Loading...

Adresse:15 rue Edel (Strasbourg)

From Archi-Wiki

15 rue Edel (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1905 à 1906
Architecte Albert Schulz
Charles Hunzinger
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1905 à 1906
Architecte Albert Schulz
Charles Hunzinger

Immeuble de logements et de commerces datant du tout début du 20 ème siècle, dont la façade sur rue est rythmée par deux bandeaux et par un appareillage en pierre rose à son premier niveau. La façade présente par ailleurs une grande sobriété, exception faite de deux séries de quatre balcons centraux munis de consoles.

Au rez-de chaussée, se trouvaient à l’origine un commerce d'épicerie fine et spiritueux, sur la gauche et une boulangerie, à droite. Un couple d’angelots sculptés au-dessus de la porte de gauche témoigne aujourd'hui de ce commerce raffiné, dont le souvenir s’est perdu aujourd’hui.

Les maîtres d’œuvre sont les architectes Schulz et Hunzinger, situés à l’époque au n° 11, rue de Barr (Barrerstrasse 11).

Le maître d’ouvrage est l’entrepreneur du bâtiment (Bauunternehmer) Louis Mosser, dont l’entreprise a sans doute élevé l’immeuble.

L’autorisation de construire est accordée le 18.3.1905. La date précise de la fin de la construction n’a pas pu être précisée, mais date probablement de 1906.

Les plans de situation et les plans des différents niveaux permettent de constater que l’immeuble se prolonge en profondeur, autour d’une cour intérieure.

La consultation du dossier aide à reconstituer quelques éléments du puzzle, concernant l’occupation du rez-de-chaussée :

- A droite : d’après le plan du rez-de-chaussée, le boulanger, dont le magasin se trouvait à droite sur la rue, avait son fournil (Backstube) tout au fond de l’immeuble. Le premier maître boulanger semble avoir été Georg Mertz, attesté en 1909. Puis, dans les années 1920, et encore dans les années 1930, la boulangerie était celle d’Antoine Strasser. Au début des années 1960, on y trouve la boulangerie-pâtisserie de Louis Diss. En 1978, le boulanger Marcel Petermann, fait une demande pour un nouveau store, ce qui est l’occasion de faire une photo conservée dans le dossier. Il n’est cependant pas possible de savoir à partir du dossier quand précisément le métier de boulanger a cédé la place à un autre commerce. Aujourd’hui on y trouve un magasin de dépannage et installation divers.

- A gauche : d'après l'annuaire d'adresses de 1907, se trouvait là un magasin vendant épicerie fine et spiritueux (Bierlein, Zig. en gros, Wein-u-Delik.- Handlung). Les deux angelots sculptés au-dessus de la porte symbolisent sans doute cette première enseigne. Le commerce a ensuite perduré comme épicerie, puisqu'en mars 1942, le magasin est épinglé par un courrier du "Stadtbaurat" Richard Beblo, parce qu’on y trouve encore le mot « Epicerie » en français ! Dans les années 1960, l’épicier s’appelle Dolz. En 1975, on y trouve un magasin de spécialités italiennes, tenu par Jean-Marc Maggi, qui s’appelle « La Tomate ». Là aussi, une photo conservée dans le dossier permet d’en garder un souvenir. En 2015, l’enseigne était défraîchie, mais semblait subsister.

Aujourd'hui, l'immeuble a bénéficié d'un ravalement complet et les commerces ne semblent pas encore avoir été réinvestis.

Références