1865. On trouve à cette date une demande émanant de M. Rheim, plombier, pour le raccordement de l’immeuble de M. Ostermann au gaz.

On trouve ensuite plusieurs demandes de permis de construire datant de la fin du XIXe siècle. Nous ne savons pas, à cette date, s’il s’agit de demandes de reconstruction complète ou de transformations mineures.

En 1891, une demande d’installation d’un « bierrutsch » (littéralement "toboggan à bière") est effectuée par la propriétaire Mme North. Il s’agit probablement, d’après les plans, d’une installation pour faire glisser des tonneaux dans la cave. Nous pouvons donc déduire que depuis au moins 1891 se tenait une brasserie ou des activités liées à la vente de bière à cette adresse.

En 1906 et 1907, l'architecte Albert Wieger transforme un bâtiment à l'arrière servant de local associatif, et ajoute des extensions pour abriter la cuisine, des toilettes et un nouvel escalier, le tout pour l'établissement "Zu den drei Blumen" (Aux trois Fleurs), propriété de la brasserie Hatt.

En 1911, le même architecte transforme une grande partie des ouvertures du rez-de-chaussée.

Plusieurs documents confirment donc que se trouvaient içi des locaux de la brasserie Hatt dont le siège était à Cronenbourg. Plus tard, la brasserie sera absorbée par la célèbre marque de bière « Kronenbourg ».

En 1922, l'architecte Fernand Peter dessine les plans d'un atelier de couture appartenant à la Maison E. & L. Bloch, situé à un étage supérieur, probablement au premier.

Grand Kléber3

Date 1938 à 1939
Architecte Emile Werler

Premier parking en silo situé à Strasbourg, au coeur de la ville. Le programme est double : au rez-de-chaussée est prévu un garage automobile et quatre niveaux de parking pour véhicules. Un ascenseur pour déplacer les voitures dans les étages était prévu, mais sur d’autres plans on trouve bien la rampe actuelle.

Dans un courrier daté du 27 juin 1938, adressé par le commanditaire à la Ville, on apprend que ce type de « garage moderne [est] manquant dans le centre ville de Strasbourg ».

La demande d’autorisation date du 10 août 1938. Le commanditaire est la société Immobilière Fossé des Tanneurs (Sifosta), 8 quai Desaix à Strasbourg, représentée par Mrs. L. et E. Bloch. L’architecte est Emile Werler, déjà auteur de nombreux bâtiments à Strasbourg.

Le construction est réalisée par la Société Alsacienne de Travaux Publics (SATP).

Une importante cuve à fuel (10000L) est prévue au sous-sol. Il est probable qu’on trouvait une station service au niveau du garage automobile.

En septembre 1938, les bâtiments existants sont en cours de démolition. La réception du gros œuvre a lieu en juillet 1939. Le 22 août 1939 a lieu la réception provisoire du garage Kléber.

En 1942, une expertise est nécessaire pour des problèmes de poids des planchers, en effet des machines lourdes sont prévues dans l’une des ailes (probablement en lien avec le garage automobile). Des travaux, probablement de consolidation, sont effectués en 1943 par l’architecte Joseph Rech.

Le premier occupant du local au rez-de-chaussée, pendant la guerre et ensuite, était le « Grand garage Karcher ».

De 1955 jusqu’à au moins 1975 se trouve le « Grand garage du Building ».

Le parking est actuellement exploité par Vinci.

Descriptif

La façade est largement percée de grandes baies horizontales avec fenêtres à petit carreaux dans un esprit moderne. La travée de gauche où se trouve l'entrée est surmontée d'une grande baie verticale. Sur l'un des projets (non réalisé, ci-dessous), on dirait que cette baie était surmontée d'une horloge de format quadrangulaire.

A l'origine, le bâtiment ne disposait que de quatre étages, surmontés d'une toiture terrasse.

Le bâtiment tranche avec la production d'Emile Werler, dont les constructions sont habituellement plus classiques. Peut être la commande d'un garage pour automobile lui a permis de proposer un plan novateur.

Trois étages ont été rajoutés par la suite, dans l'esprit d'origine largement vitré. En rajoutant 2/3 des volumes tant dans les horizontales que dans les verticales, la radicalité du projet d'origine est cependant perturbée. On notera également que la toiture a été couverte d'une verrière avec faible pente. L'extension respecte néanmoins le bâtiment d'origine dont on peut lire encore facilement la structure.

Intérieur et vue

Information

Date 2009

Un salon de coiffure de la chaine COIFF1RST s'est installé dans des locaux autrefois occupés par le grand garage A. Danner concessionnaire Simca puis le grand garage du Building, un concessionnaire automobile B.M.W. Celui-ci déménagea en 1989 pour un nouveau siège 29 rue de Wasselonne qui faisait partie du grand garage Danner.4


Parc à vélos

Date 2015 au 2/2016
Agence d'architecture SWA

Un nouveau parc à vélos de 360 places vient d'ouvrir au rez-de-chaussée de ce bâtiment. Il est essentiellement destiné aux habitants du quartier qui n'ont pas d'emplacement pour ranger leur vélo en sécurité. Dans ce parking, pour 40€ par an il sera en sécurité.5

Architecte: SWA Hoenheim

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - cote 807W219
  2. Seyboth Das Alte Strassburg (Livre) - Seyboth, Adolphe, Das alte Strassburg, vom 13. Jahrhundert bis zum Jahre 1870; geschichtliche Topographie nach den Urkunden und Chroniken, bearb. von Adolph Seyboth, Strasbourg, J.H.E. Heitz (Heitz & Mündel),1890, p.62
  3. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 807W220
  4. à préciser - DNA ?
  5. DNA du 12/2/2015 [archive]

Annexes

Liens externes