Loading...

20 avenue de la Marseillaise (Strasbourg)

From Archi-Wiki

20 avenue de la Marseillaise (Strasbourg)

Image principale


Chargement de la carte...

Date de construction 1902
Architecte Ferdinand Kalweit
Structure Immeuble
Consultez les 1 actualités de l'adresse


Construction

Date 1902
Architecte Ferdinand Kalweit


Le nom de l'architecte et la date de construction sont gravés au-dessus de la porte d'entrée à droite.

Au rez-de-chaussée on trouvait dès l'origine deux commerces. Le magasin Messmer thé et café (Messmers Thee-u. Kaffee geschäft) et l'épicerie fine Meyer (Meyer, Delikatessenhdlg.)1.

De nos jours, et depuis 1968, le café Michel occupe le rez-de-chaussée des n°20 (côté droit) et 18 avenue de la Marseillaise (voir également ci-dessous à propos des vitraux).

Trois vitraux Art Nouveau

Trois beaux vitraux Art nouveau, peut-être d'origine, peuvent être admirés au Snack Michel (qui est une institution strasbourgeoise bien connue, fondée en 1968) et ornent les rez-de-chaussée des n° 20 (côté droit) et n° 18.

Le premier des trois vitraux est situé au rez-de-chaussée du n° 20, dans un endroit appelé par les familiers du lieu "Le Mucha", sans doute parce que le traitement de la figure féminine a fait associer des admirateurs de ce vitrail avec le peintre et dessinateur tchèque, maître de l'Art nouveau Alfons Mucha (1860-1939).

Les deux autres vitraux, qui se limitent à des motifs floraux, sont positionnés l'un au-dessus de l'autre, à distance du premier, au rez-de-chaussée du n° 18.

A noter qu'un grand miroir, judicieusement placé à cet endroit, donne l'illusion que deux vitraux parfaitement identiques à ces derniers sont également visibles, selon la même disposition, dans la salle arrière, alors qu'il n'en n'est rien.

Il existe cependant un quatrième vitrail au motif Art nouveau, situé également au rez-de-chaussée du n° 18, mais il ne s'agit à coup sûr cette fois que d'un pastiche ou si l'on préfère d'une copie, puisqu'on peut y lire le nom du Snack, à savoir "Le Michel", qui n'existe, comme on le sait, que depuis l'année 1968...

Références

Lien externe

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

9 days ago
Score 0
Je découvre à l'instant vos commentaires et je ne peux que souscrire à votre idée qu'il pourrait s'agir de réemplois. Malheureusement, je ne pense pas que la consultation du dossier permettra de l'établir. Ce qui est sûr c'est que le style des vitraux atteste de leur ancienneté, qui correspond bien à l'âge de l'immeuble et à la qualité du maître d'oeuvre. Pour le vitrail dit "Le Mucha", comme j'étais installé pendant plus d'une heure en face, impossible de résister à son charme ...

Anne-françoise auberger

10 days ago
Score 0

Si tu penses Wilfred que ces vitraux sont d'origine, on peut supposer qu'il y a eu une brasserie dès le début du siècle, ou s'agit-il d'un réemploi par le Snack Michel ?

Je n'y ai jamais prêté vraiment attention, malgré ma fréquentation assidue ;

Digito

10 days ago
Score 0
J'ai complété la fiche d'après consultation des annuaires d'adresses. Pas de brasserie mais 2 commerces de bouches. Je n'ai pas consulté le n°18 peut être qu'une réponse se trouve de ce côté. Il peut aussi s'agir d'un réemploi comme tu le dis.