Loading...

16 boulevard de la Victoire (Strasbourg)

From Archi-Wiki

16 boulevard de la Victoire

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1891
Architecte Bernhard Wollensack
Structure Immeuble

Date de construction 1900
Architecte Joseph Müller
Richard Kuder
Structure Maison

Date de construction 1910 à 1911
Architecte Paul Riegger
Charles Nadler
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction

Date 1891
Architecte Bernhard Wollensack

Le sculpteur Johann Riegger se fait construire un atelier :

En 1891 le sculpteur Johann Riegger, qui habite au n° 7 rue Fritz, demande à l'architecte-entrepreneur Bernhard Wollensack de lui construire un atelier sur le terrain du rentier Herrmann, sise à l'angle du boulevard de la Victoire et de la rue de la Tour des Pêcheurs (à l'époque Nikolausring et Nikolauskasernengasse ). Cet atelier (en français sur le dessin !) sera un assemblage de charpente et comprendra une salle de sculpture pour les compagnons sculpteurs ainsi qu'une salle de moulage. Dans un courrier de l'architecte aux services de la Ville, celui-ci écrit que Johann Riegger lui accorde plein pouvoir pour demander et obtenir l'autorisation de construire. Voici ci-dessous le texte original de ce courrier.

"Herr Joh. Riegger bildhauer hier wohnhaft Fritzgasse N° 7, beabsichtigt ein Gebäude aus fachwerk mit arbeitsraumen für bildhauergehilfen und Modellierraum auf dem Grundstücke des Rentners Herrmann hier, am Nikolausring und Nikolauskasernengasse (Ecke) herzustellen. Herr Joh. Riegger hat mir die ausführung übertragen, und gegleich bevollmächtigt, die Erlaubniss für diese bauausführung bei dem Hochlöblichen bürgermeisteramt nachzusuchen. Ersuche daher ein hochlöbliches bürgermeisteramt der Stadt Strassburg ganz gehorsamt, diese bauausführung gütigt genehmigen zu wollen. In Vollmacht des Joh. Riegger, bildhauer, der bauunternehmer B. Wollensack ".

Précisons que le sculpteur Johann Baptist Riegger est né à Hüfingen (Bade-Wurtemberg) en 1855 et décédé à Strasbourg le 25.9.1916. Il a été en particulier l'auteur de 22 médaillons qui ornent les façades de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg et des six statues d'empereurs qui décoraient jadis la façade de la Grande Poste : Barberousse, Rodolphe de Habsbourg, Maximilien Ier, Guillaume Ier, Frédéric III et Guillaume II. Les trois dernières furent décapitées en 1918. Johann Riegger a également exécuté en 1891 le médaillon de Martin Bucer, à l'église St-Thomas, et les deux statues représentant l'Alsace et la Lorraine sur la façade de l'actuel théâtre national de Strasbourg (l'ancien Parlement : Délégation régionale d'Alsace Lorraine), à savoir le buste de Jules Sengenwald et la statue Fleur épanouie

(sources autres que les Archives de la ville de Strasbourg : "Strassburg und seine Bauten ", pages 415 et 441 ; Thieme-Becker, t. 28, 1934, p. 328 ; François-Joseph Fuchs , Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, n° 31, p. 3214 ; Dictionnaire historique des rues de Strasbourg , page 394)

Construction

Date 1900
Architecte Joseph Müller
Richard Kuder

Questions et hypothèses concernant le projet de Kuder et Muller :

En janvier 1900, à la demande du sculpteur Johann Riegger, les architectes Kuder et Müller planchent sur le projet d'un immeuble d'apparat à l'angle des rues où le sculpteur a son atelier. Plusieurs questions se posent alors : on discerne à la gauche du projet de l'immeuble de rapport, une petite maison qui existe encore aujourd'hui. Une première question se pose : cette maison est-elle dessinée par l'architecte, parce qu'elle existe déjà ? Or, on ne trouve nulle trace dans le dossier de la PB de son existence ! Nous penchons donc pour l'hypothèse suivante. Le projet de Kuder et Müller concilait deux projets : 1) Redonner du lustre ou reconstruire purement et simplement l'atelier du sculpteur. 2) Lui construire, à côté de l'atelier, un immeuble où il puisse habiter et qui puisse lui rapporter comme immeuble de rapport. Mais le problème est qu'un nouveau projet voit le jour à peine dix ans plus tard, alors qu'aucune destruction n'est signalée.

Nous concluons donc par l'hypothèse suivante : sauf la réfection ou la construction de l'atelier du sculpteur, le reste du projet de Kuder et Muller a sans doute été abandonné et repris après dix années de sommeil, par l'architecte P. Riegger, qui pourrait être éventuellement un fils du sculpteur ? Encore une remarque : on constatera une différence entre le dessin (rectangulaire) et l'aspect actuel (arrondi) de la partie basse du dit petit édifice. Cette constatation plaiderait pour notre hypothèse, puisque si les architectes Kuder et Müller avaient dessiné un édifice qui existait déjà, ils en auraient évidemment fait une représentation fidèle à la réalité.

Construction1

Date 1910 à 1911
Architecte Paul Riegger
Charles Nadler

Construction d'un immeuble de rapport et épilogue de l'atelier de sculpture :

Immeuble du début du XX e, "qui fait ses adieux au style néo-Louis-XVI", écrit le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg (p. 202) à propos de ce bâtiment. Comme précisé plus haut, il est situé à l'angle du boulevard de la Victoire et de la rue de la Tour des Pêcheurs. Voici enfin l'immeuble qui existe encore aujourd'hui. L'architecte s'appelait P. Riegger, et le commanditaire est toujours le sculpteur Johann Riegger, qui a depuis une vingtaine d'années un atelier à cette adresse (voir plus haut). Une relation de parenté entre le sculpteur et l'architecte est très probable. Peut-être l'architecte est-il le fils du sculpteur, mais nous ne pouvons pas l'affirmer. Le dessin de l'architecte date du 13.1.1910. L'autorisation de construire (Bauschein ) date du 16.2.1910. En février 1911, il semble que la construction soit achevée.

Le sculpteur Johann Riegger a probablement fait construire cet immeuble à côté de l'atelier afin d'y établir sa propre habitation, mais sans doute aussi à titre d'investissement. Remarquons que, décédant en 1916, il n'en n'aura pas profité longtemps. Avec cette construction date d'ailleurs aussi l'épilogue de l'atelier de sculpture, toujours propriété du sculpteur, mais transformé en établissement de lavage et repassage (Wäscherei und Plätterei Anlage ) pour Emil Hassler. Le projet de cette transformation est dû à Carl Nadler (Baugeschäft ).

Références