Loading...

15 rue Brûlée (Strasbourg)

From Archi-Wiki

15 rue Brûlée

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1340
Structure Hôtel particulier

Date de construction 1597
Courant architectural renaissance

Date de rénovation 1943

Classement Monument Historique 10/8/1939
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction

Date 1340

Hôtel construit pour Burkart von Mullenheim en 1340 et qui a appartenu à la famille Mullenheim jusqu'en 1500 (information figurant sur la gravure)

Hôtel de Manteuffel1

Date 1597

La tourelle a été construite en 1597, le sculpteur en serait Frauler Hans

L'escalier tournant fut construit en 1597 par Hans Fraweler (certains l'attribuent à Georg Riedinger); en 1613 le 28 juin la foudre frappe la tour d'escalier comme l'atteste une inscription sur la porte du 2e étage. De 1688 à 1789, le bâtiment échoit au clergé (chapitre de la cathédrale). Après la révolution, le bâtiment fut d'abord utilisé comme hôtel puis comme auberge.

voir la source (mérimée) [archive]

"l'escalier est à vis à noyau creux et limon hélicoïdal,il prend appui sur 4 colonnettes centrales terminées par un amortissement circulaire"

à la base veille un petit chien sculpté.

(documentation fournie sur place)

Hypothèse concernant l'appellation Hôtel de Manteuffel :

Concernant le nom autrefois donné à cet Hôtel (Hôtel de Manteuffel ), on en est réduit aux hypothèses. La seule source trouvée qui en parle est un ouvrage édité à Strasbourg en 1785 : « Description historique et topographique de la ville de Strasbourg », où l’on peut lire, en page 57, que ce bâtiment était « nommé autrefois l’Hôtel de Manteuffel ».

Or, le seul personnage de ce nom qui ait séjourné à Strasbourg avant cette époque est Christoph von Manteuffel, grand-maréchal de la cour de Wurtemberg, né à Colberg le 9.6.1622. Il était employé à la cour de Holstein, puis à la cour du duc Eberhard de Wurtemberg. Il a fait de nombreux voyages à travers l’Europe. En 1660, il est nommé président du conseil intime du duché, en 1666, « Obervogt » de Marbach, et en 1667 grand-maréchal de la cour.

On sait par la source citée qu’il se retira à Strasbourg en 1677, et qu’il a vécu au château de Breuschwickersheim. C’est cependant à Strasbourg qu’il est mort et son décès est enregistré dans les registres de la paroisse du Temple Neuf en date du 12.12.1688. Ce détail permet d’émettre l’hypothèse que Christoph von Manteuffel avait peut-être acquis auparavant, ou hérité par mariage ou d'une autre manière cette maison qui a ensuite pris son nom et que ce nom s’est conservé dans la mémoire longtemps après sa mort? Cette hypothèse reste bien entendu à confirmer.

Information 2

Date 10/8/1939

Classement parmi les Monuments Historiquesle 10/08/1939

Maison:tourelle d'escalier dans la cour.

Consulter les informations de classement sur mérimée [archive]

Rénovation

Date 1943

Une inscription au-dessus de la porte d'entrée indique que les peintures murales à l'intérieur de la tour ont été rénovées d'après les traces existantes pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1943. ("Malereien ren. nach vorhandenen Spuren")

En 2010

Date 8/2010

L'ancien hôtel appartient à l'armée de terre.

Autres vues sur cette adresse

Références

Sources

- François Igersheim, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 25, page 2509-2510.

- Article de Wikipédia [archive], consulté le 04/11/2016

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Joël DURAND

31 months ago
Score 0
Ancienne propriété mentionnée au XIII° siècle sous le nom de "Branthof", elle a appartenu au cours des deux siècles suivants à une branche de la famille des Müllenheim. Puis en 1542, les frères Jacques, Frédéric et Pierre Sturm de Sturmeck en font l'acquisition. L'Hôtel est reconstruit à la fin du XVI° siècle et l'escalier à vis présent dans la cour, portant la date de 1597, est le seul vestige de cette reconstruction. De 1688 à 1789, le bâtiment échoit au clergé et après la Révolution il est successivement utilisé comme hôtel puis comme auberge. Remanié au XVIII° siècle, l'immeuble est occupé par les services de la garnison militaire de Strasbourg. (Source Seuboth)