Loading...

23 Boulevard de l'Orangerie (Strasbourg)

Aus Archi-Wiki

23 Boulevard de l' Orangerie

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1886 à 1887
Architecte Otto Back
Structure Immeuble

Date de extension 1909 à 1910
Architecte Kirchenbauer et Waltz

Date de démolition 1941

Date de démolition 1964
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes

Date de construction 1965 à 1968
Architecte Antoine Debré
Pierre Bertrand
Pierre Bertran de Balanda
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1886 à 1887
Architecte Otto Back

Il faut faire appel à son imagination pour se figurer à quoi ressemblait la première villa construite ici. Elle était une commande de l'universitaire Ludwig Joseph, dit Lujo Brentano (1844-1931), qui a été professeur dans diverses universités allemandes, et a enseigné les sciences politiques et économiques à Strasbourg de 1882 à 1887. L'architecte auquel il s'adresse est Otto Back, homonyme du maire de la ville de l'époque. Le projet de construction semble conclu (Beschluss) en date du 19.10.1886 (die Erbauung eines einstöckigen Wohnhauses aud dem Grundstücke des Herrn Professors Dr. L. Brentano). La construction est sans doute achevée en mai 1887, puisqu'on y installe le gaz à cette date.

Mais on trouve dans le dossier deux volumineux courriers du professeur Brentano qui sont datés de juin 1887, et qui sont encore adressés depuis le 6 quai Koch (Kochstaden 6 ), où il habitait donc encore. Or, la date de la fin de sa période strasbourgeoise touche déjà à sa fin. Lujo Brentano n'a donc peut-être même pas logé dans la maison qu'il a fait construire ! Une lettre du 24.10.1888 signée par le professeur d'économie August Sartorius Freiherr von Walterhausen le confirme, puisque ce dernier écrit qu'il a acquis la maison de Brentano en avril 1888, date de son arrivée à Strasbourg, où il restera jusqu'en 1918.

Bibliographie

- notice sur L. Brentano par Gérard Cames, dans le Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 5, page 352

Extension2

Date 1909 à 1910
Architecte Kirchenbauer et Waltz

Dès 1890, August Sartorius Freiherr von Walterhausen fait construire ein Kegelbau (Holzbau), sur son terrain. Puis en 1909, il a de nouveaux projets, souhaitant agrandir sa villa (Anbau). L'autorisation de construire (Bauschein) date du 15.11.1909. Il s'adresse dans ce but au cabinet d'architectes (Baugeschäft) de Kirchenbauer et Waltz, qui ont effectué les calculs statiques (Statische Berechnung) dès le 21.10.1909. Les travaux sont achevés le 11.10.1910. Puis en 1911, l'ingénieur Otto Schulze occupe le n° 24, boulevard de l'Orangerie, contigu. Les deux voisins décident alors de construire murs et clôture et s'adressent pour cela à l'entrepreneur Karl Nadler. L'autorisation est donnée au 11.5.1911. Il ne se passe plus rien ensuite jusqu'au départ de Strasbourg de Sartorius von Walterhausen en 1918.

Information 3

Date 1919
Architecte Mewes et Widmann

Transformation projetée, mais non réalisée.

Le nouveau propriétaire est le Dr. Roth, qui souhaite lui aussi procéder à une transformation et extension de la villa. L'autorisation de construire (Bauschein) date du 20.8.1919. Les maîtres d'oeuvre sont Ch. Mewes et E. Widmann, architectes situé au n° 1a, quai Saint-Nicolas. Leur dessin donne une idée de l'aspect projeté pour la future demeure. Mais le projet n'a pas abouti, sans que l'on sache pourquoi. En 1923, le nouveau propriétaire est Victor Hirsch, qui demande à l'architecte D. Falk de lui construire un garage au fond de son terrain. L'autorisation arrive le 9.6.1923. Puis, il y un grand blanc et l'on saute à début 1941.

Démolition

Date 1941

Incendie dans la cave :

Un incendie survient début janvier 1941 dans la cave de l'immeuble. Son habitant était-il encore présent lors de cet événement ? Aucun détail ne permet de le dire. Toujours est-il qu'entre cette date de 1941 et le projet qui émane de la S.C.I. du 23 boulevard de l'Orangerie en 1964, il est impossible d'apporter plus de renseignements sur cette période.

N.B. : Attention, le bâtiment n'est pas encore démoli à cette date, mais un item "autre événement" faisant défaut, nous le présentons ainsi.

Démolition4

Date 1964
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes

Démolition effective :

Sans grand état d'âme, semble-t-il, l'immeuble a donc été démoli dès que l'autorisation en a été donnée par la Ville le 24.2.1964. On notera que lorsque l'entreprise Urban s'attaque au nouveau projet, les dessins du bâtiment existant à démolir, correspondent à son état en 1918. A moins que l'entreprise Urban n'ait simplement fait que copier les dessins de 1919. Mais cela ne changerait rien, puisque le but d'Urban devait être simplement de donner une attestation de l'état avant démolition. En conclusion, on peut donc penser que l'incendie de 1941 n'a causé que des dégâts limités, et que l'immeuble a été laissé en quelque sorte à l'abandon ensuite.

Construction5

Date 1965 à 1968
Architecte Antoine Debré
Pierre Bertrand
Pierre Bertran de Balanda

Immeuble collectif situé en face du Parc de l'Orangerie, censé comprendre à l'origine 7 logements, sur une surface d'emprise au sol de 479 m², une hauteur sous corniche de 10 mètres, avec 1 rez-de-chaussée d'environ 180 m², + 2 étages pleins d'environ 186 m², + 1 étage en retrait, comportant un appartement, avec en plus un office et un bureau, d'environ 218 m². La construction a nécessité la démolition de la construction préexistante. L'autorisation de démolir a été accordée le 24.2.1964 à l'entreprise Urban et Cie,

A l'époque du nouveau projet, la parcelle de 15,64 ares était la propriété de la Société des Métaux, située à Paris. Un permis de construire en date du 23.10.1964 est délivré à l'épouse du directeur de cette Société, suivi d'avenants en date des 20.1.1966 et 22.11.1967, accordés par la suite à la S.C.I. de Construction du 23, boulevard de L'Orangerie, dont la gérance était assurée par la même personne référente. Les architectes, parisiens également, sont réunis dans une agence collective, située d'abord 19, avenue Mozart, Paris 16e, puis 152 boulevard Malesherbes, Paris 17e. C'est l'architecte Antoine Debré (fils de l'architecte Germain Debré [archive]) qui signe le projet, associé avec Pierre Bertran de Balanda, auxquels s'ajoute ensuite Pierre Bertrand, tous architectes DPLG. L'immeuble est achevé au mois de janvier 1968.

Aujourd'hui l'immeuble abrite, entre autres, la Représentation permanente de la Turquie auprès du Conseil de l'Europe [archive], ainsi qu'un Centre de Rhumatologie.

Références